MedNET est le réseau méditerranéen de coopération sur les drogues et les addictions du Groupe Pompidou.

Il promeut la coopération, l'échange et le transfert de connaissances entre les pays des deux rives de la Méditerranée, dans le respect des droits de l’Homme et en intégrant la dimension de genre.

Créé en 2006 à la suite d’une étude de faisabilité réalisée à l’initiative de la France et des Pays-Bas, le réseau a rencontré un écho positif et s’est développé tant sur le plan géographique que thématique, afin de promouvoir des réponses efficaces et appropriées au problème des addictions.

 


 Pays membres de MedNET

Actuellement, le réseau compte 18 pays : 10 pays membres du Groupe Pompidou (Chypre, Croatie, France, Grèce, Italie, Malte, Maroc, Portugal, Slovénie, Suisse, Turquie) et 7 pays non membres (Algérie, Égypte, Espagne, Jordanie, Liban, Palestine*, Tunisie).


 Objectif à terme

À terme, MedNET vise à promouvoir l’élaboration et la mise en œuvre de politiques cohérentes en matière de conduites addictives, en s’appuyant sur des connaissances validées scientifiquement.

Tous les projets soumis par les pays participants devront être conçus et mis en œuvre avec une attention particulière portée aux droits de l’Homme et en intégrant la question de l’égalité entre les femmes et les hommes.


 Priorités

La priorité est accordée aux thématiques suivantes :

  • Prévention des conduites addictives
  • Collectes de données fiables, objectives et comparables, création d’observatoires nationaux et soutien aux observatoires existants
  • Développement de stratégies nationales équilibrées
  • Prise en charge socio-sanitaire des conduites addictives et réduction des risques et des dommages
  • Application de la loi et lutte contre le trafic de drogues
  • Formation et recherche

 En savoir plus sur MedNET :

 Foncionnement du Réseau

 Réalisations par MedNET

 Documents et publications

 Regarder la vidéo du pr. Jallal Toufiq sur l'impact de MedNET

 Enquêtes scolaires dans la région méditerranéenne (MedSPAD)

  Dossier spécial: anniversaires de MedNET 

discussion sur les droits de l'Homme et les politiques en matière de drogues discussion sur les droits de l'Homme et les politiques en matière de drogues

En mai 2020, MedNET a publié un document général sur les droits de l’Homme et les usagers de drogues dans 17 pays MedNET. Ce document couvre différents sujets, dont la prise en compte de la consommation de drogues en tant que maladie dans l’élaboration des politiques en matière de drogues, le droit d’accès à la prise en charge et aux soins comme droit fondamental pour les usagers de drogues, la mise en œuvre de pratiques de prévention et de stratégies fondées sur des connaissances validées, la lutte contre la stigmatisation et la nécessité d’adapter la loi à une approche respectueuse des droits de l’Homme.

Cette publication est le résultat d’une discussion au sein du comité MedNET, dont l’objectif était de mieux comprendre quelle place attribuer aux droits de l’Homme dans une politique en matière de drogues et d’échanger des bonnes pratiques et des idées sur ce sujet.

La discussion a été organisée suite à l’adoption de la « Déclaration de Stavanger » par la Conférence ministérielle du Groupe Pompidou en novembre 2018, qui rappelle l’importance des « droits de l’Homme en tant que pierre angulaire d’une politique en matière de drogues », conformément à la mission principale du Conseil de l’Europe.

 Télécharger la publication « Droits de l’Homme et personnes qui consomment des drogues dans la région méditerranéenne » 

Projet-relais ESPAD - MedSPAD sur l'utilisation des enquêtes scolaires dans la planification et l'évaluation des politiques et de la prévention Projet-relais ESPAD - MedSPAD sur l'utilisation des enquêtes scolaires dans la planification et l'évaluation des politiques et de la prévention

Le Groupe Pompidou a lancé l'enquête web 2022 pour évaluer l'utilisation des enquêtes scolaires dans la planification et l'évaluation des politiques et de la prévention dans plus de 40 pays des régions européenne et méditerranéenne. 

L'enquête en ligne ESPAD-MedSPAD vise à améliorer la compréhension de la manière dont les enquêtes scolaires sont utilisées dans la planification et l'évaluation des politiques et de la prévention, avec un accent particulier sur les enquêtes ESPAD et MedSPAD (1). Ces résultats seront utiles pour améliorer leur utilisation dans les politiques, les stratégies et les interventions de prévention et le débat public.

L'enquête en ligne ESPAD-MedSPAD, qui est volontaire et anonyme, se déroulera pendant six semaines. Les principales parties prenantes invitées à participer à l'enquête sont les décideurs politiques, les experts en politique, les experts en prévention et en réduction des risques et les scientifiques réalisant ou utilisant des enquêtes en milieu scolaire. 

Le projet relais ESPAD-MedSPAD est financé par le Conseil de l'Europe - Groupe Pompidou, soutenu par l'Observatoire européen des drogues et des toxicomanies (OEDT) et réalisé sous la direction scientifique du Conseil national italien de la recherche. 

Le projet vise à évaluer pour la première fois l'utilisation actuelle et potentielle des données d'enquêtes en milieu scolaire dans les politiques et la prévention. Ses objectifs spécifiques sont les suivants :

  • Recueillir des informations sur les caractéristiques principales et émergentes de la consommation de drogues et des comportements à risque, ainsi que sur les tendances, afin de fixer des priorités pour les actions politiques et de prévention ciblant les jeunes ;
  • Recueillir des informations sur les besoins et les priorités afin d'aider à la sélection de politiques ciblées fondées sur des données probantes ;
  • Recueillir des données permettant de vérifier si les stratégies et programmes de prévention existants permettent d'obtenir les résultats escomptés ou, si des difficultés subsistent, de déterminer si des modifications doivent être apportées aux stratégies et programmes ;
  • Déterminer la nécessité et le contenu du renforcement des capacités et de la formation des décideurs chargés d'élaborer les stratégies ; 
  • Développer des actions/politiques de prévention dans les écoles ;
  • Informer le débat public et la discussion sur la consommation de substances et les comportements à risque, en particulier par le biais de l'intérêt et de l'utilisation des médias.

Les principaux groupes de parties prenantes invités à participer à l'enquête sont les décideurs, les experts en politique, les experts en prévention et en réduction des risques et les scientifiques réalisant ou utilisant des enquêtes en milieu scolaire. 

Pour plus d'informations, veuillez contacter contacter le coordinateur.

Page web de l'enquête en ligne ESPAD-MedSPAD

(1) Pour en savoir plus sur ESPAD et MedSPAD

 

 

 

 

* Cette dénomination ne saurait être interprétée comme une reconnaissance d’un Etat de Palestine, sans préjuger de la position de chaque Etat membre du Conseil de l’Europe sur cette question.