Les méthodes de travail du Groupe Pompidou sont souples et fondées sur des réalités vécues. Elles permettent au Groupe de réagir rapidement et de manière globale aux questions transversales et émergentes dans le domaine pluridisciplinaire des politiques en matière de drogues qui évolue rapidement.

Les activités à dimension transversale du Groupe Pompidou incluent la préparation d’un guide permettant d’intégrer une dimension de genre aux différents aspects des politiques en matière de drogues, ainsi que la conception d’un outil d’auto-évaluation destiné aux États pour leur permettre d’évaluer si leurs politiques en matière de drogues respectent les droits de l’Homme.

Pour répondre aux questions émergentes dans le domaine des politiques en matière de drogues, le Groupe Pompidou a créé un réseau de soutien composé de professionnels pour relever les défis liés aux drogues chez les réfugiés, les migrants et les personnes déplacées dans leur propre pays.

A travers d'un nouveau projet, le Groupe Pompidou cherche aussi à répondre aux besoins des enfants dont les parents ou autres personnes qui en ont la charge consomment des drogues et a lancé une discussion sur les nouvelles formes d’addictions facilitées par les technologies de l’information et de la communication.

 

Articles connexes

  La dimension de genre des politiques en matière de drogues

 Les droits de l’Homme au cœur des politiques en matière de drogues

 Groupe d’experts sur les politiques en matière de drogues et les droits de l’Homme

 Réseau de soutien des professionnels travaillant avec les migrants, les réfugiés et les personnes déplacées

 Enfants dont les parents consomment des drogues

 Les dépendances comportementales facilitées par les TIC