Résultats :

  NOUVELLE PUBLICATION

Partenaires :

Cette activité était préparée par des experts nationaux des Etats membres du Groupe de rédaction sur les mutilations génitales féminines et le mariage forcé (CDDH-MF). De nombreux Etats membres ont contribué en transmettant de bonnes pratiques. Cette activité a également bénéficié de la participation active  :

  • d'organisations non-gouvernementales, y compris ForwardUK et le Réseau européen EndFGM
  • d'autres institutions et agences internationales telles que L'Agence des droits fondamentaux de l'Union européenne (FRA), l'Institut européen pour l'égalité entre les hommes et les femmes (EIGE), le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme (OHCHR), le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR) et l'Organisation de la coopération islamique (OIC).

Au niveau du Conseil de l'Europe, l'activité été menée en coordination et en coopération avec d'autres instances pertinentes impliquées dans ce domaines, notamment :

  • la Commission pour l'égalité de genre (GEC)
  • le Groupe d'experts sur la lutte contre la violence à l'égard des femmes et la violence domestique (GREVIO)
  • le Groupe d'experts sur la lutte contre la traite des êtres humains (GRETA)
  • le Comité Ad hoc pour les droits des enfants (CAHENF)
  • la Commission sur l'égalité et la non-discrimination de l'Assemblée parlementaire
  • la Conférence des organisations internationales non-gouvernementales (OING)

Informations complémentaires

Des membres du Groupe de rédaction ont également présenté les travaux lors de leur participation à diverses Conférences dont la Conférence BanFGM on the global ban on female genital mutilation (Rome, 30 janvier– 1er février 2017) organisée par  No Peace without Justice and the Inter-African Committee on Traditional Practices Affecting the Health of Women and Children, et le European Forum to Build Bridges on FGM (Bruxelles, 28 novembre 2017) organisé par le EndFGM European Network.

Documentation de référence