Un mot du Secrétaire exécutif
L'APES en bref
Histoire du sport au Conseil de l'Europe
Statut
  Structure
Entités
Etats membres
Mouvement sportif
Programme d'activités
Projet joint
Rapports d'activités
Réunions ministérielles
Recommandations
Conventions
Etudes et comptes rendus
Organisations Internationales
Autres partenaires
Présentation
Contact Média

Acc�s restreint


Un mot du Secrétaire Exécutif


Bienvenue sur le site de l’Accord partiel élargi sur le sport (APES) ! L’APES a été créé le 11 mai 2007 et compte à présent 36 Etats membres, y compris deux Etats non européens (Israël et le Maroc).

Sur le plan du sport, l’Europe est largement organisée selon une aire géographique correspondant pratiquement aux 49 Etats parties à la Convention culturelle européenne. Ces Etats n’ont pas seulement en commun un patrimoine culturel et politique mais aussi un modèle sportif. Il n’est donc pas surprenant qu’ils éprouvent un besoin de coopérer sur le plan pan-européen, au sein du Conseil de l’Europe, afin de partager leurs approches en matière de politiques sportives.

Depuis sa création, l’APES a organisé trois Conférences des Ministres responsables du sport (Athènes 2008, Bakou 2010 et Belgrade 2012), au cours desquelles les Ministres présents ont abordé des questions telles que l’autonomie du mouvement sportif, le trucage des matchs et l’égalité des genres dans le sport, et proposé des actions concrètes dans ces domaines au niveau pan-européen. La prochaine Conférence des Ministres responsables du sport aura lieu en septembre 2014 à Macolin, Suisse. Son thème principal sera la lutte contre la corruption dans la gouvernance du sport.

L’APES poursuit la promotion de l’éthique sportive et identifie de nouvelles normes internationales sur les questions des défis actuels à l’éthique sportive, notamment le trafic de jeunes joueurs et la corruption. Un autre thème prioritaire développé au cours des dernières années est la promotion de la diversité et la lutte contre la discrimination dans le sport.

Les activités actuelles sont axées autour des différents aspects de la corruption dans le sport, en particulier la lutte contre la manipulation des compétitions sportives (“trucage des matchs”). L’APES conduit les négociations visant la rédaction d’une éventuelle convention internationale dans ce domaine, avec le concours des autorités publiques (autorités sportives et autorités chargées de l’application de la loi) et des autorités de régulation des marchés des paris, et avec la collaboration du mouvement sportif et des opérateurs des paris. Plus de 40 Etats sont impliqués dans le processus de rédaction, qui a acquis une dimension mondiale en accueillant des pays tels que l’Australie, le Canada et le Japon.

Je vous souhaite une bonne visite du site internet de l’APES et vous invite à nous faire part de vos réactions.

 
Stanislas Frossard