Lancement de la boîte à outils du Conseil de l’Europe pour l’accompagnement linguistique des réfugiés adultes

Strasbourg, 22-23 novembre 2017

  Programme de la conférence de lancement incluant les présentations (disponible également en anglais)
  Les présentations des intervenants sont fournies dans la langue originale

 

Synthèse

Réactivité du Conseil de l’Europe à des besoins sociétaux

Le Conseil de l’Europe a élaboré une boîte à outils en ligne destinée aux organismes proposant un accompagnement linguistique aux réfugiés adultes et leur apporter un soutien concret. Il est en effet essentiel de permettre aux réfugiés d’apprendre dès que possible à communiquer dans la société d’accueil. La boîte à outils répond à cet impératif, en permettant les premiers échanges, dans l’urgence, et par la suite, l’initiation à la langue du pays d’accueil.

Une série de 57 outils et un ensemble de ressources constituent ainsi la « boîte à outils » en ligne (www.coe.int/lang-refugees) proposée en sept langues : allemand, anglais, français, grec, italien, néerlandais et turc.

► En savoir plus (contexte)
 

Le lancement : un large éventail de participants

Plus d’une centaine de participants de 23 pays - dont les plus concernés par l’accueil des réfugiés - avaient répondu à l’invitation du Conseil de l’Europe pour le lancement de la boîte à outils organisé au Conseil de l’Europe à Strasbourg. Près de 70 entités étaient ainsi représentées : associations, organisations - aussi bien régionales que nationales - mais aussi de grands réseaux internationaux et des représentants de ministères et d’institutions nationales. Ces participants ont accueilli très favorablement ce dispositif gratuit, flexible, facilement utilisable, et ont pu formuler des suggestions utiles pour l’améliorer.


Un aréopage d’intervenants

Le programme de la conférence impliquait à la fois le Conseil de l’Europe et quatre organisations internationales majeures, mais aussi un écrivain bosnien, réfugié politique en France ; racontant son parcours d’intégration dans un témoignage émouvant, il rappelait que « l’intégration doit être un rendez-vous entre les réfugiés et le reste de la population ». La boîte à outils du Conseil de l’Europe vise précisément à  créer une passerelle entre les réfugiés et la société d’accueil.

Matthew Johnson, Directeur de la Citoyenneté démocratique et de la Participation a expliqué que la boîte à outils était un exemple destiné à montrer comment on peut identifier des besoins, concevoir une réponse adéquate puis proposer le dispositif aux Etats membres et autres acteurs clé pour la mise en œuvre.  Villano Qiriazi, Chef de la Division des Politiques éducatives, a précisé que la réalisation de la boîte à outils s’inscrit dans une longue tradition des politiques linguistiques et s’appuyait sur des ressources et résultats de six décennies de travaix. Enfin Etienne Gilliard, Président du Comité directeur pour les politiques et pratiques éducatives (constitué de représentants des 47 Etats membres), a, pour sa part retenu « l’esprit de solidarité et de bienveillance » du concept de la boîte à outils.

Tomáš Boček, Représentant spécial du Secrétaire Général du Conseil de l’Europe sur les migrations et les réfugiés, considérait que « la langue est une clé ouvrant de nombreuses portes » et relevait que la boîte à outils était un excellent exemple d’une solution simple et pratique pouvant être déployée facilement dans un certain nombre d’Etats membres, son potentiel pouvant améliorer matériellement les opportunités d’apprentissage de la ou des langues du pays d’accueil ». En outre, il a souligné que « par sa structure très claire et les nombreux exemples proposés, la boîte à outils offre aux volontaires des ressources leur permettant de comprendre les besoins des réfugiés, planifier leur soutien et proposer une assistance linguistique efficace ».

L'ambassadeur Erdoğan Işcan (Président du GR-C / Comité des ministres) a rappelé que « le Conseil de l’Europe agit déjà dans ce domaine, par le biais du projet plus large sur l'Intégration linguistique des migrants adultes (ILMA) qui vise à soutenir les décideurs politiques et les professionnels  pour faciliter l'intégration des migrants dans la société civile. La Boîte à outils que nous lançons aujourd’hui vient compléter les initiatives mises en œuvre par le Conseil de l’Europe pour faciliter la cohésion sociale et renforcer le sentiment de dignité chez les réfugiés. Elle vise à les rendre plus autonomes en leur donnant les clés nécessaires pour apprendre la langue du pays d'accueil».


Les quatre organisations internationales ayant accepté de contribuer à ce lancement ont salué la création de la boîte à outils du Conseil de l’Europe, un tel dispositif n’existant pas encore.

Céline Peroni (Commission européenne) a vu dans la boîte à outils « de véritables réponses concrètes » aux défis qu’elle rencontre dans certains des projets qu’elle mène.  Pour Myriam Mwizerwa (Organisation internationale pour les migrations - OIM), « la capacité à communiquer procure un sentiment de responsabilité et la capacité à se débrouiller au quotidien » (ce qui est bien l’objectif de la boîte à outils).  Gert Westerveen a déclaré que le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR) accueillait « très favorablement cette boîte à outils conçue par le Programme des Politiques linguistiques du Conseil de l’Europe ».  Enfin Cécile Thoreau, saluant ce dispositif, a rappelé la complémentarité de son travail au sein de l’Organisation de Coopération et de Développement Economiques (OCDE) avec celui du Conseil de l’Europe.
 

Le lancement : et après ?

Tant les représentants des organisations internationales que bon nombre de participants ont déclaré qu’ils allaient contribuer activement à la diffusion de la boîte à outils qui, rappelons-le, est en réalité un site internet (www.coe.int/lang-refugees) disponible en sept langues et constitué de 57 outils et d’une panoplie d’autres ressources utiles aussi bien pour des volontaires qu’à des structures proposant un accompagnement linguistique.

 

 Liste des organisations ayant pris part à la conférence de lancement (pdf)

 Sélection d'images de la conférence