Cette activité permet d’explorer les opinions des participants sur les problèmes courants liés aux questions de sexe, à la sexualité, aux relations et à la violence.
Complexité : Niveau 2 | Durée : 60 minutes | Taille du groupe : 6 à 30
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF

Complexité : Niveau 2


Durée : 60 minutes


Taille du groupe : 6 à 30


Télécharger le document à distribuer



Télécharger l'activité

« L’amour, c’est donner la liberté et le pouvoir, et non pas prendre le contrôle ou posséder. »
Jeffrey Fry

Objectifs

  • Identifier et examiner les dilemmes liés au sexe, à la sexualité et à la violence auxquels les jeunes sont confrontés lorsqu’ils entrent dans le monde des adultes
  • Discuter et explorer différentes approches pour faire face à ces problématiques
  • En savoir plus sur les droits sexuels et reproductifs dans le cadre des droits humains

Matériels

  • Le polycopié « Dilemmes » (à lire à haute voix par l’animateur)
  • Un grand espace de travail fermé avec quatre coins ou quatre espaces séparés

Préparation

Se familiariser avec les dilemmes et préparer des affiches pour chaque coin : A, B, C et « Autre »


Instructions

1) Invitez les participants à se tenir debout au milieu de la salle et expliquez-leur que vous allez lire à haute voix un certain nombre d’histoires qui exposent des dilemmes liés au sexe, à la sexualité, à la violence et aux relations. Pour chacune de ces situations, ils vont devoir choisir l’une des options possibles (A, B, C ou « Autre ») et se positionner dans le coin correspondant. Indiquez les quatre coins possibles et lisez le premier dilemme.

2) Lorsque tous les participants ont choisi une réponse et se sont positionnés dans le coin correspondant, invitez-les à discuter de leur réponse avec les personnes qui se tiennent autour d’eux. Demandez aux participants de chacun des coins d’expliquer leur choix.

3) Répétez le processus pour chacun des dilemmes proposés, ou pour autant que vous le souhaitez. Ensuite, passez au débriefing et à l’évaluation.


Débriefing et évaluation

Commencez par demander aux participants leurs impressions sur l’activité, puis poursuivez la discussion en mettant l’accent sur les dilemmes auxquels les jeunes sont confrontés en matière de sexualité, de sexe, de violence et de relations.
Utilisez quelques-unes des questions suivantes :

  • Comment vous êtes-vous sentis pendant l’activité ? Pourquoi ?
  • Quelque chose vous a-t-il surpris dans les réponses ou les prises de position des autres participants ?
  • Pensez-vous que ces dilemmes soient représentatifs de ceux auxquels les jeunes sont confrontés aujourd’hui ?
  • Comment pensez-vous que les jeunes prennent une décision face à de tels dilemmes ?
  • Quand vous êtes face à un dilemme (plus ou moins délicat), comment vous y prenez-vous pour le résoudre ?
  • Où les jeunes confrontés à de tels dilemmes peuvent-ils obtenir de l’aide, s’ils en ont besoin ?
  • Quels droits humains sont selon vous pertinents s’agissant de sexualité ?
  • Quels sont les défis auxquels les jeunes sont confrontés dans l’exercice de leurs droits liés à la sexualité ? Quels sont certains des défis liés à l’égalité de genre ?

Conseils pour l’animation

Vous pouvez adapter les dilemmes en fonction du groupe avec lequel vous travaillez, en modifiant le sexe, l’âge, la sexualité, la nationalité ou d’autres caractéristiques des personnes décrites, ou en modifiant les scénarios. Rappelez- vous qu’il n’est pas toujours possible de savoir « qui est dans la salle » et que vous devez éviter d’utiliser les histoires personnelles des participants.

Si vous avez un projecteur numérique, il peut être utile d’afficher à l’écran les options proposées pour chaque dilemme.


Suggestions de suivi

Servez-vous de l’activité « Devine qui vient dîner ce soir ! », dans le Kit pédagogique « Tous différents, Tous égaux », pour élargir la perspective des participants sur les dilemmes relationnels et explorer les effets de l’opinion des autres sur les choix relationnels et l’autodétermination des jeunes.


Idées d’action

Renseignez-vous pour savoir s’il existe une forme de soutien (services de consultation, lignes d’aide anonyme, etc.) pour répondre aux préoccupations des jeunes dans votre région. S’il n’en existe pas, votre groupe pourrait lancer un projet visant à fournir des services pertinents de soutien par les pairs.