18 novembre : Journée de l'abolition des abus sexuels contre les enfants

 

Édition 2020 - Prévenir les comportements à risque des enfants : images et/ou vidéos à caractère sexuel autogénérées par les enfants


Chaque année, le Conseil de l'Europe invite ses partenaires à se concentrer sur un thème spécifique à l'occasion de la Journée européenne.

L'édition 2020 de la Journée européenne est centrée sur « Prévenir les comportements à risque des enfants : images et/ou vidéos à caractère sexuel autogénérées par les enfants ». Le Conseil de l'Europe à de très nombreux partenaires pour célébrer la Journée européenne, y compris ses Etats membres, les organisations de la société civile et les parlements nationaux. Cette page internet donne accès aux différentes initiatives organisées par ces partenaires (présentées ci-dessous sous Activités) permettant à tous de partager ce qu’ils font pour générer des bonnes pratiques.

Les enfants explorent et expriment de plus en plus leur sexualité à travers les technologies de l'information et de la communication (TIC), en particulier les médias sociaux et les applications de messagerie mobile. Cela inclut la production et le partage d'images et/ou de vidéos sexuellement suggestives ou explicites d'eux-mêmes. Cependant, ils sous-estiment souvent les risques associés à ce comportement, subissent une pression de leurs pairs pour partager de telles images et/ou vidéos, ou sont tentés de s'engager dans des comportements à risque. Il est donc essentiel de développer des programmes de prévention complets pour éviter de tels comportements, puisque ces images et/ou vidéos peuvent se retrouver sur Internet, ce qui peut conduire les enfants à être la cible de contrainte sexuelle et/ou d'extorsion.

MATÉRIEL MATÉRIEL

Nos outils

Le Conseil de l'Europe promeut une grande variété d'outils de sensibilisation (vidéos, supports de communication, sites d'information, brochures, …) élaborés par nos partenaires dans différentes langues. Cet ensemble d’outils peut être utilisé dans les activités menées à l’occasion de l’édition de cette année de la Journée européenne :



ACTIVITÉS AUTOUR DE LA JOURNÉE EUROPÉENNE ACTIVITÉS AUTOUR DE LA JOURNÉE EUROPÉENNE

Dans les États membres du Conseil de l’Europe

 

Déclaration conjointe délivrée par six États membres du Conseil de l’Europe (Andorre, Belgique, Luxembourg, Monaco, Saint-Marin et Slovénie) et soutenue par les 41 autres Etats membres du Conseil de l’Europe

 


 ALBANIE

Qendra për Mbrojtjen e të Drejtave të Fëmijëve në Shqipëri (Child Rights Centre Albania - Centre des droits de l'enfant Albanie - CRCA) - ECPAT Albanie

Le Centre des droits de l'enfant Albanie (CRCA) - ECPAT Albanie a fait la promotion de la Journée européenne sur son site internet et organise les événements suivants :

  • avec le Barnahus-Albanie et en étroite coopération avec l'Agence nationale pour les droits et la protection des enfants en Albanie, tenue d'une consultation publique le 17 novembre 2020 avec toutes les parties prenantes impliquées dans le système de protection de l'enfance, sur le « Protocole de travail pour les professionnels en charge des cas de violence et d'exploitation sexuelles à l’encontre des enfants ». Ce protocole contient des directives, procédures et pratiques pour le système de protection de l'enfance en Albanie, les enseignants et le personnel psychosocial des écoles, les psychologues, les agents de santé, les policiers et les agents du parquet, les médias et tout professionnel qui est en contact, en raison de sa profession, avec des enfants qui survivent à la violence et à l'exploitation sexuelles.
  • Sortie le 18 novembre 2020 d'une vidéo de l'ambassadrice CRCA / ECPAT Albanie, contre la maltraitance et l'exploitation des enfants, Mme Ermonela Jaho, chanteuse d'opéra de renommée mondiale, qui rejoint la lutte mondiale contre la maltraitance et l'exploitation des enfants en ligne et hors ligne, sensibilise le public contre ces crimes et demande aux institutions publiques de faire davantage pour protéger les enfants et les jeunes.
  • avec le Barnahus-Albanie, le Mouvement national contre la violence et l'exploitation sexuelles des enfants #NEJEMI1, tenue de la 1ère Marche en ligne pour la fin de la violence et de l'exploitation sexuelles des enfants en Albanie (Journée du ruban bleu), le 19 novembre 2020, avec retransmission en direct et distribution du ruban bleu, symbole de la lutte contre des abus à l’encontre des enfants en Albanie. Cette marche vise à sensibiliser le grand public sur les violences sexuelles à l’encontre des enfants et à les inciter à lutter contre elles.

 ALLEMAGNE

Commissaire aux questions relatives aux abus sexuel à l’encontre d’enfants

M. Johannes-Wilhelm Rörig, Commissaire indépendant pour les questions relatives aux abus sexuel à l’encontre d’enfants (UBSKM), a lancé une campagne sur son site internet et sur les réseaux sociaux (Twitter et Instagram) et a soulevé le sujet du soutien des enfants et des jeunes dans leur environnement numérique, avec des représentants des médias. La campagne contient, par exemple, un message vidéo personnel et une séance de questions-réponses, des informations utiles et des conseils d'experts ainsi que des conseils pratiques pour une utilisation en toute sécurité des médias sociaux, des plateformes de jeux et d'autres services en ligne.


 ANDORRE

Le Gouvernement d'Andorre a fait la promotion de la Journée européenne sur les réseaux sociaux (Twitter, Instagram et Facebook) et sur le site internet du gouvernement. En outre, le Ministère des affaires sociales, du logement et de la jeunesse a organisé le 19 novembre 2020, un webinaire intitulé « Usage et abus des nouvelles technologies » avec un expert intervenant sur les images/vidéos autogénérés par les enfants eux-mêmes et publiés sur les réseaux sociaux.


BELGIQUE

Child Focus

Interpol estime à 19 millions le nombre d'images d'abus sexuels d’enfants partagées chaque jour sur l’Internet ou via les réseaux sociaux. C'est 78 fois plus que le nombre de photos d’adorables chats partagées chaque jour sur Instagram. Et chacun sait qu'il y en a beaucoup. C’est pour cela que, à l'occasion de la Journée européenne, Child Focus a lancé une nouvelle campagne de sensibilisation, invitant à partager la photo de son chat accompagnée du texte suivant : « Pour chaque photo de chat, 78 images d'abus sexuels sur des enfants sont partagées ».


ESPAGNE

Federación de Asociaciones para la Prevención del Maltrato Infantil (FAPMI-ECPAT) (Fédération d’associations pour la prévention de la maltraitance des enfants)

FAPMI-ECPAT Espagne a profité de la Journée européenne pour promouvoir certains de ses travaux particulièrement pertinents avec le thème de l'édition de cette année :

 

Fundación Márgenes y Vínculos

La Fundación Márgenes y Vínculos a organisé des événements à l'occasion de la Journée européenne dans les 8 villes les plus importantes d'Andalousie pour lancer sa Campagne #secretosqueduelen contre les abus sexuels sur les enfants.


ESTONIE

Eesti Rahvusringhääling (ERR News)

Le radiodiffuseur public Eesti Rahvusringhääling (ERR News) a publié un article (en russe) à l'occasion de la Journée européenne pour avertir les parents des risques encourus par les enfants sur Internet et du fait qu'ils sont une cible facile pour les délinquants sexuels.


 FRANCE   

M. Adrien Taquet, Secrétaire d'Etat auprès du Ministre des Solidarités et de la Santé, chargé de l'enfance et des familles

Message vidéo de Monsieur Adrien Taquet sur les violences sexuelles faites aux enfants, à l’occasion de la journée européenne


GÉORGIE

Fondation pour la santé publique

La Fondation pour la santé publique a publié 5 posts sur son compte Facebook le 18 novembre 2020 pour rappeler à son public la Journée européenne et mettre en avant le thème de l'édition 2020 :

  • Post 1 - pour le grand public - donne des informations sur la Journée européenne et son édition 2020 et offre un soutien par le biais du service d'assistance aux enfants 116 111
  • Post 2 - pour les enfants et le grand public - informe le public plus en détail sur les objectifs du 20 novembre et à qui s'adresse cette journée
  • Post 3 - pour les enfants - rappelle aux enfants comment rester en sécurité en ligne avec une nouvelle publication d'un article développé en 2019
  • Post 4 - pour les parents, les éducateurs, etc. - utilise le matériel du Conseil de l'Europe sur la parentalité numérique pour expliquer les menaces auxquelles les enfants sont confrontés et comment les parents et les éducateurs peuvent aider les enfants à éviter ces risques
  • Post 5 - pour les enfants et les adultes - partage la vidéo de la Fondation pour la santé publique sur les abus sexuels dans le cercle de confiance

IRLANDE

Le Centre national irlandais de lutte contre les contenus illégaux en ligne (Irish national centre combating illegal content online) a fait la promotion de la Journée européenne sur son compte Twitter avec un lien vers le tutoriel du Conseil de l'Europe destiné aux parents sur L’exploitation sexuelle des enfants en ligne (Sextortion).


 ITALIE

Telefono Azzurro

Telefono Azzurro a organisé les activités suivantes à l'occasion de la Journée européenne :

  • une brochure, créée par les opérateurs de la ligne d'assistance 1.96.96, destinée aux pré-adolescents et adolescents, sur le thème des abus sexuels et qui contient des références sur les éventuelles conséquences négatives sur la santé mentale
  • une infographie pour adultes, avec des données internationales sur le thème des abus sexuels, un rappel des conséquences sur la santé mentale et une illustration de la manière dont la ligne d'assistance 114 intervient pour gérer ces situations
  • des informations mises en ligne sur le site internet de Telefono Azzurro sur l’extorsion sexuelle en tant qu’une des conséquences des comportements à risque des enfants en ligne, qui mettent en ligne sur Internet des images ou des vidéos auto-générées avec un contenu sexuel explicite
  • organisation d'un événement à distance le 18 novembre 2020 pour discuter des abus sexuels sur enfants en ligne et hors ligne, en particulier des nouvelles formes d’abus d'enfants en ligne, telles que l’extorsion sexuelle, la vengeance pornographique, la sollicitation en ligne, la pornographie enfantine et l'exploitation sexuelle des mineurs. En outre, le débat se concentrera sur l'utilisation de technologies capables d'éliminer le matériel d'abus sexuel d'enfants en ligne

 LUXEMBOURG

ECPAT-Luxembourg

Organisation de la quatrième édition de la « Semaine ECPAT », du 12 au 23 novembre 2020 avec les événements de sensibilisation suivants en ligne, autour de 3 sujets : les formes les plus répandues d’exploitation sexuelle au Luxembourg ; les différentes formes d’exploitation sexuelle dans le monde ; la traite à des fins sexuelles.

Sur les formes les plus répandues au Luxembourg :

  • promotion du webinaire du Conseil de l’Europe sur les « Mesures éducatives visant à prévenir les risques associés aux images et/ou vidéos à caractère sexuel autogénérées par les enfants », le jeudi 12 novembre 2020 de 14h00 à 16h30
  • sur le même thème des images autogénérées, présentation à nouveau de notre BD réalisée par et pour les jeunes du Luxembourg
  • Promotion du site sur les droits des enfants réalisés avec le MENJE

Sur les différentes formes d'exploitation sexuelle dans le monde :

  • série de podcasts sur le sujet de l’exploitation sexuelle des enfants

Sur une des formes les plus répandues dans le monde : la traite à des fins sexuelles :

  • articles et livres en lien avec cette problématique
  • mise à disposition du film documentaire Not My Life à visionner en ligne du 18 au 22 novembre 2020. Le film emmène le spectateur dans 13 pays et montre différentes formes d’exploitation des enfants dont, peut-être la pire, l’exploitation sexuelle. Not My Life donne une voix à des survivantes, ainsi qu’aux organisations comme ECPAT qui combattent la traite et l’exploitation mais montre aussi le dur témoignage d’un trafiquant
  • débat en ligne, le 23 novembre à 18h00, avec un des partenaires d’ECPAT en Inde sur le projet Mukti sur la traite à des fins sexuelles des enfants en Inde, au Bangladesh et au Népal, et le travail mené par ECPAT sur la prévention, le sauvetage et la réintégration des filles

 RÉPUBLIQUE DE MOLDOVA

Chef du Bureau du Conseil de l'Europe à Chisinau

Le 18 novembre 2020, M. William Massolin, Chef du Bureau du Conseil de l'Europe à Chisinau, a participé à l'émission télévisée « Dimensiunea Europeană » à la télévision nationale « Teleradio Moldova », à l'occasion de la Journée européenne.

 

Projet du Conseil de l'Europe sur la protection des enfants contre l'exploitation et les abus sexuels en République de Moldova

Le 23 novembre 2020, le Projet du Conseil de l'Europe sur la protection des enfants contre l'exploitation et les abus sexuels en République de Moldova a organisé une présentation en ligne de la version anglaise du manuel de formation de formateurs Kiko et la Main. Le manuel fournit aux enseignants, aux éducateurs et aux professionnels qui travaillent avec des enfants âgés de 3 à 6 ans les connaissances, les compétences et les idées nécessaires pour organiser des sessions de prévention des abus sexuels à l’encontre des enfants. Une version roumaine du manuel est attendue avant la fin de l’année 2020.

 

Interview de la Présidente du Comité de Lanzarote à Radio Free Europe

La Présidente du Comité des Parties à la Convention sur la protection des enfants contre l'exploitation et les abus sexuels (Comité de Lanzarote), Mme Christel De Craim, a accordé une interview à Radio Free Europe, à l'occasion de la Journée européenne. Elle a expliqué le rôle du Comité de Lanzarote et ses travaux sur la question des images et / ou vidéos à caractère sexuel autogénérées par les enfants.


PAYS-BAS

L'ambassade du Royaume des Pays-Bas en Thaïlande co-organise avec ECPAT-International une consultation régionale « Renforcer les réponses à l'exploitation sexuelle des enfants en Asie dans le contexte de la Covid-19 » les 18 et 19 novembre 2020, en mettant fortement l'accent sur le grooming et l'importance d'un cadre juridique solide pour prévenir les crimes en ligne contre les enfants.


 PORTUGAL

Direction générale de la politique de la justice

La Direction générale de la politique de la justice a publié sur son site internet la version traduite en portugais du rapport explicatif de la Convention sur la protection des enfants contre l'exploitation et les abus sexuels (Convention de Lanzarote), qui a été signée par le Portugal le 25 octobre 2007 et approuvée par Résolution n ° 75/2012 du 28 mai 2012 de l'Assemblée de la République.

 

Commission nationale pour la promotion des droits et la protection des enfants et des jeunes

La Commission nationale pour la promotion des droits et la protection des enfants et des jeunes (Comissão Nacional de Promoção dos Direitos e Proteção das Crianças e Jovens) s'est associée à la Journée européenne et :

  • a traduit en portugais la plaquette produite par le Conseil de l’Europe consacré au thème spécifique de l’édition de l’année
  • a organisé un événement sur le thème de l'édition, qui était, cette année, un webinaire réunissant des représentants de la police judiciaire, de Safe Internet Helpline et des universitaires dans le domaine de la santé, de la médecine légale et des sciences judiciaires. Ce webinaire a eu lieu le 18 novembre 2020, en portugais et en langue des signes portugaise
  • a diffusé des informations sur les activités menées à l'occasion de la Journée européenne sur son site internet (avec une page générale sur la Journée européenne et une page spécifique sur l'édition 2020), sur sa page Facebook, sur Instagram et sur YouTube
  • a invité toutes les commissions locales pour la protection des enfants et des jeunes (Comissões de Proteção de Crianças e Jovens - CPCJ) (actuellement 310) à marquer la Journée européenne, notamment en développant des activités axées sur le thème spécifique de l'édition, tout en diffusant les matériaux produits par le Conseil de l'Europe. Ces commissions locales ont organisé, dans certains cas avec d'autres parties prenantes concernées, une grande variété d'activités, y compris des actions de sensibilisation telles que des webinaires, des conférences et des débats - dont certains diffusés en direct en ligne et sur d'autres canaux, y compris les stations de radio -, des pièces de théâtre, la création de bandes dessinées, de la danse, la réalisation de vidéos, le visionnage de vidéos, la narration d'histoires, des campagnes en plein air pour faire connaître la ligne d'assistance Safe Internet et l’affichage de posters et la distribution de dépliants dans des lieux publics. Parmi les CPCJ qui ont organisé des événements dans de nombreux endroits du pays, on trouve : Albergaria, Alijó, Alpiarça, Alvito, Arronches, Aveiro, Avis, Beja, Campo Maior, Carrazeda de Ansiães, Coruche, Freixo de Espada à Cinta, Fundão, Góis, Idanha-a-Nova, Lisboa Ocidental, Mesão Frio, Montijo, Moura, Paços de Ferreira, Penacova, Penamacor, Ponta do Sol, Porto Central, Santo Tirso, Sever do Vouga, Soure, Sousel, Tabuaço, Tavira, Vidigueira, Vila Flor, Vila Nova de Famalicão, Vila Nova de Poiares, Vila Verde et Vizela

 SAINT-MARIN

M. Luca Beccari, Secrétaire d'État aux Affaires étrangères

Le Secrétaire d’État aux affaires étrangères, M. Luca Beccari, a fait une déclaration pour rappeler le soutien de Saint-Marin à la Journée européenne. Il a souligné, en particulier, la nécessité de lutter contre les violences sexuelles à l'encontre des enfants et l'importance de la Convention de Lanzarote à cet effet. Il a également évoqué la Déclaration conjointe d'Andorre, de la Belgique, du Luxembourg, de Monaco, de Saint-Marin et de la Slovénie faite à l'occasion de la Journée européenne et soutenue par tous les Etats membres du Conseil de l'Europe.


 SERBIE

Ville de Niš

Après avoir rejoint le Pacte des villes et des régions contre la violence sexuelle à l'égard des enfants en 2012, la ville de Niš a célébré la Journée européenne avec le spectacle « De l'obscurité au soutien » sur la place du Roi Milan, avec un accent particulier sur la prévention des violences sexuelles.


RÉPUBLIQUE SLOVAQUE

Centre national de coordination pour la résolution des problèmes de violence à l’encontre des enfants

Le Centre national de coordination pour la résolution des problèmes de violence à l’encontre des enfants (relevant du Ministère du travail, des affaires sociales et de la famille) a publié un communiqué de presse à l’occasion de la Journée européenne avec plusieurs informations sur le thème de cette année. Ces informations peuvent également être trouvées sur les comptes Facebook et Instagram du Centre. Il y est notamment fait la promotion de la version slovaque de la brochure du Conseil de l'Europe « Alors, c'est quoi les abus sexuels ? ». Il met également en lumière la Campagne nationale de protection des enfants dans l'espace numérique lancée en juillet 2020, qui comprend 5 vidéos, chacune se concentrant sur une situation à risque différente pouvant survenir dans l'environnement en ligne :


 UKRAINE

M. Mykola Kuleba, Médiateur pour les enfants auprès du Président de l'Ukraine

M. Mykola Kuleba, Médiateur pour les enfants auprès du Président de l'Ukraine, a organisé une conférence en ligne à l’occasion de la Journée européenne pour sensibiliser aux violences sexuelles à l’encontre des enfants.

 

Le Fonds pour le bien-être de l'enfant - Ukraine

Le Fonds pour le bien-être de l'enfant – Ukraine a fait la promotion de la Journée européenne sur sa page Facebook et a partagé sur son site internet des liens vers de nombreux outils de sensibilisation destinés aux enfants, aux parents, aux enseignants et aux professionnels, tels que :

et de nombreux autres documents en ukrainien sur la question de la violence sexuelle contre les enfants en général.


Autres partenaires

UNION EUROPÉENNE

A l'occasion de la journée européenne pour la protection des enfants contre l'exploitation et les abus sexuels, la Commission réaffirme sa détermination à lutter contre les abus sexuels sur enfants avec tous les outils à sa disposition.

Margaritis Schinas, Vice-Président en charge de la protection de notre mode de vie européen a déclaré : « Dans le cadre de la Stratégie sur l'Union de la Sécurité, nous travaillons à protéger tous ceux qui vivent en Europe, à la fois en ligne et hors ligne. Les enfants sont particulièrement vulnérables, d'autant plus que la pandémie de Coronavirus est en corrélation avec un partage accru d'images d'abus sexuels sur enfants en ligne, et nous avons l'obligation de les protéger. »

La Commissaire chargée des affaires intérieures, Ylva Johansson, a déclaré : « Imaginez-vous en tant qu’enfant victime sachant que le pire moment de votre vie circule toujours sur Internet. Pire encore, imaginez qu'une occasion d'être sauvé des abus continus ait été manquée parce que les outils étaient devenus illégaux. Les entreprises doivent être en mesure de faire rapport pour que la police puisse empêcher la circulation d'images et même sauver des enfants. »

Au cours des dernières années, il y a eu une augmentation significative des cas d'abus et d'exploitation sexuels d'enfants et récemment la pandémie de Coronavirus a exacerbé la situation. Europol a constaté que, lorsque les États membres ont introduit des mesures de verrouillage et de quarantaine, le nombre de matériels autoproduits a augmenté, tandis que les restrictions de voyage et d'autres mesures restrictives signifient que les contrevenants échangent de plus en plus de matériels en ligne.

En juillet, la Commission a adopté une Stratégie de l'UE en faveur d’une lutte plus efficace contre les abus sexuels commis contre des enfants. Dans le cadre de la stratégie, nous avons proposé un Règlement pour garantir que les fournisseurs de services de communication en ligne puissent continuer à prendre des mesures volontaires pour détecter les abus sexuels sur les enfants en ligne.

En outre, Europol apporte son soutien à des opérations telles que la récente action contre la traite des enfants. L'agence surveille également les tendances criminelles dans le cadre de l'évaluation de la menace de la criminalité organisée sur Internet (IOCTA) et des rapports dédiés sur l'évolution des menaces, y compris les abus sexuels sur enfants, à l'époque du COVID-19.


CONSEIL DES ÉTATS DE LA MER BALTIQUE (CEMB)

Le CEMB a préparé un échange vidéo entre Mme Olivia Lind Haldorsson, Cheffe de l'Unité des enfants à risque, CBSS, et Mme Linda Jonsson, Coordonnatrice du centre de compétences, CBSS-Suède, pour marquer la Journée européenne. Cet échange met en évidence certains problèmes clés que Mme Jonsson a découverts dans l'étude de recherche qu'elle a supervisée à l'Université de Göteborg, qui examine comment le système judiciaire traite et « valorise » les affaires traitant d’images autogénérées.


RÉSEAU EUROPÉEN DES OMBUDSMANS POUR ENFANTS (ENOC)

Bruce Adamson, Président de l’ENOC et Commissaire aux enfants et aux jeunes en Écosse, a fait une déclaration vidéo soulignant l’importance de la Journée européenne pour mettre davantage l’accent sur la formation, le dialogue et les structures juridiques dont nous avons besoin pour protéger les enfants. ENOC a également fait campagne via son compte Twitter.


INHOPE

INHOPE a alerté ses abonnés via une publication sur son compte Facebook sur l'existence de la Journée européenne. INHOPE souligne le travail réalisé par certains de ses partenaires, y compris le Conseil de l'Europe, et appelle ses abonnés à signaler à une hotline INHOPE s'ils constatent l’existence de contenu illégal en ligne pour le retirer d'Internet et empêcher une nouvelle victimisation.


MICROSOFT

Microsoft a promu les deux initiatives suivantes :

  • #OwnYourImage - Pour compléter sa fiche sur le sexting par des adolescents rédigée pour les parents, Microsoft s'est associé à la Fondation Born This Way (BTWF) pour contribuer à un monde numérique meilleur, plus courageux et plus sûr. Le Conseil consultatif des jeunes de la BTWF a créé une fiche sur le sexting afin de mieux informer les jeunes sur les risques du sexting.
  • Microsoft PhotoDNA crée une signature numérique unique (appelée un « hash ») d'une image qui est ensuite comparée aux signatures (« hashes ») d'autres photos pour trouver des copies de la même image. Associé à une base de données contenant des hashes d'images illégales précédemment identifiées, PhotoDNA est devenu un outil essentiel dans l'effort collectif visant à détecter, interrompre et signaler la distribution de matériel d'exploitation d’enfants. Vous trouverez plus d'informations sur la technologie PhotoDNA ici.

CAMELEON

L’ONG CAMELEON organise une campagne de communication (Facebook, Instagram) autour du 18 novembre 2020 en partenariat avec Respect Zone sur les risques à caractère sexuel pour les jeunes liés à Internet et aux réseaux sociaux, en mettant en avant son dossier de prévention à destination du grand public et notamment des parents et des jeunes sur les risques 2.0 et la cyberpédocriminalité. Un live chat est également organisé le 19 novembre 2020, sur les risques d’exposition des jeunes à la pornographie. Animé par Thomas Rohmer, Président fondateur de l'Observatoire de la Parentalité et de l'Éducation Numérique, ce live a pour objectif de donner des clés aux parents pour aborder l'exposition à la pornographie des enfants et notamment les conséquences auprès des jeunes dans la production d'images / de vidéos à caractère sexuel autogénérées et de comportements à risques.


Conseil de l’Europe
 

DÉCLARATION COMMUNE

Déclaration commune faite à l’occasion de la Journée européenne par :

  • M. Miltiadis Varvitsiotis, Ministre délégué aux Affaires étrangères grec, Président sortant du Comité des Ministres du Conseil de l'Europe
  • M. Heiko Maas, Ministre fédéral allemand des Affaires étrangères, Président entrant du Comité des Ministres du Conseil de l'Europe
  • Mme Marija Pejčinović Burić, Secrétaire Générale du Conseil de l'Europe
  • M. Rik Daems, Président de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe

COMITÉ DES MINISTRES

Lors de leur 1388ème réunion tenue le 12 novembre 2020, les Délégués des ministres ont écouté et échangé avec le Père Shay Cullen, fondateur de PREDA (People's Recovery Empowerment Development Assistance), une Fondation qui aide et soutient des enfants victimes de violence sexuelle aux Philippines. Ils ont également regardé une vidéo partagée par le Père Cullen pour illustrer le travail effectué par la Fondation.


COMITÉ DE LANZAROTE

Mme Christel De Craim, Présidente du Comité de Lanzarote

Il suffit d'une seconde pour cliquer et envoyer des images et / ou des vidéos sexuelles autogénérées de vous-même. Prenez du recul et posez-vous 3 questions :
→ Connaissez-vous vraiment cette personne et lui faites-vous vraiment confiance ?
→ Êtes-vous vraiment prêt à vous exposer de cette manière ?
→ Est-ce vraiment une conversation privée ?

Ces questions importantes nécessitent un peu plus d'une seconde de réflexion, mais peuvent finalement faire toute la différence.

Un nombre croissant d'enfants et d'adolescents expriment leurs sentiments par le biais des médias sociaux et des technologies de l'information et de la communication (TIC). La pandémie de la Covid-19 a accentué cette tendance.

Bien que les médias sociaux et les dispositifs TIC soient un moyen simple et pratique de se connecter et d'entrer en contact avec les autres, leur utilisation présente également un inconvénient. Nous ne devons pas être aveugles aux risques auxquels les enfants peuvent être confrontés lorsqu'ils les utilisent.

Le rapport explicatif de la Convention sur la protection des enfants contre l'exploitation et les abus sexuels (la Convention de Lanzarote) indique que [la] Convention ne vise pas à criminaliser les activités sexuelles des adolescents qui découvrent leur sexualité et vivent entre eux une expérience sexuelle dans le cadre de leur développement sexuel.

Mais la Convention indique également très clairement que les mesures législatives et autres nécessaires pour prévenir toute forme d’exploitation et d’abus sexuels concernant des enfants et pour protéger ces derniers doivent être prises.

C'est pourquoi le Comité des Parties à la Convention de Lanzarote, le Comité de Lanzarote, que je préside, finalise actuellement ses travaux de suivi sur la manière dont les États mettent en œuvre la Convention lorsqu'ils traitent de cette question des images et / ou vidéos sexuelles d'enfants autogénérées.

Bien que les enfants aient le droit d'expérimenter et de découvrir leur sexualité, notamment grâce à l'utilisation des médias sociaux et des dispositifs TIC, ils ont également le droit de recevoir des conseils.

Nous pouvons tous être ce guide pour nos enfants, non seulement en leur offrant une éducation sexuelle, mais en leur donnant l'occasion et l'espace de parler de leurs sentiments. Être guide, c'est aussi les avertir des risques qu'ils prennent lorsqu'ils sont en voyage de découverte et qu'ils utilisent les médias sociaux et les dispositifs TIC. Si les enfants refusent que nous - parent, enseignant, soignant - soyons leur guide, nous pouvons malgré tout faire quelque chose : nous pouvons leur montrer le chemin vers d'autres personnes de confiance, lignes d'assistance, chats…

Par conséquent, je salue vivement l'édition 2020 de la Journée européenne sur « La prévention des comportements à risque des enfants : images et / ou vidéos sexuelles auto-générées par les enfants ».


COMITÉ DIRECTEUR POUR LES DROITS DE L’ENFANT (CDENF)

Mme Maria-Andriani Kostopoulou, Présidente du CDENF

 Aujourd'hui, le 18 novembre 2020, nous marquons la sixième édition de la Journée européenne pour la protection des enfants contre l'exploitation et les abus sexuels, qui a été initiée par le Conseil de l'Europe en 2015.

Cette année, la Journée européenne a pour thème « Prévenir les comportements à risque des enfants : images et/ou vidéos à caractère sexuel autogénérées par les enfants ».

En ma qualité de Présidente du Comité directeur pour les droits de l'enfant (CDENF), je voudrais souligner notre engagement à trouver les bonnes solutions pour renforcer la prévention de toutes les formes de violence, ce qui est un objectif clair du mandat du CDENF 2020 -2021. Déjà en 2017-2018, le Conseil de l'Europe a présenté la recommandation CM/Rec(2018)7 du Comité des Ministres sur les lignes directrices pour la protection, le respect et la réalisation des droits de l'enfant dans l'environnement numérique, qui comprend un ensemble de mesures concrètes que les États devraient prendre pour protéger les enfants.

Depuis, plusieurs outils sont venus renforcer cet instrument juridique complet :

  • une version adaptée aux enfants de la recommandation intitulée « Connaître tes droits dans l'environnement numérique », car les enfants ont également besoin d'informations adaptées sur ces questions ;
  • un nouveau guide sur la parentalité à l’ère du numérique, parce que les parents doivent aussi savoir comment guider leurs enfants dans le monde numérique ;
  • un manuel destiné aux décideurs politiques, qui comprend des conseils et des listes de contrôle utiles pour tout professionnel travaillant dans ce domaine et promouvant les droits de l'enfant dans son contexte professionnel.

Le CDENF travaille actuellement de façon plus spécifique sur des réponses appropriées aux « comportements sexuels préjudiciables des enfants » par le biais de son groupe de travail sur les réponses à la violence contre les enfants. Ce travail prend en compte les recommandations du Comité de Lanzarote en 2019 soulignant que les enfants ne devraient pas être renvoyés aux poursuites judiciaires mais au système d'aide aux victimes.

La question des images autogénérées par les enfants est un défi qu'il convient de relever d'urgence, en mettant davantage l'accent sur des réponses adaptées aux enfants et par la prévention, l'éducation et la sensibilisation, d'autant plus, que les risques d'exploitation et d'abus sexuels ont augmenté dans le contexte du confinement et de l'isolement des enfants pendant la pandémie. Cela nécessite également de renforcer le rôle du système éducatif et de veiller à ce que les programmes d'enseignement comportent une éducation sexuelle et relationnelle complète. Il s'agit là d'une autre lacune, qui pourrait être comblée par les divers mécanismes du Conseil de l'Europe, dans le cadre de la prochaine stratégie du Conseil de l'Europe pour les droits de l'enfant, qui sera lancée en 2022.


ASSEMBLÉE PARLEMENTAIRE

Sous-commission sur les enfants

La Sous-commission sur les enfants de la Commission des questions sociales, de la santé et du développement durable a organisé une audition d’experts le 10 novembre 2020 en tant que contribution de l’Assemblée parlementaire à la Journée européenne pour la protection des enfants contre l’exploitation et les abus sexuels (18 novembre). A cette occasion, les participants ont discuté de la protection des enfants contre l'exploitation et les abus sexuels facilités par les technologies de l'information et de la communication (TIC) : Faire face aux défis soulevés par les images et / ou vidéos sexuelles auto-générées par les enfants, en présence de :

  • M. Matthew B. Ezzell, membre du conseil d'administration, Culture Reframed
  • M. Anton Toni Klančnik, EUROPOL - O3 European Cyber Crime Centre (EC3)
  • M. Dimitri Houbron, Rapporteur de l’Assemblée parlementaire sur « Pour une évaluation des moyens et des dispositions pour lutter contre l'exposition des enfants à des contenus pornographiques »

 

Déclaration commune

La Baronne Doreen E. Massey (Royaume-Uni, SOC), Rapporteure de l’APCE sur la « Lutte contre la violence sexuelle à l'égard des enfants : renforcer l'action et la coopération en Europe » et M. Dimitri Houbron (France, ADLE), Rapporteur de l’APCE sur « Pour une évaluation des moyens et des dispositifs luttant contre l'exposition des enfants aux contenus pornographiques » ont publié une déclaration commune à l’occasion de la Journée européenne.


PROJET EndOCSEA@Europe

Un webinaire sur les « Mesures éducatives visant à prévenir les risques associés aux images et/ou vidéos à caractère sexuel autogénérées par les enfants » a été organisé le 12 novembre 2020 dans le cadre du projet EndOCSEA@Europe, avec Mme Dunja Mijatović, Commissaire aux droits de l'homme du Conseil de l'Europe, et Mme Christel De Craim, Présidente du Comité de Lanzarote, comme principales intervenantes.


DIVISION DES DROITS DES ENFANTS

Le Conseil de l'Europe a lancé son nouvel outil d'orientation sur « La parentalité à l'ère du numérique » contenant des « approches parentales positives pour différents scénarios » à l’occasion de la Journée européenne. Le guide promeut l'idée que les pratiques parentales positives, basées sur une communication ouverte et la confiance, devraient être étendues au monde en ligne, et fournit des conseils pratiques sur la manière de réagir, en tant que parent ou gardien, aux situations critiques rencontrées par les enfants.

Faites nous savoir si vous organisez un événement
Ce champ est obligatoire.
Ce champ est obligatoire.
Ce champ est obligatoire.

Partagez vos activités et initiatives !

Merci de nous informer si vous organisez un événement. Nous ferons la promotion de vos activités ou initiatives.