Groupe Pompidou - Lutte contre l'abus et le trafic de drogues

A la Une
Bureau du Conseil de l’Europe à Paris, 25 et 26 août:  Le groupe d’experts chargé d’examiner les règlementations nationales sur les traitements de substitution aux opiacés analyse les résultats de sa consultation publique

Ce groupe de spécialistes de la santé et du droit, est chargé d’identifier et d’expliciter les critères pour une mise en oeuvre adaptée des médicaments agonistes dans le traitement de la dépendance aux opioïdes, dans le respect des normes éthiques, des dispositions du droit international, des connaissances scientifiques et des bonnes pratiques médicales. Le groupe comprend des experts des pays suivants : Algérie, Belgique, France, Grèce, Liban, Lituanie, Maroc, Portugal, Slovénie, Suisse, Tunisie et Turquie, ainsi que des représentants de l’OEDT et de l’OMS. Un comité scientifique rassemble en outre des experts du Canada, Espagne, Israël, Italie, Pays-Bas, Pologne, Espagne et Royaume-Uni. Ce groupe a soumis à la consultation publique un projet de « principes directeurs » destinés aux Etats pour leur servir de guide lors de l’élaboration ou de la révision du cadre législatif et administratif régissant la prescription de médicaments agonistes utilisés dans le cadre du traitement de la dépendance aux opioïdes. Réuni à Paris, le groupe a examiné les résultats de cette consultation afin de finaliser le document «les principes directeurs».




Actualité
  Ateliers en Ukraine sur les TSPT et la prévention des troubles liés à la consommation de substances

Plus de 40 dirigeants d’ONG, des représentants du gouvernement local, ainsi que des psychologues et des psychiatres ont pu approfondir leurs connaissances des troubles de stress post-traumatique (TSPT) et des traitements des troubles liés à la consommation de substances, tout en renforçant leur relation de travail, lors de deux ateliers de formation organisés par le Groupe Pompidou, en Ukraine, du 6 au 12 juillet. Le premier atelier, qui s’est tenu à Kiev, a principalement porté sur la coordination et le partage des informations entre les autorités ukrainiennes et les organisations de la société civile (OSC) aux niveaux national, régional et local. Les dirigeants des OSC ont convenu qu’ils doivent former une coalition efficace afin de contribuer à l’élaboration des politiques au niveau gouvernemental. Le second atelier de formation s’est tenu à Kramatorsk, dans l’est de l’Ukraine, près des territoires occupés où résident de nombreuses personnes déplacées internes. Au cours des quatre jours de l’atelier, 30 psychologues et psychiatres qui travaillent directement avec des personnes déplacées internes dans trois régions de l’Ukraine (Donetsk, Lougansk et Zaporijia) ont pu acquérir des compétences aussi bien théoriques que pratiques sur le « SEE FAR CBT », un protocole israélien de traitement des troubles liés au stress et à l’anxiété. Les ateliers ont également abordé des sujets importants, tels que le dépistage précoce, le diagnostic et le traitement des états de stress aigu, les mécanismes d’orientation et la résilience communautaire. Les ateliers ont été menés par le Dr Miki Doron et le Dr Reuven Rogel de l’Israel Trauma Coalition (ITC) et organisés par le projet du Conseil de l’Europe, « Renforcer la protection des droits de l'homme des personnes déplacées à l'intérieur de l'Ukraine».

 

Faire face aux traumatismes et à l’addiction en Ukraine

«Nous devons travailler en étroite collaboration avec le Groupe Pompidou afin de faire face aux psychotraumatismes, aux TSPT et à la toxicomanie chez les personnes déplacées à l’intérieur de leur propre pays» a déclaré Vadim Chernush, Ministre des territoires temporairement occupés et des PDI, à l’occasion d’une table ronde organisée par le Groupe Pompidou, à Kiev le 5 juillet dernier. Marten Ehnberg, Chef du Bureau du Conseil de l’Europe en Ukraine, a participé à l’ouverture de l’événement et a souligné l’importance du projet du Conseil de l’Europe « Renforcer la protection des droits de l’homme des personnes déplacées à l’intérieur de l’Ukraine », dont le but est de soutenir l’Ukraine dans le développement de réponses rapidement implantées et viables aux besoins psychosociaux des PDI. La table ronde a fourni une plateforme aux autorités ukrainiennes (le Ministère de la politique sociale, le Ministère de la Santé, le Ministère des territoires temporairement occupés et des PDI, et le Ministère de l’éducation) et aux experts venus d’Israël, de Géorgie et d’Allemagne, permettant d’échanger les expériences sur les politiques efficaces en matière de soutien psychosocial, de prévention de la toxicomanie parmi les PDI, ainsi qu’en matière d’amélioration de la résilience communautaire et de la cohésion sociale.




FOCUS
  Cinquième colloque international francophone sur le traitement de la dépendance aux Opiacés

Après Montréal, Paris, Genève et Bruxelles, le cinquième colloque international francophone sur le traitement de la dépendance aux opiacés aura lieu à Rabat, le 30 Novembre et les 1-2 Décembre, 2016. Le thème est l'accès aux TDO, un défi pour les droits humains. Ce colloque est soutenu par le Groupe Pompidou du Conseil de l'Europe, la Société Suisse de la Médecine de l'Addiction (SSAM), le Groupement Romand d'Etudes des Addictions (GREA), le Collège Romand de Médecine de l'Addiction (COROMA), la Fédération Addiction (FA), et la Fédération Bruxelloise Francophone des Institutions pour Toxicomanes (FEDITO). L'Association Marocaine d'Addictologie (AMA) est partie prenante dans l'organisation de cette manifestation internationale. Ce colloque se déroulera à la Bibliothèque Nationale du Royaume du Maroc. Il sera précédé de la 20ème réunion MedNET qui se tiendra le 30 novembre, célébrant également le dixième anniversaire de MedNET.


L'ANNONCE


  Le GP au Mexique : rencontres et débats de haut niveau

La visite de Jan Malinowski au Mexique a été l’occasion de rencontrer des hauts fonctionnaires du ministère des Affaires étrangères, de la Sécurité nationale, du Commissariat chargé de la lutte contre les drogues, et du bureau du Procureur général afin de discuter des politiques antidrogues et de la possibilité de faire évoluer le Mexique, jusqu’ici simple observateur, à membre à part entière du Groupe Pompidou. A également été évoquée l’opportunité d’élargir le dialogue en Amérique latine, vers un intérêt mutuel en cohérence avec l’encouragement de la SEAGNU à un dialogue Nord-Sud et Sud-Sud. De plus, Jan Malinowski, Secrétaire Exécutif du Groupe Pompidou a eu une rencontre constructive avec la direction du Centros de Integración Juvenil, la principale entité de prévention et de traitement de la toxicomanie au Mexique ; M. Malinowski a également pu rencontrer des représentants d’autres organisations de la société civile. La visite a été organisée à l’occasion de l’invitation faite à Jan Malinovski par le Dr. Manuel Ruiz de Chavez, Président de la commission nationale mexicaine de bioéthique (CONBIOÉTICA), de prendre part aux événements sur « La bioéthique et la santé publique dans la régulation de la marijuana ». Ceux-ci comprenaient un séminaire à l’Académie nationale de médecine, soutenu par le Conseil national de la science et de la technologie (CONACYT) et s’inscrivent dans le cadre d’un débat plus large au Mexique visant à rassembler les points de vue de la bioéthique et de la santé publique, des droits de l’homme et de l’autonomie individuelle, des faits scientifiques, ainsi que de toutes les autres parties prenantes. Cette discussion prend place au sein de nombreuses instances : le parlement, les administrations nationales et régionales, la communauté médicale et scientifique, la société civile, etc. Les discussions portent également sur les considérations d’ordre éthique au sujet de l’utilisation médicale et thérapeutique du cannabis. Ce processus a été décrit comme un exemple de bonne gouvernance démocratique dans l’élaboration de politiques antidrogues.



 
Toute l'actualité
Le Groupe Pompidou participe à la Conférence Finale de l'OEDT sur la Politique Européenne de Voisinage

Pour la première fois, le Groupe Pompidou a été invité à participer à la conférence finale du projet « Towards a gradual improvement of ENP partner countries capacity to monitor and to meet drug-related challenges » organisée par l’Observatoire Européen des Drogues et des Toxicomanies (OEDT) à Lisbonne, le 29 juin 2016. Il était représenté par Florence Mabileau, Chef de l’Unité Recherche, Dimension genre et Coopération Méditerranéenne.
Cette conférence était dédiée au partage de coopération technique dans le cadre de la politique de voisinage avec l’Union Européenne. A cette occasion, des représentants d’Algérie, d’Egypte, d’Israël, du Liban, du Maroc et de Tunisie ont donné une vue d’ensemble des activités entreprises dans le cadre de l’OEDT en coopération avec MedNET.
La coopération de la politique de voisinage impliquant les deux organisations dans la région devrait se poursuivre en 2017 en particulier dans la région méditerranéenne avec le soutien de la Commission Européenne.


Aborder les politiques antidrogues européennes en Biélorussie

En coopération avec les autorités biélorusses, le Groupe Pompidou a organisé à Minsk, le 29 juin 2016, une conférence sur « Les politiques antidrogues en Europe ». L’événement a eu lieu à Minsk, à l’invitation du Ministère des affaires étrangères de Biélorussie. Il a été organisé en collaboration avec le Ministère de l’intérieur biélorusse et le soutien du point d’information du Conseil de l’Europe, à Minsk. Des experts de l’Europe entière et de l’OED ainsi que des représentants de divers ministères biélorusses ont discuté, entre autres, des NPS, des stratégies de réduction de demande et des problèmes liés aux drogues dans les prisons. Cette conférence constitue une étape supplémentaire dans la coopération entre le Groupe Pompidou et la Biélorussie.





suite 2016 - Toute l'actualité
Agenda
Septembre

12-15, Stockholm Séminaire de qualification – Formation à haut niveau

20-21, Lisbonne
6ème réunion du Comité MedSPAD

26-28, Ljubljana
11e Réunion plénière d’EXASS Net
 
28-29, Strasbourg
Prix de la Prévention - Sélection des lauréats par le jury

28-30, Pologne
8ème Réunion annuelle sur les précurseurs




suite Agenda 2016