Groupe Pompidou - Lutte contre l'abus et le trafic de drogues

A la Une
Drogue et Genre

Lorsqu’il s’agit de la consommation de drogues sur ordonnance à des fins non médicales, les différences entre les sexes exigent l'application de politiques délicates et ciblées. Aussi, des experts en politique de lutte contre les drogues de 17 pays européens et méditerranéens, qui ont participé à une étude sur le sujet lancée par le Groupe Pompidou avec le soutien du Département Italien de Lutte Antidrogue, se sont retrouvés à Rome le 22 septembre afin de discuter de la dimension genrée de la consommation de drogues sur ordonnance en Europe et en région méditerranéenne.
Lors de l'ouverture de l'événement, M. Patrick Penninckx, secrétaire exécutif du Groupe Pompidou, a souligné que le risque de consommation de drogues à des fins non médicales est plus important pour les femmes. Des représentants de l’OEDT et de l’UNICRI étaient présents lors de la conférence et ont pris part aux débats. Des experts de renommée internationale tels que Mauro Bonaretti, Jonathan Lucas, Elisabetta Simeoni, Alessandra Liquori O’Neil, Patrizia De Rose, directrice générale de l’Agence Italienne de Lutte Antidrogue et Madame la Professeur Marilyn Clark, la chercheuse coordinatrice du projet, ont participé à la réunion et ont conclu qu’il est nécessaire de comprendre les différences de sexes et de genres en ce qui concerne la consommation de drogue afin de mieux cibler les méthodes de prévention et de traitement.
 


Actualité
Adoption de la feuille de route pour les politiques antidrogues en Ukraine

Lors de la conférence internationale sur le sujet "Réduire la demande en drogues – améliorer les qualités de vie" qui a eu lieu à Kiev les 11 et 12 septembre, une feuille de route pour la mise en place d’actions a été unanimement adoptée. Des experts européens et américains en politique antidrogue ainsi que plus de 250 hauts responsables, spécialistes et médecins ukrainiens ont développé ensemble des étapes tangibles qui tendent à réduire la demande en drogues et les risques sanitaires. Les sujets tels que le maintien des mesures de réduction des risques en temps de crise, les services de traitement de la toxicomanie dans les prisons et auprès des populations, ainsi que l’efficacité de la prévention contre les drogues à destination des plus jeunes, ont été les plus controversés. La conférence était organisée par le Groupe Pompidou, l'ONUDC et le Service d’État Ukrainien en charge du contrôle des drogues, avec le soutien d’organisations de la société civile. Nous espérons que la conférence permettra d’envoyer un signal montrant que l'Europe et l'Ukraine travaillent côte à côte afin de s'attaquer à des réformes cruciales dont l’objectif est une amélioration encore plus nette de la santé du peuple ukrainien.



Formation sur les politiques antidrogues à Athènes

De nos jours, les tendances telles que les nouvelles substances psychoactives, l’usage abusif de prescriptions médicamenteuses, les psychotropes légaux et l’usage de plus en plus développé de poly-drogues, constituent un réel défi pour les politiques en Europe. Les mesures d'austérité et les contraintes budgétaires exacerbent tous ces problèmes et compliquent la mise en place effective des politiques antidrogues. La formation des cadres du Groupe Pompidou sur les politiques antidrogues, qui aura lieu à Athènes du 8 au 12 septembre 2014, tend à former les responsables et les experts politiques afin qu'ils puissent apporter de meilleures réponses à ces défis. Les participants vont par exemple réfléchir sur une base minimum de services qui devront être assurés sans tenir compte de la spécificité de la situation économique.

FOCUS
La mission d'experts en Ukraine

C
'est à la suite d'une mission réussie qui a eu lieu du 17 au 21 mai que la délégation du Groupe Pompidou et son équipe d'experts médicaux sont bien rentrés d'Ukraine. Ils sont allés à Dnipropetrovsk, non loin de la zone de conflit de l'est de l'Ukraine, à la rencontre de patients sous traitement de substitution aux opiacés (TSO) déplacés de Crimée et de l'est de l'Ukraine. Ces derniers ont dénoncé les violations des droits des patients ainsi que les difficultés qu'ils ont rencontrées en conséquence directe de l'interdiction du TSO en Crimée et du manque d'approvisionnement en méthadone dans l'est de l'Ukraine.
Ils ont aussi pu rencontrer le Ministre Adjoint de la Santé d’Ukraine qui a expliqué qu'il soutiendrait les patients déplacés en étroite collaboration avec le Groupe Pompidou ainsi que d'autres organisations internationales. Avec le concours des coordinateurs locaux du TSO et d'organisations de société civile, le Groupe Pompidou a élaboré une liste de recommandations pour parer à cette situation humanitaire d'urgence. Des interventions de suivi vont être coordonnées avec les organisations partenaires telles que l'ONUDC, l'ONUSIDA et l'OMS.

suite Rapport Final de la Mission


Commission des Stupéfiants des Nations Unies, 57ème session à Vienne du 13-21 mars 2014: Résolution sur la formation théorique et pratique sur les troubles liés à l’usage de drogues.
 
Une réponse urgente aux besoins en formation sur les troubles liés à l’usage de drogues a été le but de l’appel lancé par la correspondante permanente de la Grèce du Groupe Pompidou. Cet appel entendu a permis de réunir un groupe d’experts qui a élaboré un rapport et des recommandations.
Le rapport a servi de base à une résolution présentée par la Grèce au nom des Etats membres de l’Organisation des Nations Unies, membres de l’Union Européenne avec Israël et le Pérou.
Cette résolution qui vient d’être adoptée invite les Etats membres des Nations Unies à renforcer encore, les connaissances et les compétences professionnelles de ceux qui travaillent avec des personnes atteintes de troubles liés à l’usage de drogues en dispensant des programmes complets d’enseignement et de formation scientifiques fondés sur des connaissances validées en adoptant une approche interdisciplinaire et en partageant les meilleures pratiques.
 
Toute l'actualité
Le Groupe Pompidou présent au Forum de lutte contre les drogues à Mexico City

Afin de trouver des solutions au combat qui est actuellement mené contre les cartels de trafic de drogues et la toxicomanie à Mexico, le Groupe Pompidou a participé aux discussions avec des experts mexicains spécialistes de la lutte antidrogue lors du Forum de lutte contre les drogues de Mexico qui s’est tenu du 29 au 31 juillet 2014. Hommes politiques, chercheurs, scientifiques, intellectuels, journalistes, artistes et différentes ONG ont débattu des politiques de lutte antidrogue et de santé publique au cours d’un dialogue ouvert, respectueux et approfondi.

Le Secrétaire Exécutif du Groupe Pompidou, M. Patrick Penninckx, a été invité par Mme Carmen Fernandez, Directrice Générale de Centros de Integracion Juvenil (CIJ, Centres d’intégration juvénile), la plus importante ONG chargée du traitement, de la prévention et de la réhabilitation, à visiter l’un de leurs centres de réhabilitation et de réintégration à Mexico. Le CIJ est un partenaire essentiel pour le Groupe Pompidou à Mexico et il soutient aux côtés de représentants du gouvernement le travail effectué par le Groupe. Mexico est un Etat Observateur du Conseil de l’Europe et du Groupe Pompidou.




suite Toute l'actualité
Agenda
Septembre

8-12: Athènes
Séminaire de qualification. Formation pour managers 2014

11-12: Kiev
Conférence internationale: réduire la demande de drogues - l'amélioration de la vie humaine à Kiev

15: Budapest
Traitement de la toxicomanie dans les prisons

22: Rome
Conférence sur ‘l’abus par les femmes de médicaments délivrés sous ordonnances‘

24-26: Strasbourg
Conférence annuelle sur les précurseurs. Palais de l'Europe

29-30: Istanbul
Atelier régional pour l'Europe du Sud-Est



suite Agenda 2014
Publications ET Documents


suite Nos publications (ISBN)
suite Nos documents (P-PG/)
Thématiques
suite Nos dossiers
suite Jeunesse