Groupe Pompidou - Lutte contre l'abus et le trafic de drogues

A la Une
Vers une meilleure appréciation de la consommation de drogues en région méditerranéenne

L'Algérie va mener en 2015 une importante enquête sur la consommation de substances illicites chez les adolescents. Le « projet d'enquête méditerranéenne sur l'alcool et les autres drogues en milieu scolaire » (MedSPAD) va offrir un aperçu de la consommation de drogues et des comportements adoptés face aux drogues en région méditerranéenne et constitue une adaptation des enquêtes EPSAD sur le milieu scolaire qui ont été menées en Europe. La méthodologie du projet de recherche en Algérie a été le sujet des discussions d'un atelier qui a eu lieu à Paris le 2 octobre 2014. Dans le cadre du Réseau méditerranéen de coopération sur les drogues et les addictions (MedNET), des enquêtes similaires avaient été menées avec succès au Liban en 2008 et au Maroc en 2009. En 2013, l'enquête MedSPAD a été à reconduite au Maroc et une nouvelle enquête MedSPAD a été menée en Tunisie. Lors de la rencontre du comité du MedSPAD du 1er octobre, les experts ont discuté de la façon dont les enquêtes MedSPAD peuvent contribuer à une meilleure comparabilité des données sur la consommation de substances chez les jeunes en Afrique du Nord et en Europe.

Actualité
  Estimation des dépenses publiques en matière de drogues

Les drogues imposent de nombreux frais à la société : afin de s’attaquer à cette menace économique et sociale, il est prioritaire de développer une importante étude des dépenses publiques engendrées par les drogues avec estimation des frais résultants. C’est cette prise de consciente qui a été au cœur de l’Académie Reitox 2014 autour du sujet « Estimation des dépenses publiques en matière de drogues » qui a eu lieu en Israël le 30 septembre et le 1er octobre. Organisée par l’Autorité Israélienne de Lutte contre les Drogues avec le concours de l’OEDT, l’Académie a accueilli 35 experts qui ont partagé leurs expertises méthodologiques en matière de dépenses publiques engendrées par les drogues à la fois au sein des frontières de l’UE et au-delà. L’objectif principal était l’échange de bonnes pratiques dans l’estimation des frais engendrés par les politiques de lutte contre les drogues et la réalisation commune d’une feuille de route ayant pour but d’estimer les dépenses engendrées par les drogues en Israël.
M. Thomas Kattau, secrétaire exécutif adjoint du Groupe Pompidou, a donné au public un aperçu de l’importance et du défi que constitue la mise en lien direct de l’évaluation économique avec les autorités politiques. Il a décrit comme indispensable la contextualisation des données économiques, des calculs de compétence et d’efficacité et des priorisations d’investissements. En conséquence, le Groupe Pompidou a consolidé ses relations avec les experts sur le terrain, en particulier avec l’Autorité Israélienne de Lutte contre les Drogues qui accueillait l’Académie et qui a proposé un nouveau programme de travail sur les frais engendrés par les politiques de lutte contre les drogues.  


Symposium sur les politiques de lutte contre les drogues et la santé publique à Istanbul

Plus de 1500 personnes étaient présentes au symposium d’Istanbul du 29 septembre qui s’est ouvert sur les interventions du Président turc, Recep Tayyip Erdogan, et de la Présidente du Groupe Pompidou, Danielle Jourdain-Menninger. Les participants de cet événement de grande envergure ont pu entendre les tout derniers états des lieux présentés par des experts dans la lutte contre les drogues et prendre part à des ateliers sur la santé publique et la réduction des méfaits, mais aussi débattre avec d’éminents chercheurs des tendances et des défis actuels en matière de drogue à l’échelle internationale. Le symposium a souligné qu’il était important de réorienter les politiques de lutte contre les drogues vers une approche fondée sur des données concrètes dans le domaine de la santé publique. L’événement était organisé par la Société Turque du Croissant Vert avec le soutien du Groupe Pompidou, de l’Organisation Mondiale de la Santé, de l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime, de l’Observatoire européen des drogues et des toxicomanies, ainsi que de divers ministères turcs. Le Groupe Pompidou a rassemblé des experts de vingt pays afin qu’ils puissent échanger sur les meilleures pratiques dans le domaine des politiques de santé antidrogues. La Turquie est un État Membre du Groupe Pompidou depuis 1980. 

FOCUS
  Attention: vos enfants vous imitent!

Le Groupe Pompidou a lancé sa nouvelle vidéo de prévention contre les drogues "Attention: vos enfants vous imitent" lors de son atelier sur les compétences parentales et la prévention contre les drogues qui s’est tenu à Kiev du 10 au 12 octobre 2014. Cette vidéo fait partie d’une campagne médiatique de prévention contre les drogues organisée conjointement par le Groupe Pompidou, le Service Ukrainien de Contrôle des Drogues, l’UNICEF et AFEW (Aids Foundation East-West / Fondation Est-Ouest de lutte contre le Sida). Au cours de l’atelier, des dirigeants d’ONG, des éducateurs et des spécialistes de la prévention de toutes les régions d’Ukraine ont discuté de la manière d’améliorer l’implication des parents dans les activités de prévention contre les drogues. Plus de cent personnes ont candidaté pour participer à cet atelier, un signe concret du besoin urgent de procurer en Ukraine des formations de prévention primaire contre les drogues. L’atelier a été organisé conjointement par le Groupe Pompidou et AFEW.
 
Voir la vidéo ICI



  La mission d'experts en Ukraine

C
'est à la suite d'une mission réussie qui a eu lieu du 17 au 21 mai que la délégation du Groupe Pompidou et son équipe d'experts médicaux sont bien rentrés d'Ukraine. Ils sont allés à Dnipropetrovsk, non loin de la zone de conflit de l'est de l'Ukraine, à la rencontre de patients sous traitement de substitution aux opiacés (TSO) déplacés de Crimée et de l'est de l'Ukraine. Ces derniers ont dénoncé les violations des droits des patients ainsi que les difficultés qu'ils ont rencontrées en conséquence directe de l'interdiction du TSO en Crimée et du manque d'approvisionnement en méthadone dans l'est de l'Ukraine.
Ils ont aussi pu rencontrer le Ministre Adjoint de la Santé d’Ukraine qui a expliqué qu'il soutiendrait les patients déplacés en étroite collaboration avec le Groupe Pompidou ainsi que d'autres organisations internationales. Avec le concours des coordinateurs locaux du TSO et d'organisations de société civile, le Groupe Pompidou a élaboré une liste de recommandations pour parer à cette situation humanitaire d'urgence. Des interventions de suivi vont être coordonnées avec les organisations partenaires telles que l'ONUDC, l'ONUSIDA et l'OMS.

suite Rapport Final de la Mission
 
Toute l'actualité
Drogue et Genre

La dimension genrée de la consommation de drogues sur ordonnance à des fins non médicales était le sujet d’une conférence qui s’est tenue à Rome le 22 septembre 2014.
Des chercheurs de 17 pays, de l’UNICRI et de l’OEDT ont échangé sur le rapport de l’étude conduite et financée sur l’initiative du Département de politiques de lutte contre les drogues de la Présidence du Conseil des Ministres en Italie.
Réalisée en moins d’un an en réponse à une tendance émergente en Europe, cette étude est la première de son genre. Elle explore les différences de sexes et identifie les écarts entre les pays participants.
Cette étude est d’autant plus importante que c’est est la priorité de l’actuelle présidence italienne de l’UE.
Au regard des données disponibles, l’étude révèle que les femmes sont une catégorie à haut risque lorsqu’il s’agit de la consommation de drogues sur ordonnance à des fins non médicales et qu’il n’existe aucun système de contrôle de cette consommation en Europe et dans les régions méditerranéennes. A partir de ce constat, le rapport émet un nombre de recommandations à échelles nationale et internationale qui seront transmises aux correspondants permanents du Groupe Pompidou en tant que représentants de leurs gouvernements.


Adoption de la feuille de route pour les politiques antidrogues en Ukraine

Lors de la conférence internationale sur le sujet "Réduire la demande en drogues – améliorer les qualités de vie" qui a eu lieu à Kiev les 11 et 12 septembre, une feuille de route pour la mise en place d’actions a été unanimement adoptée. Des experts européens et américains en politique antidrogue ainsi que plus de 250 hauts responsables, spécialistes et médecins ukrainiens ont développé ensemble des étapes tangibles qui tendent à réduire la demande en drogues et les risques sanitaires. Les sujets tels que le maintien des mesures de réduction des risques en temps de crise, les services de traitement de la toxicomanie dans les prisons et auprès des populations, ainsi que l’efficacité de la prévention contre les drogues à destination des plus jeunes, ont été les plus controversés. La conférence était organisée par le Groupe Pompidou, l'ONUDC et le Service d’État Ukrainien en charge du contrôle des drogues, avec le soutien d’organisations de la société civile. Nous espérons que la conférence permettra d’envoyer un signal montrant que l'Europe et l'Ukraine travaillent côte à côte afin de s'attaquer à des réformes cruciales dont l’objectif est une amélioration encore plus nette de la santé du peuple ukrainien.

Vous pouvez trouver ICI toutes les présentations de la conference


suite Toute l'actualité
Agenda
October

1: Paris
2e réunion Comité MedSPAD

2: Paris
MedSPAD Algérie

9-10: Kyiv
Prévention de la toxicomanie et les compétences parentales

15-16: Strasbourg
Conférence sur l’usage de drogues en milieu professionnel

17: Paris
2ème réunion du Bureau des CP

28-29: Strasbourg
2e groupe d'experts ad hoc sur la cybercriminalité (Salle G01, Agora)



suite Agenda 2014
Publications ET Documents


suite Nos publications (ISBN)
suite Nos documents (P-PG/)
Thématiques
suite Nos dossiers
suite Jeunesse