Retour

Solidarité avec l'Ukraine : déclaration de la présidence du Groupe Pompidou

26 juin 2022
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Solidarité avec l'Ukraine : déclaration de la présidence du Groupe Pompidou

La journée internationale contre l'abus et le trafic illicite de drogues, célébrée chaque année le 26 juin, vise à encourager l'action et la coopération pour parvenir à un monde exempt d'abus de drogues. Le thème retenu pour 2022 est « Relever les défis de la drogue dans les crises sanitaires et humanitaires », l'objectif étant de répondre aux défis transnationaux générés par les situations de crise. À cette occasion, la présidence portugaise exprime la solidarité du Groupe Pompidou avec l'Ukraine.

L'Ukraine est l'État membre le plus récent du Groupe Pompidou : elle l'a rejoint en janvier 2022, en tant que 42e membre. Quelques semaines plus tard, le nombre de membres du Groupe Pompidou a de nouveau diminué, passant à 41, en raison de la décision (le 16 mars) du Comité des ministres du Conseil de l'Europe d'exclure la Fédération de Russie de l'Organisation.

Cette décision a été historique : c'était la première fois (en 73 ans d'histoire du Conseil de l'Europe) que l'article 8 du statut, qui prévoit la possibilité d'exclure un État membre qui viole les valeurs défendues par l'Organisation, était appliqué. En conséquence, la Fédération de Russie a également cessé d'être membre du Groupe Pompidou (le 23 mars).

Dans ce contexte politique, début mars, le Groupe Pompidou (en collaboration avec d'éminents experts européens en psycho-traumatologie) a élaboré des recommandations sur la manière de mieux interagir et communiquer avec les personnes confrontées à une situation de crise. Cette initiative faisait suite à une demande du ministère ukrainien de l'intérieur, compte tenu des situations traumatisantes vécues par la population ukrainienne en raison de l'agression russe.

En tant que principale organisation de défense des droits de l'homme sur le continent, le Conseil de l'Europe considère que la protection des civils est de la plus haute importance. Les expériences traumatisantes peuvent entraîner un trouble de stress post-traumatique (TSPT). Des études épidémiologiques montrent que les personnes souffrant de traumatismes et de TSPT sont plus susceptibles d'avoir des problèmes d'alcool et/ou de drogues.

L'impact de la guerre en Ukraine sur la situation de la drogue dans le pays et autour est énorme. Trois aspects revêtent une importance particulière :

  • L’interruption de l'accès aux services de traitement des addictions, qui compromet l'état de santé des personnes souffrant de troubles liés à la consommation de substances psychoactives
  • La solidarité entre l'Ukraine et ses voisins (membres du Conseil de l'Europe et du Groupe Pompidou) pour assurer la continuité du traitement des personnes souffrant de problèmes liés à la consommation de drogues.
  • La situation de la production et du trafic de drogue, pour laquelle les leçons tirées des conflits armés passés pourraient servir de source d'inspiration.

Le Groupe Pompidou, en étroite collaboration avec les autorités de l'Ukraine et des pays voisins concernés, ainsi qu'avec ses organisations internationales partenaires, continuera à suivre de près l'évolution de la situation en Ukraine et dans les environs, afin de contribuer à apporter des réponses politiques éclairées à une situation en constante évolution.

 Voir l'article de presse connexe « Premiers secours psychologiques pour les Ukrainiens »