Retour

Des décideurs politiques et des professionnels du secteur pénitentiaire d'Europe du Sud-Est travaillant sur le traitement des troubles liés à la consommation de substances en prison se rencontrent et échangent à Ljubljana

ljubljana, slovénie 14-16 juin 2022
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Des décideurs politiques et des professionnels du secteur pénitentiaire d'Europe du Sud-Est travaillant sur le traitement des troubles liés à la consommation de substances en prison se rencontrent et échangent à Ljubljana

Organisée en coopération avec le ministère de la Santé et l'administration pénitentiaire de Slovénie, la première visite d'étude de son réseau d'Europe du Sud-Est sur le thème « Développer des systèmes complets de traitement des addictions en prison » a eu lieu à Ljubljana et Maribor, du 14 au 16 juin 2022.

Le thème central de la visite était les défis et les solutions pour introduire/améliorer les structures de traitement ciblant les personnes souffrant de troubles de la consommation de substances en prison, l'un des trois sujets prioritaires du réseau. Une soixantaine de décideurs et de professionnels de l'administration pénitentiaire impliqués dans la conception, la mise en œuvre et l'évaluation des politiques liées au traitement et à la réinsertion des personnes incarcérées souffrant de troubles liés à la consommation de drogues ont participé à l'événement. Outre le grand nombre de représentants des ministères de tutelle slovènes et de l'administration pénitentiaire, des représentants de 10 autres pays d'Europe du Sud-Est ont participé aux discussions.

Les participants ont découvert le concept de traitement dans le système de justice pénale slovène et ont visité la prison d'État et la clinique médico-légale de Maribor. Ils ont échangé leurs expériences, leurs préoccupations et leurs solutions en matière de prévention de la consommation de nouvelles substances psychoactives et de création de communautés thérapeutiques en prison. Le traitement assisté par médicaments et la prévention des overdoses ainsi que les outils de plaidoyer pour définir les objectifs politiques liés au traitement des addictions en milieu carcéral ont également fait partie des sujets abordés.

Les travaux du groupe se poursuivront par la consolidation d'un réseau de professionnels travaillant dans ce domaine dans la région de l'Europe du Sud-Est, l'élaboration de stratégies visant à élever les normes en matière de traitement des addictions en prison et la création d'un dossier de ressources à l'usage du personnel pénitentiaire regroupant les connaissances de pointe sur le traitement et la réadaptation des personnes souffrant de troubles liés à la consommation de substances psychoactives en milieu carcéral.

 

 

 


Galerie d'image