Retour

Coûts et effets involontaires des politiques de contrôle des drogues

coûts des politiques des drogues
L’estimation ou le calcul du coût total des investissements publics liés aux drogues — incluant à la fois les dépenses directes mais aussi les coûts indirects et l’impact sur les ressources publiques — devrait donc être un objectif clé de toute évaluation.
Strasbourg 12 December 2017
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Coûts et effets involontaires des politiques de contrôle des drogues

L’évaluation fait partie intégrante d’une approche de bonne gouvernance des politiques publiques. Ce principe s’applique de la même manière à la composante d’une politique en matière de drogues visant à lutter contre la disponibilité des substances illicites et l’accès à celles-ci. L’estimation ou le calcul du coût total des investissements publics liés aux drogues — incluant à la fois les dépenses directes mais aussi les coûts indirects et l’impact sur les ressources publiques — devrait donc être un objectif clé de toute évaluation. Pour évaluer et améliorer la politique en matière de drogues, il est impératif de connaître et de prendre en considération tous les effets possibles des différentes interventions et actions. Toutes les politiques, quel que soit leur but ou leur intention, comportent un risque de conséquences involontaires. L’évaluation fait partie intégrante d’une approche de bonne gouvernance des politiques publiques. Ce principe s’applique de la même manière à la composante d’une politique en matière de drogues visant à lutter contre la disponibilité des substances illicites et l’accès à celles-ci. L’estimation ou le calcul du coût total des investissements publics liés aux drogues — incluant à la fois les dépenses directes mais aussi les coûts indirects et l’impact sur les ressources publiques — devrait donc être un objectif clé de toute évaluation. Pour évaluer et améliorer la politique en matière de drogues, il est impératif de connaître et de prendre en considération tous les effets possibles des différentes interventions et actions. Toutes les politiques, quel que soit leur but ou leur intention, comportent un risque de conséquences involontaires. Les estimations des dépenses publiques peuvent être utilisées comme outil pour évaluer si les résultats attendus ou désirés de la politique en question sont effectivement reflétés dans la pratique, et elles constituent un outil nécessaire pour effectuer des évaluations rigoureuses des politiques. Les études sur les dépenses publiques devraient refléter toutes les activités et approches politiques pertinentes et peuvent être particulièrement appropriées en temps d’austérité.