Les évaluations en cours de la Direction de l’Audit interne et de l’Évaluation sont les suivantes :

  • Programme « Institutions fondées sur l’État de droit », sous-programme « Démocratie par le droit (Commission de Venise) »
    Les travaux de la Commission de Venise revêtent une grande importance pour les états membres du Conseil de l’Europe. Le rapport annuel de la Secrétaire Générale sur le « Multilatéralisme », souligne combien les contributions de la Commission de Venise jouent un rôle important pour la mise en œuvre des décisions d’Helsinki et le soutien apporté pour surmonter les difficultés liées à la Covid-19, parmi d’autres. La Commission de Venise a célébré son 30e anniversaire en 2020 et l’évaluation est de ce fait considérée comme opportune pour apprécier ses résultats et réalisations. L’évaluation devrait éclairer les décisions que les acteurs concernés doivent prendre et fournir des recommandations qui ouvriront la voie à la Commission de Venise.
     
  • Programme « Égalité et dignité humaine », sous-programme « Lutte contre la violence à l’égard des femmes et la violence domestique (GREVIO) »
    Les décisions d’Helsinki réaffirmant l’attachement du Comité des Ministres « à l’égalité entre les femmes et les hommes et à la lutte contre les violences faites aux femmes et la violence domestique, [ont souligné] à cet égard l’importance de la Convention sur la prévention et la lutte contre la violence à l’égard des femmes et la violence domestique (Convention d’Istanbul) ». De plus, le rapport sur le multilatéralisme cite le sujet comme étant l’un de ceux que « la pandémie de covid-19 a fait apparaître au grand jour, démontrant clairement la nécessité d’une action collective à l’issue de cette crise ». L’évaluation portera notamment sur le degré d’efficacité du soutien du Conseil de l’Europe aux États membres pour qu’ils modifient leurs politiques, leur législation et leur pratique en vue d’atteindre une véritable égalité femmes-hommes et qu’ils protègent les femmes contre la violence.
     
  • Soutien du Conseil de l’Europe aux États membres pour faire face aux défis de la pandémie de Covid-19 
    La partie II du rapport annuel de la Secrétaire Générale sur le « multilatéralisme » décrit la façon dont le Conseil de l’Europe a réagi aux défis posés par la pandémie de Covid-19, et notamment comment l’Organisation s’est adaptée à la crise et les travaux qu’elle a réalisés afin d’apporter aux autorités nationales « le soutien nécessaire pour que les décisions qu’elles prennent renforcent les valeurs qui les unissent ». Ces travaux évalueront notamment le degré d’efficacité de la réponse de l’Organisation à la crise en vue de soutenir les États membres.
     
  • Mécanismes de suivi
    Le fonctionnement à la fois efficient et efficace des mécanismes de suivi fait partie des principaux facteurs de réussite des activités de l’Organisation. L’évaluation portera sur les possibilités de développer des synergies et d’élaborer des critères de référence à l’aune de mécanismes similaires d’autres organisations. L’évaluation débutera plus tard en 2021 et sa portée globale sera déterminée à la suite d’entretiens avec les principaux acteurs concernés