L'évaluation est parfois basée sur des perceptions individuelles. Afin de réduire la subjectivité de ces perceptions, des preuves objectives sont extraites de différentes sources d'informations ; cette méthode, appelée triangulation, nous aide à gérer ce défi que représente la vérification de l'exactitude de l'information fournie.


La crédibilité et l'utilité des évaluations sont notre souci principal. Cela nous demande d'avoir une bonne écoute des actualités brûlantes de l'Organisation d'une part, mais également de nous associer aux acteurs internationaux les plus importants de la communauté de l'évaluation afin de rester informé et de mettre en oeuvre les plus récents standards et méthodes en évaluation.


Notre politique est de faire en sorte que le processus d'évaluation soit complet et participatif. Dès que les réserves initiales font place à un dialogue ouvert, les personnes impliquées dans la mise en oeuvre d'une intervention du Conseil de l'Europe ont beaucoup à partager et contribuent aux discussions. Les groupes de références, qui impliquent les parties prenantes, nous guident tout au long des évaluations. Nous nous appuyons souvent aussi sur des "focus groups" qui nous apportent une confrontation avec la réalité et nous font bénéficier de leur connaissance collective. Leurs membres sont sélectionnés parmi ceux qui possèdent une expérience pratique sur le sujet.

 

Une nouvelle Politique d'évaluation (CM(2018)159-final) a été approuvée le 13 novembre 2019 par le Comité des Ministres. Les principaux types d'évaluation menés au sein du Conseil de l'Europe sont :

  • l'évaluation de projet ou de programme du Programme et budget biennal (y compris les évaluations thématiques et transversales, et les évaluations de programmes nationaux ou régionaux) ;
  • l'évaluation organisationnelle (qui se réfère au fonctionnement du Conseil de l'Europe), y compris les arrangements institutionnels, les bureaux du Conseil de l'Europe et les Accords partiels.

 

Les lignes directrices de l'évaluation du Conseil de l'Europe décrivent en détail les modalités de mise en œuvre de la politique d'évaluation. Les Lignes directrices ont été révisées en 2020 et prises en note par le Comité des Ministres en décembre 2020 (CM/Del/Dec(2020)1391/11.5). Elles sont destinées à l'ensemble du personnel du CdE qui souhaite apprendre comment fonctionne l'évaluation au sein du CdE, et en particulier à ceux qui commandent et gèrent les évaluations. Les lignes directrices décrivent l'ensemble du processus d'évaluation, tant pour les évaluations menées par la DIO que pour les évaluations décentralisées, depuis l'identification des sujets d'évaluation, la planification et la préparation, jusqu'à la mise en œuvre d'une évaluation et son suivi, en passant par la description de toutes les parties prenantes concernées, de leurs rôles et de leurs responsabilités.