Introduction Introduction

Le genre est un ensemble de caractéristiques qui différencient les rôles socialement construits et les comportements dits masculins ou féminins, attribués aux individus en fonction de leur sexe à la naissance. Cependant, cette nette différenciation laisse peu de (ou aucune) place aux individus dont l'identité de genre ne correspond pas au genre qui leur a été attribué à la naissance. Il n'inclut pas les personnes intersexes (si l'on considère uniquement les facteurs biologiques) ou les personnes LGBTQI + (c’est-à-dire les personnes lesbiennes, gays, bisexuelles, transgenres et intersexes). Ainsi, le terme de genre, qui tient compte aussi bien de l’orientation sexuelle que de l’identité de genre, a des significations différentes et très personnelles pour chaque individu.

L’identité de genre fait référence à l’expérience personnelle de son genre profondément vécue par chacun, qu’elle corresponde ou non au sexe assigné à la naissance, y compris la conscience personnelle du corps et d’autres façons d’exprimer son genre (on parle d’« expression du genre »), notamment la façon de s’habiller, de parler et de se comporter. Le sexe d’une personne est généralement attribué à la naissance et devient dès lors un fait social et juridique. Cela étant, certaines personnes ont des difficultés à s’identifier avec le sexe qui leur a été attribué à la naissance ; elles sont désignées sous le terme de personnes « transgenres ». L’identité de genre n’est pas identique à l’orientation sexuelle, les personnes transgenres pouvant se définir comme hétérosexuelles, bisexuelles ou homosexuelles (Glossaire de l’Unité de l’Orientation Sexuelle et Identité de Genre).

Le Conseil de l'Europe travaille depuis longtemps sur les questions de genre, égalité de genre, anti-discrimination et identité de genre. Le Conseil de l’Europe a adopté une Stratégie pour l'égalité entre les femmes et les hommes 2018-2023, centrée entre autres sur la lutte contre les stéréotypes de genre et le sexisme, la prévention et la lutte contre la violence à l’égard des femmes et la participation équilibrée des femmes et des hommes à la prise de décision politique et publique. Parmi les standards du Conseil de l'Europe, La Convention d’Istanbul instaure un cadre juridique complet pour prévenir la violence à l’égard des femmes et protéger les victimes d’abus domestiques. 

Le Conseil de l'Europe travaille aussi sur les questions de discriminations sur les critères d'identité de genre et orientation sexuelles. L’unité d’Orientation Sexuelle et Identité de Genre (OSIG) du Conseil de l’Europe veille à promouvoir et à faire respecter les droits fondamentaux de tous, et notamment l’égalité en droits et la dignité de tous les êtres humains, y compris les personnes lesbiennes, gays, bisexuelles et transgenres (LGBT). 

Le Service Jeunesse du Conseil de l'Europe intègre depuis de nombreuses années une dimension de genre dans ses politiques, ses approches et ses pratiques éducatives. Au sein du secteur jeunesse, le FEJ soutient des projets jeunesse qui prennent en considération les questions de genre de manière transversale. 

Questions de genre dans les projets jeunesse Questions de genre dans les projets jeunesse

Dans les projets qu'il soutient, le FEJ demande aux organisations de jeunesse de chausser des « lunettes de l’égalité » et de penser de manière critique aux façons qu'elles mettent en place pour affronter les questions d'inégalité de genre et de discrimination sur la base du genre, et comment elles peuvent avoir une approche intégrée pour l'égalité de genre dans leurs projets. En termes plus généraux, les « lunettes de l’égalité » doivent être utilisées dans la planification, la mise en œuvre et l'évaluation d'une activité. Le FEJ a développé des lignes directrices à ce sujet, et aussi une liste de questions/idées à garder à l’esprit afin d’inclure une « perspective de genre » dans les projets de jeunesse.

Le FEJ a développé cette « boîte à outils » non exhaustive sur le genre pour aider les ONG à mieux comprendre comment intégrer une perspective de genre dans leurs activités de jeunesse. Elle comprend 6 méthodes clés que les ONG peuvent aisément adopter lors de leurs processus et pendant les différentes phases de l’organisation d’une activité de jeunesse: préparation, mise en œuvre, suivi. Lire en ligne ici (pdf - uniquement disponible en anglais)