Il s’agit d’un ensemble d’activités successives se déroulant sur une année, connectées entre elles et qui contribuent au même objectif plus large.

 

Dans le cadre de l’approche stratégique ou du plan d’action global d’une organisation (ce que l’organisation voudrait réaliser dans l’(les) année(s) à venir), vous êtes invités à définir un ensemble cohérent d’activités/éléments à soumettre au FEJ. Il doit être en phase avec ce que vous voulez atteindre, mais aussi en ligne avec le travail et les priorités et principes du secteur jeunesse du Conseil de l’Europe.

Chaque activité/élément doit contribuer à l’objectif du plan de travail et les réalisations du plan de travail dans son ensemble doivent contribuer à l’objectif global de l’organisation. Le plan de travail ne doit pas nécessairement refléter toute la stratégie de votre ONG, il peut s’agir d’un élément seulement de celle-ci.

Les différentes activités d’un plan de travail doivent contribuer à atteindre l’objectif du plan de travail dans son ensemble et doivent être interconnectées.

Il est utile d’examiner le « flux » des différentes actions par ordre chronologique : les activités individuelles se nourrissent de et s’alimenteront les unes les autres (au niveau du contenu, par les participants sélectionnés et/ou des multiplicateurs, vers un résultat commun).

La production de matériel ou les réunions préparatoires ne doivent pas être incluses comme activités séparées. Elles doivent être incluses dans les activités auxquelles elles contribuent.

Le montant maximum de la subvention est de 50 000 €. La subvention accordée pour un plan de travail annuel est versée en trois tranches : 40% lorsque le contrat est signé et envoyé par la poste au FEJ et que les conditions dans le contrat (le cas échéant) sont respectées. Les deux autres versements de 30% sont liés à la réception du rapport intermédiaire et final satisfaisant.

Pour tous les plans de travail bénéficiant d'une subvention à partir de 2017, les trois versements seront payés comme suit : 60% à la signature du contrat, 25% à la réception du rapport intermédiaire et les 15% restant en fonction de l'évaluation satisfaisante du rapport d’activité et du rapport financier. C’est le résultat de consultations avec les ONG de jeunesse afin de répondre à leur demande de recevoir une plus grande partie de la subvention au début de l'année.


Les critères suivants sont obligatoires pour les plans de travail annuel

  • Doivent comprendre plusieurs activités (internationales/autres) ; au moins une activité internationale ;
  • Flux/lien clair entre les actions : interconnectées ;
  • Chaque activité individuelle contribue au plan global de l’ONG ;
  • Lien avec les priorités, missions et vision du secteur jeunesse du Conseil de l’Europe ;
  • Plusieurs activités internationales et locales (au moins une activité internationale) ;
  • Au moins un tiers de co-financement pour les activités internationales ;
  • Une perspective de genre est prise en compte pendant tout le processus ;
  • De l'importance sera donnée à une approche fondée sur l'education non-formelle.

En vertu des principes d’éducation/d’apprentissage non-formels, quatre jours de travail étaient considérés comme la durée minimale pour une activité internationale. Pour s’adapter aux besoins des ONG, le FEJ ne considère plus cette durée comme un critère obligatoire. Cependant, le FEJ continuera à évaluer les demandes d’aide sur la base de leur mérite et de la qualité du programme présenté. Les ONG qui sollicitent une aide pour des activités qui durent moins de quatre jours devront convaincre le FEJ que cette activité intègre une approche pédagogique non-formelle.

Pour plus d’informations, cliquer sur le lien suivant.


Quel type d’activités peut-être inclus ?

4 youth sitting at a table preparing to work on a documentActivités internationales

Un plan de travail ne peut pas être un ensemble de très petites activités ou seulement la production de matériel. Un plan de travail doit avoir une dimension européenne, ce qui signifie qu'il doit toujours contenir des activités internationales (au moins une).

Rappel des critères des activités internationales (voir lien): 4 nationalités représentées dans l'équipe, un équilibre de genre et un équilibre géographique entre les participants (minimum de 7 nationalités).

Vous devrez trouver un co-financement pour les activités internationales. Le FEJ ne sera pas en mesure de couvrir plus de deux tiers du coût total des activités internationales calculées ensemble (à savoir la règle des deux tiers ne s’appliquera pas à chaque activité internationale distincte).

 

Youth graffiti no hate speech movement hearts Autres activités

« D’autres activités » peuvent être incluses telles que des campagnes, des visites d’étude, des séries d’ateliers de travail, des activités « mobiles » (activités incluant un voyage).

Exemples d’activités (EN) qui peuvent être incluses dans un plan de travail comme une « autre activité ».

Les réunions préparatoires, la recherche, les analyses des besoins doivent être liées à une activité dans le plan de travail et ne peuvent pas être des activités séparées. La production de matériel devra être le « résultat de » ou faire partie du « suivi  » d’une activité et non une activité indépendante.


But et objectifs d’un plan de travail annuel

Il vous sera demandé de préciser les objectifs de chaque activité du plan de travail et aussi les objectifs et le but du plan de travail dans son ensemble. Les objectifs de chaque activité individuelle doivent contribuer à atteindre les objectifs globaux du plan de travail.

Vous devez montrer la pertinence de l'ensemble des activités soumises au FEJ dans le cadre du développement de l'organisation à moyen ou long terme, mais aussi montrer comment cela contribue aux priorités, à la mission et à la vision du Conseil de l'Europe.


Critères de perspective de genre inclus dans toutes les subventions du FEJ

Une attention particulière sera apportée à toute demande incluant une perspective de genre. Cela devra être clairement expliqué dans la demande de subvention. La perspective de genre, ça n’est pas seulement avoir un nombre égal de participants femmes et hommes. Il vous est demandé d’essayer de développer votre projet au travers des « lunettes de l’égalité », en prenant en compte à la fois les besoins des jeunes femmes et ceux des jeunes hommes. Vous trouverez plus d’informations concernant la perspective de genre www.coe.int/equality et nos pages sur le sujet développées en pensant aux ONG.


Conseils pour la demande de subvention

  • Restez concret et utilisez le nombre de caractères disponibles à bon escient.
  • Par exemple, testez vos talents d’écriture en montrant votre plan de travail à quelqu'un d'extérieur à votre organisation et demandez-lui son avis : Est-ce que c'est logique ? Est-ce que c'est clair ? Est-ce que c'est cohérent ? Est-ce que c'est convaincant ?
  • Gardez une orientation claire.
  • Pour garantir le « flux » et la cohérence entre les différentes actions, assurez-vous qu’une activité mène à la suivante : elles doivent s’alimenter et se nourrir les unes des autres. Voici quelques suggestions : avoir une connexion thématique entre les activités, des participants communs à plusieurs activités, la même équipe de projet dans toutes les activités, créer une plateforme comprenant les résultats de toutes les activités disponibles pour tous les participants.
  • Une fois qu’un plan de travail est soumis et validé, il n’est pas possible d’y ajouter de nouvelles activités. Si une nouvelle activité émerge pendant l’année, vous pouvez soumettre une autre demande pour une autre subvention à la prochaine date limite.
  • Les lignes directrices et les formulaires du FEJ, doivent être utilisés pour vous guider avant de soumettre la demande en ligne.
  • Si la demande est approuvée, l’organisation devra soumettre un rapport intermédiaire, un rapport d’activités et un rapport financier final.
  • Un plan de travail est évalué globalement mais les activités individuelles sont évaluées également. Elles sont comparées à la logique générale avec cette question en tête : comment ces activités soutiennent-elles l'objectif principal ?
  • Ce qui doit être clair dans la demande :
    • L’objectif spécifique de chaque activité ;
    • Le flux ou le lien entre les activités ;
    • La valeur ajoutée de chaque activité : comment l’objectif de l’activité contribue à l’objectif global du plan de travail.

Comment rédiger un rapport pour un plan de travail annuel ?

Le rapport pour les plans de travail est divisé en deux parties. Un rapport intermédiaire est demandé (date mentionnée dans le contrat) - il concerne seulement le rapport d'activité. Les ONG sont invitées à faire le point sur l'état d'avancement, les changements éventuels et les objectifs atteints jusqu'ici. Aucune facture n’est demandée, cependant les ONG sont invitées à fournir les montants réels (si possible). Le rapport final est attendu 2 mois après la dernière activité du plan de travail. Conseils pour les rapports plus en détails.


Qui peut soumettre une demande ?


Quand soumettre une demande ?

Information concernant les dates limites du Fonds Européen pour la Jeunesse


Comment soumettre une demande ?

Chaque ONG désirant soumettre une demande auprès du Fonds Européen pour la Jeunesse doit suivre le processus de demande.

            
Evénements FEJ
            
Projets en cours
soutenus par le FEJ
Accès rapide Accès rapide

Les bénéficiaires doivent

  • utiliser le logo du Conseil de l'Europe et l'identité visuelle du FEJ sur les publications, sites web, etc. mentionnant le projet
  • mentionner le soutien du FEJ
Télécharger l'identité visuelle du FEJ
Télécharger le LOGO CdE
 
Nous suivre Nous suivre