La gestion budgétaire et financière est un élément crucial de la gestion de projet. C'est d'autant plus vrai pour les subventions que le Fonds européen pour la jeunesse accorde aux organisations de jeunesse, puisque le budget du FEJ est composé d'argent public pour lequel il doit y avoir transparence et responsabilité.

Pour les organisations de jeunesse, la gestion financière est un processus continu lié aux activités menées par les organisations pour remplir leur mission. S'assurer que l'argent est bien dépensé et qu'il n'y a pas de pertes qui auraient pu être évitées fait également partie de la durabilité des organisations.

Dans le cadre des projets soutenus par le FEJ, la gestion financière et budgétaire est considérée comme faisant partie intégrante de ce dont l'organisation bénéficiaire doit s'occuper, depuis le moment où elle développe son idée de projet jusqu'à ce qu'elle finalise le rapport du projet et que son rapport soit accepté par le FEJ.

Cette page présente les paramètres et les règles des subventions du Fonds européen pour la jeunesse.

Pour chaque demande de subvention, l'ONG candidate devra remplir un budget, indiquant les coûts du projet par types de dépenses et les montants prévus, et une fiche de recettes indiquant les sources de financement. Avant de commencer à les remplir, les ONG doivent se familiariser avec les instructions pour la gestion financière et le rapport financier du FEJ. Ces règles sont fondamentales pour l'élaboration d'un budget cohérent.

Reconnaissance du temps des bénévoles Reconnaissance du temps des bénévoles

Le temps bénévole est une contribution/un soutien/un apport que les personnes fournissent de leur plein gré en investissant du temps et des services au profit d'une activité de jeunesse mise en œuvre par une organisation de jeunesse à but non lucratif, et pour laquelle il n'y a pas de paiement monétaire ou en nature (par exemple, des honoraires, des salaires). La reconnaissance du temps des bénévoles est un système utilisé par le FEJ pour valoriser ce temps dans le cadre du budget d'un projet. Vous trouverez plus d'informations sur la page spécifique, y compris les instructions pour le calcul de la limite de la VTR.

Règles générales pour la VTR

  • Le même montant de la VTR doit être ajouté dans les dépenses et les recettes. Il est entendu que les bénévoles contribuent à quelque chose qui serait autrement un travail rémunéré (ce qui constitue une dépense nécessaire pour effectuer le travail), mais cette contribution est « payée » en temps plutôt qu'en fonds (ce qui doit être reflété dans les recettes).
  • La VTR ne peut pas dépasser 10% du coût total de l'activité.
  • La VTR peut être incluse dans toutes les subventions de projet : Activités pilotes, Activités internationales et Plans de travail.
Coûts non éligibles Coûts non éligibles

Pour toutes les subventions de projet, le FEJ n'est pas autorisé à couvrir certains coûts, qui peuvent ne pas être inclus dans le budget ou qui ne seront pas remboursés dans le cadre de la subvention, comme par exemple :

  • l'achat d'équipements, de logiciels, d'ordinateurs, d'imprimantes ou de tout autre appareil électrique ;
  • les frais administratifs qui ne sont pas clairement et visiblement liés à ce projet, autres que les exceptions prévues dans le cadre des frais administratifs pour les activités pilotes ;
  • les bourses d'études de toute nature (scolaire, universitaire, recherche, programmes ou échanges, formation professionnelle) ;
  • les opérations commerciales ;
  • la construction, l’achat ou l’équipement de bâtiments ;
  • les activités sportives ;
  • le tourisme ;
  • la participation à des échanges internationaux ;
  • les projets dans le domaine de l'agriculture et de l'assainissement de l'eau ;
  • le financement supplémentaire pour couvrir les coûts de participation des participants défavorisés à des projets et/ou activités financés par d'autres donateurs ;
  • le micro-crédit ;
  • le soutien financier pour la collecte et l'envoi de matériel pédagogique et/ou de nourriture et/ou de vêtements et/ou de livres partout dans le monde.

En outre, pour les activités internationales et les plans de travail, le FEJ ne couvrira pas :

  • les salaires (personnes employées par l'ONG) ;
  • le loyer des bureaux, les assurances, les factures d'électricité, d'eau et de chauffage.