22 novembre 2021, 14:00-15:30 (CET) 22 novembre 2021, 14:00-15:30 (CET)

3ème édition de la série de webinaires sur COVID-19 et droits des enfants

Les données disponibles démontrent que la pandémie de COVID-19 a exacerbé la vulnérabilité des enfants face à la violence. Les raisons derrière l’augmentation du taux d’incidence des mauvais traitements sur les enfants sont complexes et multi-dimensionnelles. Selon l’Unicef, 98% des enfants dans le monde ont été confinés chez eux pendant une durée plus ou moins longue. Les mesures de restriction ont constitué un frein aux contacts avec des rapporteurs « traditionnels » de mauvais traitements (comme les enseignants, les médecins, les assistants de service social), avec une baisse du nombre de détection d’abus et de signalements. L’accès aux soins de santé, aux services de prévention et à l’assistance – notamment dans les écoles – ou à un suivi ont aussi été entravés. Pour les enfants et les familles dans une situation de vulnérabilité préexistante, la pandémie a également augmenté les facteurs de risque. De plus, elle a inévitablement créé davantage de conflits familiaux, et/ou de contact entre des enfants et leurs éventuels agresseurs dans la sphère familiale.

D’autres causes de l’incidence accrue de mauvais traitements sur les enfants pendant la crise de la COVID-19 sont à rechercher dans le milieu familial et sociétal : le désordre économique et les difficultés financières dérivés de la crise sanitaire ont pu compromettre la santé mentale des parents, ainsi que la parentalité positive.

Enfin, alors que l’environnement numérique a pris une place de plus en plus prépondérante dans leur vie, les risques pour les enfants d’être victimes de violence par le biais des technologies de l’information et de la communication se sont multipliées. Interpol et Europol ont par ailleurs confirmé que le partage de contenu relatif à des abus sexuels à l’encontre des enfants a augmenté de façon dramatique.

Le troisème webinaire d'une série de webinaires organisés par le Comité directeur pour les droits de l'enfant (CDENF) sur COVID-19 et les droits de l'enfant, a eu lieu en ligne le 22 novembre 2021 (14:00-15:30 CET) a été diffusé en direct. Il a réuni des membres du CDENF, des participants, des observateurs et d'autres experts pour un échange de vues approfondi sur le thème « la violence intrafamiliale » pendant la pandémie. Ce webinaire était, par ailleurs, une contribution du Conseil de l’Europe aux célébrations de la 7ème édition de la Journée européenne pour la protection des enfants contre l’exploitation et les abus sexuels dont la thématique, cette année, porte sur « Rendre le cercle de confiance vraiment sûr pour les enfants ».

Les objectifs étaient de réfléchir ensemble et d'élaborer des orientations concernant :

  • la prévention, la détection et le signalement de la violence au sein de la famille ;
  • la violence sexuelle dans le cercle familial ;
  • le soutien aux enfants et aux familles per les professionnels pendant le confinement (contraintes de contact avec les enfants, signalement etc.).

 Regarder l'enregistrement vidéo

 Présentations

L'augmentation de la violence intrafamiliale à l'encontre des enfants pendant la crise sanitaire de COVID-19

La multiplication des facteurs de risque et le signalement des abus pendant les mesures de confinement :

Protéger les enfants contre les abus sexuels en temps de pandémie de COVID-19 :

Les mesures spécifiques adoptées pour prévenir et lutter contre la violence sexuelle à l'encontre des enfants dans le cadre de la pandémie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Rapport de synthèse (la version francaise sera disponible prochainement) 
 Note conceptuelle et programme
 Ressources utiles

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Suivez-nous Suivez-nous