Retour

L'évaluation de l'âge des enfants migrants non accompagnés

Événement conjoint de la présidence italienne et du Conseil de l'Europe
Rome 30 mars 2022
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
L'évaluation de l'âge des enfants migrants non accompagnés

L'événement « Évaluation de l'âge des enfants migrants non accompagnés : Promouvoir une approche multidisciplinaire et axée sur les droits de l'homme » est organisé conjointement par l'Institut national italien pour la santé, la migration et la pauvreté (INMP) et le Bureau de la Représentante spéciale sur les migrations et les réfugiés de la Secrétaire générale du Conseil de l'Europe, dans le cadre de la présidence italienne du Comité des Ministres.

Le protocole italien pour l'évaluation de l'âge des enfants migrants non accompagnés sera présenté, ainsi que les résultats d'une enquête nationale sur sa mise en œuvre au niveau régional. D'autres procédures nationales sur l'évaluation de l'âge, en provenance d'Autriche et de Grèce, seront également présentées et discutées afin que les pays européens puissent échanger des informations et apprendre de l'expérience de chacun dans la mise en œuvre de systèmes d'évaluation de l'âge.

 « Bien que l'évaluation de l'âge ne soit pas une disposition purement médicale, elle est en effet d'une importance fondamentale pour le respect de la santé mentale et physique du migrant pendant son séjour dans le système d'accueil. Par conséquent, cette méthode devrait être activée le plus tôt possible chaque fois qu'il existe des doutes justifiés sur l'âge réel d'un migrant, juste pour protéger la vulnérabilité du mineur. C'est précisément pour cette raison qu'il est nécessaire que la procédure soit faite d'une manière culturellement appropriée, afin que le mineur supposé ne refuse pas de la subir », a déclaré la directrice générale de l'INMP, Concetta Mirisola.

L'expertise du Conseil de l'Europe dans ce domaine comprend des recommandations, des lignes directrices, des cours de formation et une compilation de normes et de bonnes pratiques. En outre, le Conseil de l'Europe est actuellement en phase finale d'adoption d'une recommandation sur les principes et lignes directrices en matière de droits de l'homme sur l'évaluation de l'âge des enfants dans le contexte des migrations, qui fait partie du Plan d'action du Conseil de l'Europe sur la protection des personnes vulnérables dans le contexte des migrations et de l'asile en Europe (2021-2025).

 « L'importance d'une approche des droits de l'homme et multidisciplinaire de l'évaluation de l'âge reste un besoin pressant pour protéger les droits des enfants vulnérables dans le contexte de la migration et de l'asile. L'utilisation de principes et de lignes directrices communs à tous nos États membres contribuera grandement à faire respecter les droits de l'homme des enfants en mouvement », a déclaré la Représentante spéciale du Secrétaire général pour les migrations et les réfugiés, Leyla Kayacik.

Maria-Andriani Kostopoulou, présidente du Comité directeur pour les droits de l'enfant du Conseil de l'Europe, figurait parmi les principaux intervenants.

Le programme comprenait également des présentations par les organisations internationales concernées (Agence européenne pour l'asile, HCR et UNICEF) et la société civile (Save the Children).


Ressources utiles :