Groupe Pompidou - Lutte contre l'abus et le trafic de drogues

Evénements 2013
L’Europe du Sud-Est (ESE)
L’Europe du Sud-Est (ESE) est souvent associée à l’instabilité et à l’insécurité, découlant de la tourmente géopolitique du début des années 1990. Dans un tel contexte historique, la criminalité organisée a sans aucun doute pu prospérer. Aujourd’hui encore, cette situation continue de saper la démocratie et le bien-être des citoyens dans cette région de l’Europe. L’éventail des mesures récemment adoptées, qui incluent une coopération régionale efficace, visant à éradiquer les activités des trafiquants confirme que les pays de l’ESE ont prouvé leur capacité à résoudre le problème en se l’appropriant et implique des réponses adaptées à ce défi. La complexité du phénomène de la drogue induit un vaste ensemble de facteurs qui influent sur l’offre et la demande. Les modalités sans cesse changeantes du trafic dans la région n’en sont qu’une illustration. Il ne fait aucun doute que l’héroïne, autrefois objet d’un inquiétant commerce de stupéfiants semblable à une épidémie, transcendant frontières, idéologies et cultures, est encore responsable de la plupart des problèmes liés aux drogues, notamment chez les jeunes et les groupes vulnérables. Or, l’offre et l’accessibilité des interventions tournées vers la santé pour les opiomanes continuent de représenter des défis non résolus pour certains pays de la région. Outre les « anciens problèmes », la région est aujourd’hui confrontée à une forte hausse de la prolifération de la cocaïne et des « euphorisants légaux ». A l’heure actuelle, le Groupe Pompidou est une plateforme qui aide les pays de l’ESE à étudier en profondeur les problèmes liés aux drogues et à trouver des solutions efficaces. La clé du succès est le dialogue régional axé sur l’échange de savoir, d’expériences et de pratiques entre les Etats participants. La participation des professionnels de tous les domaines concernés motive l’environnement professionnel et crée des liens entre politiques et pratique. Les approches novatrices ainsi que les bonnes pratiques peuvent ainsi se diffuser dans la région. Cette initiative est venue des représentants gouvernementaux des pays de l’Europe du Sud-Est eux-mêmes. En 2011, tous les Etats membres du Groupe Pompidou ont eu la sagesse de se rallier à cette proposition et de l’intégrer dans leurs activités. Depuis, de nombreux pays voisins de la région se sont joints à la coopération et des experts de toute l’Europe sont invités à participer aux activités régionales. Contrairement à d’autres programmes internationaux, les Etats participants se sont pleinement approprié l’activité, ce qui renforce leur engagement dans l’action. Le Groupe Pompidou a joué le rôle du facilitateur pour les activités sur lesquelles se sont accordés tous les Etats participants. Des consultations régulières de face à face évitent les chevauchements avec les activités régionales en cours. Une valeur ajoutée supplémentaire de cette attitude est que les pays qui sont déjà membres de l’Union européenne peuvent aider les pays candidats ou candidats potentiels de l’UE, qui ont intérêt à remodeler leurs politiques en matière de drogues pour la rendre conforme aux normes de l’UE. Les premières activités concernant l’Europe du Sud-Est ont été lancées en 2012 lors de deux réunions régionales : à Dubrovnik, en Croatie (février 2012) et à Belgrade, en Serbie (juin 2012). Les résultats ont fourni une évaluation des besoins, attendue depuis longtemps, qui a permis d’identifier des sujets prioritaires régionaux comme base des activités futures. Avec le soutien de l’instrument TAIEX de la Commission européenne, la troisième réunion régionale a été organisée à Podgorica, au Monténégro (juillet 2013). Outre l’étude des modèles correspondants de coordination des politiques en matière de drogues, la réunion offrait aux experts un forum où développer une vision plus claire de la coopération ESE et formuler des idées pour des résultats tangibles. Les résultats obtenus ont permis de sécuriser un nouveau financement de TAIEX pour la prochaine réunion régionale, qui aura lieu à Sarajevo, en Bosnie-Herzégovine, au début du printemps 2014. La réunion donnera le coup d’envoi d’une initiative régionale visant à accroître la qualité des interventions et à développer des approches novatrices pour la réduction de la demande de drogues en Europe du Sud-Est. Des experts et des représentants gouvernementaux de la coopération ESE se rencontraient à la 73e réunion des correspondants permanents du Groupe Pompidou (Athènes, Grèce, 25 novembre 2013) pour faire le bilan des résultats obtenus en 2013 et préparer les activités pour 2014.
Déclaration d’Athènes
Un des résultats les plus importants de la 73ème réunion des Correspondants Permanents du Groupe Pompidou a été l’adoption de la Déclaration sur la protection de la santé publique qui assure des services essentiels dans les politiques en matière de drogues en cas de mesures d’austérités (Déclaration d’Athènes). Il y a un besoin urgent de renverser la corrélation entre la crise économique, les tendances de santé publique inquiétantes et le risque de discrimination. La Déclaration d’Athènes note que la crise financière et économique mondiale en Europe et les mesures de rigueur liées à la santé ont déjà provoqué et pourraient renforcer les défis liés à la santé de l’individu et de la population dans son ensemble. D’après l’entretien réalisé avec Meni Malliori, la réunion a été « une bonne occasion de partager nos inquiétudes, expériences ainsi que les espoirs pour l’avenir ».

L’entretien complet avec Meni Malliori, President of the Greek Organisation against Drugs (OKANA) sur la prévention du VIH en Grèce, les mesures d’austérité et la Déclaration d’Athènes peut être trouvé
La 73ème réunion des Correspondants Permanents du Groupe Pompidou
La 73ème réunion des Correspondants Permanents du Groupe Pompidou a été tenue à Athènes en Grèce, le 26 et 27 novembre 2013. Afin d’approfondir le profil du Groupe Pompidou et d’assurer sa complémentarité avec les organisations internationales, l’activité du prochain programme de travail devrait incorporer les aspects qui reflètent la mission principale du Conseil de l’Europe : la protection des droits de l’homme, assurer les règles de droits ainsi que, promouvoir la démocratie pluraliste. Ceci permettrait également au Groupe Pompidou d’améliorer l’utilisation des mécanismes du Conseil de l’Europe dans la promotion de ses produits et résultats vers un niveau politique plus haut ayant ainsi plus d’impacts, a prononcé M. Patrick Penninckx, le Secrétaire Exécutif du Groupe Pompidou.
Tribunaux spécialisées à Malte
La question se pose si la création des tribunaux spécialisées sur les problématiques des drogues à Malte peuvent contribuer à réduire les récidives et le volume des affaires. Afin de trouver une réponse, la Commission Nationale de l’ Abus des Drogues, Alcool et autres Addictions a invité une équipe d´experts proposée par le Groupe Pompidou. Le 6 novembre 2013 les experts se sont réunis avec le Ministre de la Famille et Solidarité Sociale, Hon Marie Louise Coliero Preca ainsi que le Secrétaire Parlementaire pour la Justice, Hon Owen Bonnico, pour discuter la possibilité de mettre en place des juridictions spécialisées pour les délinquants dépendants des drogues.
Les deux experts ont également consulté les 5 et 6 novembre les commissaires de police, l’escadron des drogues, les membres du Bureau du Procureur Général, les juges, le service pénitentiaire de probation ainsi que les professionnels des services du traitement des drogues.
La présentation des experts soulignait les principes, les questions éthiques et buts du traitement quasi-forcé ainsi que l’expérience norvégienne avec les tribunaux spécialisées. La participation active aux discussions mettait en avant et soutenait l’idée de créer procédures judiciaires spécialisées pour les délinquants dépendants des drogues.
L'adhésion d'Israël au Groupe Pompidou et la 10ème Réunion d’EXASS Net en Israël sur la prévention des drogues, le traitement et la réinsertion des jeunes
Du 15 au 18 octobre, l’EXASS Net du Groupe Pompidou, un réseau de partenariats entre parties prenantes répondant en première lieu aux problèmes de drogue fournissant l'expérience et l'assistance de la coopération inter -sectorielle, a tenu sa 10ème réunion en Israël. Les 30 délégués représentant 11 différents États, l'Union européenne et le Secrétariat du Groupe Pompidou ont participé à la cérémonie célébrant l'adhésion d'Israël au Groupe Pompidou, marquant l’engagement d’un second pays hors-Europe après le Maroc, à devenir membre à part entière de l’organisation. Le programme, organisé par l'autorité israélienne de lutte contre la drogue et présentées par les membres des différents services, a convié les délégués à Jérusalem, les montagnes Gilboa, Haïfa, et Ashdod à visiter divers installations de prévention, réadaptation et traitement. Ceux-ci se sont concentrés sur les jeunes et les femmes, ainsi que la prévention à base communautaire à travers la participation des parents et des activités parascolaires pour les jeunes. La question d’une augmentation de segmentation sociétale en raison des récentes vagues d'immigration et les différentes approches de la jeunesse et la drogue ont été discutés lors d’une présentation du panneau multiculturelle. Les multiples méthodes qui luttent contre les effets négatifs de la drogue et de l'alcool ont été présentées dans un esprit d'optimisme constructif, mettant le bien-être de l'individu au centre de l’attention. Les concepts appliqués sont basés sur l'idée que la vie sans drogue est réalisable lorsque la Communauté prend en charge le processus de mesures progressives en vue de mener une vie autonome et responsable.
Tunis 2ème table ronde sur le développement et la mise en oeuvre d’une politique drogues et séminaire sur le traitement de substitution aux opiacés
Les 9 et 10 octobre, le réseau MedNET de co-opération sur les drogues et les toxicomanies en région méditerranéenne tiendra en collaboration avec le Ministère de la Santé à Tunis, une deuxième table ronde sur le développement et la mise en œuvre d’une politique drogues.
Dr Abdellatif Mekki, Ministre de la Santé ouvrira cet évènement auquel participeront environ 70 représentants du Ministère de la Santé, Ministère de l’Intérieur, Ministère de la Justice, Ministère des Affaires Sociales, Ministère des femmes et de la famille, des médecins et des représentants d’ONGs. La table ronde discutera de la stratégie nationale drogues, de la mise en œuvre d’une nouvelle loi sur le système judiciaire et du premier contact avec les usagers de drogues. La question de la création d’un observatoire sur les drogues en Tunisie bénéficiera de l’expertise de la Grèce, de l’Italie, du Portugal, de Malte et du Maroc. Cette table ronde fait partie d’un projet initié et financé par l’Italie auquel participent le Maroc et l’Egypte.

Le 11 octobre, un séminaire sur le traitement de substitution aux opiacés aura lieu et sera destiné aux représentants des services de santé. Il fait suite à une visite d’étude au Maroc consacrée à cette question. L’objectif est de discuter si le traitement de substitution aux opiacés pourrait être considéré comme une option de traitement en Tunisie.

suite Le Groupe Pompidou et la coopération en Tunisie
Conférence Internationale du Groupe Pompidou sur le travail transculturel en matière de politique de drogues à Moscou le 3 Octobre
Pour travailler avec les groupes ethniques d'usagers de drogues, il est indispensable de faire face aux spécificités culturelles, normes et valeurs des clients dans la planification et la mise en œuvre du traitement et de la réinsertion sociale. Il est essentiel de développer le dialogue avec les migrants, en tenant compte de leur identité culturelle. La clé d'une intégration réussie de ce groupe vulnérable dans le système de protection sociale et de la santé réside dans les compétences transculturelles des professionnels et des institutions qui s'occupent des migrants qui prennent des drogues régulièrement et irrégulièrement.
Le Groupe Pompidou a élaboré un manuel pour aider les responsables des politiques et les professionnels de santé et de la protection sociale à améliorer leur niveau de compétence pour faire face aux populations d'autres cultures et améliorer la situation des migrants ethniques, y compris ceux en situation irrégulière.
La Conférence internationale sur le travail transculturel en matière de politique de drogues, organisée conjointement avec le Ministère de la Santé de la Fédération de Russie et le Centre national de recherche sur les addictions, réunira des décideurs et des professionnels de plusieurs ministères et des experts internationaux.
L'évolution démographique en Europe et dans le monde montre que les migrants ethniques sont susceptibles de devenir l'un des groupes cibles importants nécessitant une approche spécialisée dans le traitement des problèmes de toxicomanie. Dans un monde globalisé, la migration et la diversité culturelle ont un caractère transnational avec des implications nationales de grande envergure, autant de défis tant pour la population locale que la population immigrée.
Malgré le bon fonctionnement des système de sécurité sociale, de traitement et de réadaptation des usagers de drogues dans de nombreux pays, un système efficace pour aider les utilisateurs de drogue de différentes origines ethniques en est encore au stade de développement. La conférence vise à répondre à ces questions, en tenant compte des spécificités sociales, psychologiques et culturelles des communautés de migrants. Des experts internationaux vont proposer des moyens efficaces de travail et de réhabilitation des toxicomanes migrants et présenter les exemples de services ciblés mis en place en Allemagne, Finlande, Israël, au Mexique et en Suisse.

suite Projet de programme de "Travail transculturel en matière de drogues" (en anglais uniquement)
suite Manuel sur “Travail transculturel en matière de drogues”
Message du Secrétaire Exécutif du Groupe Pompidou. Adhésion d'Israel au Groupe.
Par lettre datée au 25 août 2013, le Vice-Ministre des Affaires Etrangères d’Israël a confirmé l’adhésion de l’Etat d’Israël à l’Accord Partiel Elargi du Groupe Pompidou. La date d’adhésion sera le premier octobre 2013 (voir lettre ci-jointe).
La première activité qui aura lieu en Israël sera la 10ième réunion de EXASS Net sur ‘La prévention, traitement et réinsertion des jeunes toxicomanes ‘, les 15 – 17 Octobre 2013. Plusieurs Correspondants Permanents et autres experts ont confirmé leur participation. L’activité sera précédée par une cérémonie d’adhésion. Ce sera également l’occasion d’une courte cérémonie lors de la réunion des Correspondants Permanent en Novembre.
L’adhésion d’Israël ramène le nombre d’Etats Membres du Groupe Pompidou à 36 Etats Membres.

suite Programme du réunion EXASS Net 2013 (en anglais)
suite Lettre officielle de l'Adhésion d'Israel (en anglais)
MedNET: Coopération Sud-Sud et Traitement de Substitution aux Opiacés
A la demande de la Tunisie, une délégation de psychiatres tunisiens a effectué une visite d’étude du 4 au 6 septembre au Maroc sur le traitement de substitution aux opiacés. Ce type de prise en charge se développe avec succès au Maroc, premier pays à l’avoir introduit sur la rive sud de la méditerranée mais n’existe pas encore en Tunisie.
Le directeur de l’hôpital universitaire psychiatrique Ar-razi et de l’Observatoire National des Drogues et des Toxicomanies du Maroc, a organisé ainsi une visite des centres de soins de Rabat et de Casablanca et de l’association de réduction des risques. La dernière journée a été consacrée aux perspectives d’avenir pour la Tunisie et aux opportunités de collaboration entre les deux pays.
Réunion préparatoire du Prix européen de la Prévention des Drogues
Le Jury du Prix européen de la Prévention des Drogues se réunira à Strasbourg les 28 et 29 août pour préparer le Prix européen de la Prévention des Drogues 2014. La réunion aura lieu avant le lancement des candidatures. Les jurés suivront une formation approfondie avec les conseillers au Jury et définiront le calendrier de leur travaux futurs. Le Jury est composé de trois membres du Jury du Prix 2012, ainsi que quatre nouveaux membres. Les nouveaux membres ont été recrutés à la suite d'un appel à candidatures et ont été nommés en consultation avec les experts-conseillers.
Depuis 2004, le Groupe Pompidou a attribué son Prix européen de la Prévention des Drogues tous les deux ans à des projets innovants sur la prévention de la drogue dirigée par des jeunes pour les jeunes. L’objectif principal de ce prix est de reconnaître l'importance de la participation de jeunes actifs par la création d'un environnement meilleur et plus sain pour toutes les communautés en Europe. En 2002, la Conférence d'Helsinki sur la « Prévention de la drogue ciblée – toucher les jeunes dans la Communauté » a impliqué les jeunes dans des discussions avec des personnes de terrain et des décideurs dans le domaine de la prévention de la toxicomanie. Par conséquent, les expériences positives générées au cours de cette conférence ont mené le Groupe Pompidou à adopter un concept pour une activité qui permettra de renforcer et de promouvoir la participation des jeunes dans la planification, l’exécution et l’évaluation des programmes de prévention des drogues.

Pour plus d'informations sur le développement du projet, s'il vous plaît suivez-nous sur Facebook et écouter notre podcast.
Sécurité routière et traitements de substitution
Le rapport du groupe d’experts était présenté lors de la 71e réunion des correspondants permanents.
Compte tenu du large recours aux traitements de substitution dans les programmes de prise en charge de la toxicomanie, le rapport fait le point sur les pratiques actuelles en Europe. Il analyse les effets des différents médicaments de substitution sur la capacité à conduire en s’appuyant sur les études existantes. Il examine également la réglementation en vigueur et l’incidence des pratiques existantes sur la réinsertion des toxicomanes. Dans leur travail, les experts ont pris en compte les études existantes, notamment les précédents travaux du Groupe Pompidou sur la drogue et la circulation routière, ainsi que les résultats du projet DRUID. Le rapport contient des propositions de principes directeurs pour l'élaboration de règles concernant les traitements de substitution et la conduite, formulées par le groupe d'experts pour adoption par les correspondants permanents.

suite Sécurité routière et traitements de substitution (en anglais)
La cybercriminalité liée à la drogue et l'utilisation associée d'Internet
Une de nos dernières publications sur la cybercriminalité est liée à la drogue et l'utilisation associée d’Internet. Le développement récent des technologies du web a entraîné l'émergence d'un nouveau marché noir mondial en ligne des substances illicites, ce qui facilite la vente de drogue pour les criminels. En effet, il est impossible pour les autorités de les arrêter en raison du caractère anonyme du net ainsi qu’à un système de retour d’information utilisateurs sophistiqué, ce qui signifie qu'ils sont intraçables. Cette publication vous donnera un aperçu du sujet, communiquera des éléments d’analyses et soulignera des pistes de réflexion d’actions potentiellement réalisables par le Groupe Pompidou.

suite La cybercriminalité liée à la drogue et l'utilisation associée d'Internet (en anglais)
Moldavie parle pour de meilleurs services de traitement de la drogue et contre l'exclusion sociale des prisonniers
Au cours de trois grandes événements à Chisinau – un Concert d’Air Ouverte « Music is my Drug », un forum médical sur le traitement de la dépendance de drogue et la prévention du VIH, ainsi qu’un quiz éducatif pour les prisonniers – jeunes, professionnels de la santé et décideurs ont appelé pour améliorer les services de traitement de drogue et la lutte contre la stigmatisation des personnes qui consomment des drogues, y compris ceux qui sont emprisonnés. Les événements avaient été organisés conjointement par le Groupe Pompidou du Conseil de l'Europe et l'Office des Nations Unies contre la Drogue et le Crime (ONUDC) sous l'égide du Comité National de Contrôle des Drogues et en partenariat avec l'ONG « Initiative Positive ».

“Music is my Drug”
Le 23 juin le concert de la musique en plein air "Music is my Drug" a été organisée, rassemblant plus de 1000 jeunes et familles à profiter des spectacles des groupes de rock locaux dans une zone franche de drogues et d'alcool. Dix bandes moldaves ont joué sur une base volontaire au "Théâtre-Verte d'été" de Chisinau : Zdob si Zdub, Ana Gulco & X, Cuibul, Paralela 47, Veriga, Yolka Flyman, Infected Rain, Fire Love, DARA, et Longa. L'acte d'ouverture du concert était une artiste venant de la prison pour femmes Numéro 7. La combinaison de la musique rock et les messages anti-drogue a été l'occasion de remettre en question les idées fausses qui associent la scène de la musique rock avec la consommation de drogues, un stéréotype tous les artistes étaient désireux de briser. Les revenus tirés de la vente des billets ont été donné aux centres de réadaptation de drogue et de la Communauté Thérapeutique de Berezchi Anenii Noi rayonne. Le principal organisateur de l' événement, l'ONG « Initiative Positive », prend en charge la réhabilitation des toxicomanes, y compris les prisonniers en Moldavie.
suite Plus de photos
Forum médical sur le traitement de la dépendance de drogue et la prévention de VIH
Le Ministre de la santé de la République de Moldavie, Andrei Usatîi, a participé à la Conférence internationale qui s'est tenue à Chisinau du 24ème au 25ème juin, où les spécialistes invités et représentants d'organisations gouvernementales, internationales et non gouvernementales ont discuté la dernière preuve internationale sur le traitement de la dépendance et les services de la drogue dépendance. L'événement a rassemblé 90 professionnels, y compris des médecins, des experts internationales et régionales bien connus et des spécialistes reconnus dans le domaine de traitement de la drogue afin de simplifier, centraliser et diffuser les connaissances médicales sur le traitement de médicament assistée (MAT), réduction des risques et soutien psychosocial en Moldavie. L'échange fructueux d'informations et de meilleures pratiques entre les collègues de partout en Moldavie et avec des experts régionaux et internationaux a été jugé très utile par les participants.
suite Plus de photos
Quiz intellectuelle «RING des cerveaux»» pour les prisonniers
La campagne antidrogue en Moldavie participant également les prisons et centres de détention préventive, qui comptent un nombre important de prisonniers consommant la drogue et face à la stigmatisation accrue et la discrimination dans la société, pendant et après l'emprisonnement. Le 26 juin un jeu intellectuel, appelé "Ring des cerveaux", a été organisé pour les prisonniers. L'événement a été rendu possible grâce à la coopération étroite avec le Département des Établissements Pénitentiaires, le Ministère de la Justice de la République de Moldova et avec le soutien de l'ONG "Initiative Positive". Tous les détenus des 9 prisons différentes ont participé au quiz qui a testé les connaissances générales en mettant l'accent sur les questions liées à la consommation de drogue, le VIH et la tuberculose. Les trois équipes gagnantes ont concouru dans un cadre libre : un restaurant dans la ville de Chisinau. Afin de soutenir les participants, les parents et les membres de la famille ont également été invités à l'événement.
suite Plus de photos

suite Page web du bureau de CoE à Chisinau, Moldova (en anglais)
Le Groupe Pompidou soutient l’UNICRI dans son initiative d’une journée de sensibilisation aux différences de genre dans les addictions dans les pays du Bassin Méditérranéen à l’occasion de la journée internationale contre l’abus et le trafic de drogues le 26 juin 2013
L’Egypte, la Grèce, Israël, l’Italie, la Jordanie, le Maroc, l’Espagne et la Tunisie, pays du Bassin Méditerranéen membres du réseau Drugs Alcohol Women Network (DAWN) tiendront une série d’activités de sensibilisation visant les femmes et les jeunes filles dans les différentes étapes de leurs vies et de leurs relations aux drogues.
DAWN qui est mis en œuvre par l’UNICRI avec le Département pour les Politiques Anti-drogues de la présidence du Conseil des Ministres italien , est à l’origine de l’adoption d’une résolution lors de la 55th session de la Commission des Nations Unies sur les stupéfiants qui engage les Etats membres à « envisager d’intégrer des programmes adaptés aux besoins particuliers des femmes dans leurs politiques et stratégies de lutte contre la drogue ».

suite Liens vers le document UNICRI
28ème Réunion Annuelle du Groupe de concertation des services de contrôle anti-drogue des aéroports européens et de l'aviation générale, 19-21 Juin 2013
Les 19-21 Juin, environ 60 participants représentant les douanes et la police de 23 pays: 17 pays membres de PG et 6 pays non membres de PG dont le Japon et le Liban se réuniront au sein du Conseil de l'Europe à Strasbourg. Participeront aussi des organisations internationales comme Interpol, Réseau Mondial de Bureaux Régionaux de liaison chargés du Renseignement, l'Organisation Mondiale des Douanes, l'UNODC Afrique de l'Ouest, l'OEDT des représentants du secteur privé. Le groupe qui se réunit chaque année agira comme un forum pour l'échange d'informations pratiques sur les problèmes et les pratiques opérationnelles pour améliorer la détection de la drogue dans les aéroports européens. Détection des drogues dans les colis postaux et colis de messagerie express, drogues synthétiques, trafic de drogue par fret aérien, aviation générale sont des sujets spécifiques de cette session annuelle.

suite Interpol
suite Réseau mondial de Bureaux régionaux de liaison chargés du renseignement
suite Organisation Mondiale des Douanes
suite UNODC West-Africa (en anglais)
suite EMCDDA (en anglais)
Nouvelle publication sur la Santé Mentale et les Addictions dans les Prisons
La publication contient des articles rédigés par des experts qui ont participé à la Conférence Internationale sur la Santé Mentale et l'Addiction dans les prisons qui a eu lieu à Bucarest les 27 et 28 Février 2013. L'événement était organisé par le Groupe Pompidou en collaboration avec l'Agence Antidrogue roumaine et l'Administration Pénitentiaire Nationale. Les articles de cette publication reflètent les conclusions principales et les arguments des experts présents à la conférence.

Lien vers la publication:
suite La Santé Mentale et les Addictions dans les Prisons
Nouvelle vidéo sur la prévention - BEEcool
Le Groupe Pompidou a produit une nouvelle vidéo sur la prévention en collaboration avec les participants de la Formation à haut niveau de 2012 (Executive Training. Elle a été enregistrée par Bence Toth (réalisateur) dans une discothèque à Budapest, en Hongrie. L'idée était de réaliser une vidéo de prévention qui ne nécessite pas d'adaptation dans chaque pays.

Lien vers la vidéo:
suite Youtube
Débat sur le traitement des usagers de drogues par la Police moldave
Comment les policiers peuvent-ils remplir leur devoir dans l'application de loi sur les stupéfiants tout en soutenant l’accès ininterrompu au traitement pour les usagers de drogue ? De telles questions ont été discutées de manière critique lors d’un séminaire sur la "Prévention de la Toxicomanie - Traitement et Réduction des Risques lors d’arrestations policières" qui a eu lieu à Chisinau les 15-16 mai. L'événement a été organisé par le Groupe Pompidou ainsi que l'ONG "Projets Innovants dans les Prisons" en collaboration avec le Département Antidrogue de la Police moldave. Le Chef du Département Antidrogue, le Chef du Département National des Inspections criminelles ainsi que 25 policiers spécialisés ont assisté au séminaire.

Plus de photos:
suite Facebook
Réseau de Recherche Européen sur les Drogues Illicites, ERANID, lancé Rome, 7 mai
ERANID, le Réseau de Recherche sur les Drogues Illicites, un projet financé par l'Union européenne, a été lancé. Il peut être considéré comme une première étape fondamentale vers une coopération à long terme dans le domaine de la recherche scientifique sur les drogues illicites. Le développement de priorités communes en matière de recherche sur les drogues illicites et le financement de projets de recherche conjoints dans ce domaine sont les objectifs principaux de ce projet.
Avec le développement d'un Agenda de Recherche Stratégique, basée sur les preuves existantes et une compréhension commune des priorités, ERANID permettra d'accroître la connaissance de la demande de drogues et les problèmes d'approvisionnement et leur relation complexe. Le projet opère principalement dans le domaine des sciences socio-économiques et humaines et vise à renforcer et à élargir le réseau des programmes de recherche et des participants. Une coopération plus étroite entre chercheurs de différents pays européens et d’autres peut conduire à la poursuite du développement de techniques de recherche et l'évaluation efficace des stratégies politiques et des programmes novateurs. La diffusion des résultats des connaissances acquises soutiendra les actions et les décisions politiques.
Les pays participants sont la Belgique, la France, l’Italie, les Pays-Bas, le Portugal et le Royaume-Uni. Le projet, qui durera quatre ans, collaborera aussi étroitement avec deux organisations importantes : l'Observatoire Européen des Drogues et des Toxicomanies (OEDT) et le Groupe Pompidou du Conseil de l'Europe. Le coordonnateur du ERANID est ZonMw (les Pays-Bas). Ce mois-ci, ERANID va commencer l'élaboration d'un Agenda de Recherche Stratégique pour lequel nous demandons la collaboration des intervenants.

Plus d'informations:
suite Site Web ERANID (en anglais)
suite Observatoire Européen des Drogues et des Toxicomanies (OEDT) (en anglais)
suite ZonMw (en anglais)
Annonce table ronde et séminaire sur les femmes Le Caire
Les 13 et 14 mai, le réseau MedNET de coopération en région méditerranéenne sur les drogues et les addictions organise en collaboration avec le Secrétariat Général de la Santé Mentale en Egypte une table ronde sur le développement et la mise en œuvre de la politique antidrogue. Des représentants du Ministère de la Santé, Ministère de la Protection Sociale, Ministère de l'Intérieur, Ministère de la Jeunesse et Sports, Ministère de la Justice, du Personnel Médical et des ONGs participeront avec des experts de la Grèce, Italie, Portugal et Malte dans les discussions en vue de la mise en place d'un Organe Consultatif Interministériel sur les drogues et Addiction des drogues. Cette table ronde fait partie d'un projet initié et financé par l'Italie.
Le 15 mai, dans le cadre du projet MedNET visant à offrir des services sociaux et de santé axée sur l'égalité des sexes afin de mieux répondre aux besoins spécifiques des femmes toxicomanes, un séminaire consacré aux femmes consommatrices de drogues aura lieu pour présenter les résultats d'une enquête sur les services de toxicomanie pour les femmes et pour en discuter avec des experts d'Italie et de Malte. L'objectif est de mettre en place le premier service public pour les femmes en Égypte en collaboration avec le Groupe Pompidou.
La table ronde et le projet sur les femmes ont été initiés et financés par l'Italie.
suite Le Groupe Pompidou et la coopération avec l'Egypte (en anglais)
Les professionnels médicaux et sociaux unissent leurs forces pour lutter contre la propagation du VIH/sida en Moldavie et pour traiter la dépendance à la drogue
La formation a été très appréciée par les participants moldaves. 50 médecins (narcologistes), psychologues, professeurs d'université et travailleurs sociaux représentant les prisons et la communauté ont participé à l'événement qui a eu lieu dans un hôtel à Vadul lui Voda (près de Chisinau), les 15-17 avril 2013. L'objectif de la formation était d'élaborer une approche pratique pour répondre aux besoins des patients prenant la méthadone. Les participants ont pratiqué la méthode de gestion des cas et le travail en équipe afin de mieux motiver les usagers d'opiacés à entrer dans le traitement par la méthadone. Par ailleurs, dans un but de lutte contre les stéréotypes sur la substance de la méthadone, des spécialistes ont été introduits aux constatations médicales fondées sur l'innocuité et l'efficacité de la méthadone dans la prévention de l'abus des drogues et la transmission du VIH / hépatite C.
La formation a été organisée conjointement par le Groupe Pompidou du Conseil de l'Europe et l'Office des Nations Unies contre la Drogue et le Crime (ONUDC). Les partenaires gouvernementaux étaient le Dispensaire de Narcologie et le Département des Etablissements Pénitentiaires. L'organisation non gouvernementale « Initiative Positive » ainsi que les coordonnateurs des l'ONGs « Nouvelle vie » et « Jeunesse pour le droit à la vie » ont participé activement à l'organisation de l'événement.
suite Office des Nations Unies contre la Drogue et le Crime (ONUDC)
suite « Initiative Positive » (anglais)
suite « Nouvelle vie » (anglais)
suite « Jeunesse pour le droit à la vie » (anglais)
Soutien pour les jeunes délinquantes à Melitopol (Ukraine)
Depuis novembre 2012, l’expert du Groupe Pompidou Alla Shut surveille le projet de formation des formateurs (FdF) dans les établissements correctionnels de Melitopol pour des délinquantes mineures, formation organisée par l'ambassade du Royaume des Pays-Bas en Ukraine et le Ministère néerlandais de la Justice des Pays-Bas. La plupart des détenus a grandi dans des orphelinats ou viennent de familles ayant de graves problèmes sociaux et de santé. Souvent ils ont commencé à fumer, boire et à utiliser des substances psychoactives quand ils étaient très jeunes. La violence domestique a eu des effets préjudiciables sur leur vie comme d’adolescents. C'est pourquoi il est urgent de fournir des outils pour le personnel pénitentiaire qui aident efficacement les adolescents incarcérés pour obtenir des soins appropriés et ainsi que les compétences nécessaires à la vie quotidienne pour leur réinsertion et resocialisation dans la société. Ainsi, le projet vise à prévenir la consommation de drogues, et offre des formations professionnelles, et soutient la resocialisation et la réinsertion dans la société. Trois experts néerlandais sous la direction du chef de projet Robert Suvaal ont examiné les besoins et, en coopération avec 20 spécialistes locaux, ont développé un stage pratique d’enseignement. La quatrième et dernière rencontre du projet FdF aura lieu le 30-31 mai 2013.
Le Groupe Pompidou entre dans le monde des réseaux sociaux
Le groupe Pompidou a été fondé en 1971 à l'initiative de Georges Pompidou, alors Président de la République française. Á partir de ce moment-là, l’importance du Groupe n’a cessé de croître. Aujourd’hui, nous cherchons toujours à attirer l'attention du public par différents moyens. Et c’est là où le marketing intervient. Mais comme l’environnement est en constante évolution, nous devons nous adapter à chaque situation. Si l’on considère les médias sociaux, l’audience massive qu’ils ont acquis lors de la dernière décennie a offert de grandes opportunités à un grand nombre d’entreprises et d’organisations. C’est pourquoi nous pensons que le temps est venu pour nous de découvrir ces plateformes en ligne et de diffuser notre travail. Á partir de maintenant, le public peut facilement entrer en contact avec le Groupe Pompidou et poser autant de questions qu'il le souhaite. Ces plateformes leur donnent l'occasion d’accéder aux informations du groupe s’ils le souhaitent et à nous suivre dans les actions que nous menons. Un autre grand avantage pour le Groupe Pompidou, c'est que chaque personne qui lit nos messages a la capacité de diffuser nos travaux, à travers ce qui est appelé un marketing de bouche-à-oreille. Cela s'est avéré être très efficace, et en qu’équipe, nous ferons de notre mieux pour satisfaire nos visiteurs avec des informations les plus à jour possibles.

Consultez les ici:
suite Page du Facebook

suite Compte de Twitter
suite Chaîne de Youtube
Comment mesurer la cohérence de politiques sur les substances psycho-actives: une recherche en constante évolution?
Le but de cette activité, priorité du programme de travail 2011-2014 est d’identifier des approches efficaces de politiques cohérentes pour les drogues licites et illicites.
Des responsables politiques et/ou des chercheurs de 12 pays: République Tchèque, Hongrie, Italie, Malte, Belgique, Irlande, Israël, Pays-Bas, Norvège, Portugal, République Slovaque, Suisse et l’OEDT font partie d’un groupe de travail dont l’objectif est de développer, affiner et tester des indicateurs/marqueurs dans les pays participants afin de vérifier s’ils constituent un outil valable pour mesurer l’efficacité d’une politique cohérente sur les substances psychoactives. La prochaine étape est la tenue dans chaque pays d’ateliers discussion/focus groups avec les différentes parties prenantes pour remplir l’outil de diagnostic (l’ensemble des différents marqueurs) pour les politiques sur les substances licites et illicites.
Trois publications servent de base à cette activité: liens à chacun d'eux.
suite “D’une politique sur les drogues illicites à une politique sur les substances psychoactives” en 2008
suite “Vers une politique intégrée liée aux substances psychoactives: analyse théorique et empirique” en 2010
suite “Réflexions sur le concept de cohérence pour une politique sur les substances psychoactives et au-delà” en 2012
Le Maroc et la Tunisie partagent leur expérience dans la prise en charge des addictions
Depuis décembre 2012, la société tunisienne de psychiatrie, organise avec le soutien du réseau MedNET et le programme Sud conjoint du Conseil de l’Europe et de l’Union Européenne une série de séminaires mensuels pour les professionnels de la santé mentale en addictologie. Cette formation totalement nouvelle remporte un vif succès auprès des psychiatres, psychologues, médecins de santé publique impliqués dans la prise en charge des addictions. Le 8 mars, un pas de plus a été franchi dans les objectifs que s’est fixés MedNET, à savoir le renforcement de la coopération Sud-Sud, puisque les participants au séminaire ont pu bénéficier des compétences et de l’expérience d’un psychiatre marocain de renom. La coordinatrice de ces rencontres nous a transmis le message suivant « le séminaire était passionnant grâce au formateur qui a pu transmettre sa passion ».
suite Plus d'information sur le Réseau méditerranéen MedNET
Programme de travail MedNET 2013 – La mise en oeuvre avance rapidement
Suite à l’adoption du programme de travail 2013 du réseau méditerranéen de cooperation sur les drogues et les toxicomanies (MedNET), l’état d’avancement concernant la mise en oeuvre des activités approuvées est le suivant:
    • En Egypte, le projet concernant “la prise en charge sexo-spécifique des femmes consommatries de drogues” a terminé sa première phase d’évaluation de la littérature. Un atelier qui se déroulera le 15 mai au Caire est en cours de préparation.
    • Au Liban, deux projets ont démarré : le projet sur la mise en oeuvre d’un programme de prevention sur les competences sur la vie dans 10 écoles et le projet sur la création d’un centre de conseils sur les drogues pour les jeunes dans une zone à haut risque.
    • Au Maroc, les cours en addictologie se poursuivent et dans le cadre du projet italien, la première table ronde sur le dévelopement et la mise en œuvre d’une politique drogues : une stratégie nationale de prévention des drogues aura lieu à Rabat les 20 et 21 mars.
    • En Tunisie, la série de séminaires sur l’addictologie est en cours. Si le second séminaire prévu en février, a du être annulé en raison d’évènements politiques, le troisième vient d’avoir lieu avec la participation d’un formateur du Maroc, soulignant l’intérêt d’une coopération Sud-Sud. L’enquête MedSPAD lancée en décembre 2012 à Tunis continue : des données ont été collectées et seront analysées. Une visite d’étude pour une délégation tunisienne à Chypre aura lieu fin mars et une table ronde sur le développement et la mise en oeuvre d’une politique drogues est prevue les 16 et 17 avril à Tunis.
Concernant les activités regionales:
    • Le groupe de travail sur les programmes en addictologie s’est réuni le 4 février à Paris et se réunira encore le 25 juin pour finaliser un document proposant des recommendations sur la formation et l’éducation en matière de drogues.
    • La 14ième réunion MedNET aura lieu le 27 mai à Strasbourg, à la veille de la réunion des Correspondents Permanents.
suite Plus d'information sur le Réseau méditerranéen MedNET
Recrutement des 4 nouveaux membres du jury pour le Prix 2014 et 2016
Le Prix européen de la prévention des drogues est une initiative paneuropéenne unique par laquelle le Groupe Pompidou cherche à promouvoir la participation des jeunes dans la prévention des toxicomanies. Son objectif est de reconnaître l'importance d'une participation active de la jeunesse à la création d'un environnement meilleurs et plus sain pour l’ensemble des populations européennes. Dans le cadre de la préparation du Prix européen de la prévention des drogues, le Groupe Pompidou cherche à recruter quatre nouveaux membres du jury. Le jury se compose de sept jeunes issus d'États membres du Groupe Pompidou. Le Secrétariat du Groupe Pompidou les sélectionne en fonction des propositions que lui envoient les représentants des Etats membres ou les organisations non gouvernementales qui travaillent avec des jeunes dans l'Europe entière comme dans d'autres parties du monde. Pour plus des informations sur le Prix européeen de la prévention des drougues:
suite Site du Prix de la Prévention
suite Facebook du Prix de la Prévention

suite Procédure

Vos commentaires ou questions peuvent nous être adressés à thea.sveen@coe.int
L’Europe de l’Est appelle à un traitement de la toxicomanie efficace dans les prisons
Plus de 100 participants de 15 pays différents ont participé à la conférence qui s'est déroulée à Bucarest, 27-28 février 2013. Experts, décideurs et intervenants de terrain ont exprimé la nécessité d’actions immédiates et profondes concernant le traitement de la toxicomanie efficace dans les prisons. Un fait marquant a été la déclaration par le ministre sur les Corrections et l’Assistance Juridique de la Géorgie, Archil Talakvadze, qui a appelé à un changement de la politique drogues dans son pays. Selon lui, l’approche de tolérance zéro de la Géorgie concernant la possession de petites quantités de drogues pour usage personnel devrait être reconsidérée, la prise en charge thérapeutique pour consommation de drogues devrait être améliorée et le nombre de personnes emprisonnés devrait être réduit. Au cours de la conférence, psychologues et médecins de renom ont insisté sur la nécessité de lutter contre l'abus de substances et d'infection à VIH dans les prisons européennes. Le modèle Moldave a montré que les programmes d'échanges seringues et aussi le traitement de substitution aux opiacés sont des principaux moyens d'aide clé pour faire face aux addictions et infections à VIH dans les pays à revenu plus faibles de l'Europe Orientale. Le clou de la conférence a été une pièce de théâtre de pantomime interprétée par des détenus illustrant leur combat contre la toxicomanie. A l’issue de la pièce, les détenus ont présenté des affiches de prévention en matière de drogues réalisées dans le cadre du projet Groupe Pompidou ''Drogues en Prison''. Accompagnés par des représentants des médias, les participants ont visité le deuxième jour de la conférence la Communauté Thérapeutique de la prison de Jilava à Bucarest.
suite Programme de la conférence (en anglais)
suite Podcast de Patrick Penninckx (en anglais)
suite Plus d'information sur les prisons
Conférence internationale sur « Santé mentale et addiction en prison »
Cette conférence internationale est organisée par le Groupe Pompidou en collaboration avec l'Agence nationale de lutte contre les drogues en Roumanie. Elle se déroulera à la Bibliothèque nationale de Bucarest le 27 février 2013. Les méthodes actuelles, régionales et européennes, pour améliorer les services cliniques et psychologiques de traitement de la toxicomanie en prison seront au centre des débats. Les participants sont invités à partager leur connaissances et à échanger leurs expériences. En marge de la conférence aura lieu une exposition d'affiches sur la prévention des drogues réalisées par des détenus vivant dans des communautés thérapeutiques.
suite Programme de la conférence (en anglais)
Lutte contre le trafic de drogues dans les aéroports de la région méditerranéenne
Le séminaire régional méditerranée sur la lutte contre le trafic de drogues dans les aéroports est organisé les 29 et 30 octobre à Strasbourg dans le cadre des activités du réseau méditerranéen (MedNET). L’objectif du séminaire est de promouvoir un échange d’informations sur le trafic de drogue et les questions liées à la criminalité (criminalité et sécurité) dans les aéroports de la région MedNET tout en tenant compte de l’expertise du Groupe Aéroport du Groupe Pompidou. Composé d'agents de police, des douanes et de la police aux frontières, ce groupe a pour but le développement et l'harmonisation des outils et des systèmes permettant d'améliorer la détection des drogues dans les aéroports européens. A l’occasion de ce séminaire, des représentants des services de répression d’Algérie, Egypte, France, Italie, Jordanie, Liban, Maroc, Portugal, Espagne et Tunisie pourront échanger leur vision et leur expérience. L’Organisation Mondiale des Douanes (OMD), Interpol et le Maritime Analysis and Operation Centre-Narcotics (MAOC-N) participeront également aux discussions. Ce séminaire devrait être un premier pas non seulement vers une coopération efficace entre les pays européens et méditerranéens dans le domaine de la répression mais aussi être un soutien au développement d’activités internationales dans le domaine de la réduction de l’offre.
suite Lien vers le programme
suite Lien vers la page web MedNET
suite Lien vers la page web du Groupe Aéroports
Serbie - Atelier sur le traitement et l'évaluation des risques
Environ 50 médecins et éducateurs travaillant dans les prisons serbes ont participé à l'atelier « Amélioration des services de prise en charge des usagers de drogues et d'évaluation des risques dans les prisons », qui a eu lieu à Belgrade, les 17 et 18 décembre 2012. L'atelier fut organisé, en coopération avec l'Administration pénitentiaire serbe, par le Groupe Pompidou et l’Unité de coopération en matière de droit pénal de la Direction Générale des Droits de l'Homme et de l'Etat de droit du Conseil de l'Europe.
Parmi les thèmes abordés figuraient la mise en œuvre de mesures de réduction des risques, l'indépendance professionnelle du personnel médical et les besoins en formation des psychologues et des médecins. Les participants ont conclu qu'il conviendrait de renforcer les relations de travail interdisciplinaires entre les médecins et les psychologues, d'un côté, et les directeurs et le personnel de sécurité des prisons, de l'autre, et aussi d'améliorer la collaboration avec les organismes communautaires afin de créer un réseau de services permettant d’assurer des soins efficaces.
Page d'accueil
Agenda
Décembre

2-3, Lisbonne
Formation à haut niveau 2013 - Séminaire d'évaluation

suite Agenda 2013
Publications & Documents


suite Nos publications (ISBN)
suite Nos documents (P-PG/)
Thématiques
suite Nos dossiers
suite Jeunesse