Retour

Les partenaires du Passeport européen des qualifications des réfugiés se réunissent à Strasbourg pour discuter des actions futures

Strasbourg, France 16 Novembre 2022
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Les partenaires du Passeport européen des qualifications des réfugiés se réunissent à Strasbourg pour discuter des actions futures

Le Groupe de co-ordination du projet de Passeport européen de qualifications pour les réfugiés (EQPR) a tenu sa 10ème réunion le 16 novembre à Strasbourg afin de discuter des résultats et des plans futurs pour assurer l'accès des réfugiés à l'éducation et au marché du travail.

La réunion a été l'occasion d'échanger des informations et des bonnes pratiques, notamment grâce aux présentations de Leyla Kayacik, Représentante spéciale sur les migrations et les réfugiés du Conseil de l'Europe, et d'Andreas Wissner, Représentant du HCR auprès des institutions européennes à Strasbourg. Le projet implique désormais 20 pays partenaires et les représentants de l'Albanie, d'Andorre, de la Lettonie, de la Pologne et du Portugal qui ont rejoint le projet ces derniers mois ont également participé à la réunion.

Dans leurs discussions, les membres du groupe ont pris note des résultats des différentes activités mises en œuvre au cours du semestre, notamment dans la perspective de la crise ukrainienne. Depuis le début de sa mise en œuvre, l'EQPR s'est non seulement révélé être un outil crédible et pertinent pour évaluer les qualifications non documentées des réfugiés, mais "il est également devenu un outil de confiance entre les différentes parties prenantes", comme l'a souligné Luca Lantero, directeur de l'ENIC italien (CIMEA), tant dans le contexte national que dans le contexte européen plus large. L'extension du Passeport européen des qualifications des réfugiés a également été mentionnée comme l'un des objectifs futurs et Vesna Atanasova, Responsable de programme du Service de l’Éducation du Conseil de l'Europe, a présenté, avec Luca Lantero, le nouveau projet conjoint Union européenne/Conseil de l'Europe "Soutenir un mécanisme national de reconnaissance des qualifications des réfugiés efficace en Italie".

Dans ses remarques finales, Villano Qiriazi, Chef du Service de l'Éducation, a remercié les partenaires pour leur soutien continu et leur contribution au projet et a annoncé que le Conseil de l'Europe se concentrera dans la période à venir sur le développement d'un nouvel instrument juridique dédié à l'utilisation de l'EQPR dans les États membres du Conseil de l'Europe et fournira des conseils aux autorités nationales en vue d'actions spécifiques pour la reconnaissance des qualifications des réfugiés et le renforcement des capacités.

Mis en œuvre par le Conseil de l'Europe depuis 2017, le Passeport européen des qualifications des réfugiés permet aux réfugiés et aux demandeurs d'asile de faire évaluer leurs qualifications même en l'absence de documents complets. L’EQPR aide les réfugiés et les demandeurs d'asile à entamer des études complémentaires ou à chercher un emploi. Il élimine les évaluations supplémentaires inutiles et répétées des mêmes qualifications dans d'autres pays européens si et quand le ou la titulaire de l'EQPR déménage.


Nous contacter Nous contacter

Service de l'Education

Conseil de l'Europe
Batiment Agora
1, Quai Jacoutot
67075 Strasbourg Cedex
France

 Nous écrire