Retour

La Côte d'Ivoire invitée à rejoindre la Convention sur la cybercriminalité

Strasbourg 1 juillet 2022
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
La Côte d'Ivoire invitée à rejoindre la Convention sur la cybercriminalité

Le 30 juin 2022, la Côte d'Ivoire a été invitée à adhérer à la Convention de Budapest sur la cybercriminalité. Ainsi, 82 États sont désormais soit Parties (66), soit l'ont signée ou ont été invités à y adhérer (16).

Les autorités de la Côte d'Ivoire ont coopéré avec le Conseil de l'Europe en matière de cybercriminalité à de multiples reprises depuis 2011. En 2013, la Côte d'Ivoire a adopté la loi 2013-451 sur la cybercriminalité, qui a mis la législation nationale largement en conformité avec la Convention sur la cybercriminalité.

En outre, une mission du T-CY (Comité de la Convention sur la cybercriminalité) à Abidjan en mars 2019 - qui comprenait une série de réunions avec des institutions et des responsables clés, notamment des ministres, et un atelier d'une journée sur la Convention sur la cybercriminalité - a confirmé l'engagement de la Côte d'Ivoire à lutter contre la cybercriminalité et son intention d'adhérer à la Convention de Budapest.

Aujourd'hui, la législation nationale de la Côte d'Ivoire est largement conforme à la Convention sur la cybercriminalité et des institutions spécialisées ont été créées au niveau de la police, en étroite collaboration avec le Computer Emergency Response Team.



archive archive

Archive actualité

Vous cherchez une news publiée il y a longtemps?

Accéder au flux

nous contacter nous contacter