La Convention de Berne est l’un des premiers traités internationaux reconnaissant l’importance des invertébrés pour leur rôle potentiel de bioindicateurs de la condition des habitats. Créé en décembre 1989 par le Comité permanent de la Convention de Berne, le Groupe d’experts sur la conservation des invertébrés a tenu sa première réunion en avril 1990.

Depuis, de nombreux travaux de recherche ont été réalisés sur les invertébrés pour recenser les espèces – énumérées dans les Annexes – qui demandent une action de conservation urgente et pour déterminer les mesures de protection des habitats qui seraient nécessaires. Ce travail a culminé en 2006 par la Stratégie européenne de conservation des invertébrés, le premier instrument régional de ce type. Le Groupe a tenu sa dernière réunion en septembre 2013.

(Crédit photo: Ivana d’Alessandro)

Documents Documents