Le Réseau Emeraude est un réseau écologique composé de zones d’intérêt spécial pour la conservation. Sa mise en œuvre a été lancée par le Conseil de l’Europe dans le cadre des travaux de la Convention de Berne, avec l'adoption de la Recommandation No.16 (1989) du Comité permanent de la Convention de Berne.

 

La mise en œuvre du Réseau Emeraude au niveau national est considérée comme un des outils majeurs à disposition des Parties Contractantes pour respecter leurs engagements dans le cadre de la Convention de Berne.

Avant d'être officiellement adoptés comme sites du Réseau Emeraude, tous les sites proposés à rejoindre le Réseau doivent être évalués au niveau biogéographique pour leur suffisance pour accomplir l'objectif final du Réseau. Cet objectif est la survie à long terme des espèces et des habitats de la Convention de Berne qui nécessitent une protection spécifique. Ces habitats et ces espèces sont listés respectivement dans la Résolution No. 4 (1996) et la Résolution No. 6 (1998) du Comité Permanent de la Convention de Berne. Une fois les sites sont adoptés officiellement en tant que sites du Réseau Emeraude, ils doivent être désignés et gérés au niveau national. La désignation nationale et les mesures de gestion sont décidées et mis en place afin de contribuer à l'objectif principal du Réseau. Laur efficacité sera régulièrement suivie.

Il est appelé à être constitué sur le territoire de chaque Partie contractante ou Etat observateur à la Convention. Sont concernés tous les Etats membres de l’Union européenne, des Etats non communautaires ainsi que quelques Etats africains. L'Union Européenne, en tant que telle, est également Partie contractante à la Convention de Berne. Pour satisfaire aux obligations nées de la Convention de Berne, notamment concernant la protection des habitats, elle a élaboré la Directive Habitats en 1992 et par la suite, a créé le réseau Natura 2000. Les sites Natura 2000 sont en cela considérés comme une contribution des Etats membres de l'Union européenne au Réseau Emeraude.

Tous les textes légaux, textes explicatifs et documents de référence pour la mise en œuvre pratique du Réseau Emeraude peuvent être consultés sur l'onglet des documents de référence.

Depuis le 30 novembre 2018, six pays, le Bélarus, la Géorgie, la République de Moldova, la Norvège, la Suisse et l’Ukraine, ont officiellement adopté des sites Emeraude sur leurs territoires. Ces sites ont réussi l’évaluation au niveau biogéographique de leur suffisance, comme prévu dans la Phase II du processus de constitution du Réseau (en savoir plus sur le processus de constitution).

De plus, le Comité permanent de la Convention de Berne nomine officiellement, et ce régulièrement, comme "sites Emeraude candidats" un certain nombre de sites proposés par tous les pays qui travaillent actuellement sur la mise en place du Réseau Emeraude ( 7 pays d'Europe Centrale et de l'Est et du Caucase du Sud, 5 pays des Balkans, la Norvège et le Maroc).

Les listes officielles de sites Emeraude candidat et des sites Emeraude adoptés sont mises à jour après chaque réunion annuelle du Comité Permanent de la Convention de Berne.