Zurück

Faire des droits des femmes une réalité : une conférence coordonne les efforts pour une mise en œuvre mondiale de la Convention d’Istanbul

La Secrétaire d’Etat française, Marlène Schiappa, dénonce un recul des droits des femmes
Conseil de l’Europe Strasbourg 24 mai 2019
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Marlène Schiappa, Secrétaire d’Etat chargée de l’égalité entre les femmes et les hommes et de la lutte contre la discrimination

Marlène Schiappa, Secrétaire d’Etat chargée de l’égalité entre les femmes et les hommes et de la lutte contre la discrimination

Marlène Schiappa, Secrétaire d’Etat chargée de l’égalité entre les femmes et les hommes et de la lutte contre la discrimination (France), a ouvert aujourd’hui une conférence réunissant plus de 100 participants de haut niveau venus du monde entier pour renforcer la coopération internationale et « combler le fossé » entre la loi et la pratique en matière de lutte contre la discrimination et la violence à l’égard des femmes.

« On ne peut pas lutter pour l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes, ni pour la place des femmes dans la vie publique et politique, si on ne lutte pas contre les violences sexistes et sexuelles », a déclaré Marlène Schiappa, saluant le travail du Conseil de l’Europe sur l’égalité entre les femmes et les hommes.

« Alors qu’aucun pays dans le monde n’a atteint une égalité parfaite, l’Europe est une échelle efficace pour faire avancer et protéger les droits des femmes partout », a-t-elle souligné.

Mme Schiappa a dénoncé une offensive mondiale contre les droits des femmes et a appelé les pays en Europe et au-delà à mettre en œuvre la Convention d’Istanbul pour qu’elles soient protégées de manière efficace.

La France a lancé un concept de diplomatie féministe et a saisi la Présidence du G7 pour promouvoir et défendre la Convention d’Istanbul dans le cadre d’une campagne destinée à promouvoir son universalisation.

Avant que la Secrétaire d’État ne prenne la parole, le Secrétaire Général du Conseil de l’Europe, Thorbjørn Jagland, a félicité les participants d’avoir échangé sur la meilleure façon de lutter contre le phénomène de recul des droits des femmes qui est « constaté dans plusieurs de nos Etats membres ».

Le Secrétaire Général a souligné la nécessité de « montrer que les droits des femmes créent une société meilleure et plus juste pour tous » et que « la liberté des femmes ne se fait pas aux dépens des hommes, mais à leur avantage ».

Il a félicité les représentants du monde entier pour leur soutien en faveur de l’égalité des sexes et leurs efforts pour mettre fin à la violence à l’égard des femmes.

« En travaillant de concert, vous serez plus efficaces et mettrez en place les structures et l’expertise qui aideront à surmonter l’opposition et à mettre en œuvre les mesures qui garantissent les droits des femmes dans nos sociétés ».


Der Europarat auf Der Europarat auf

       

Bilderdatenbank Bilderdatenbank
galleries link
Facebook Facebook
@coe auf Twitter @coe auf Twitter