Association nationale de pouvoirs locaux de Géorgie
Créer une association des pouvoirs locaux en Géorgie

En 2003, le Congrès des pouvoirs locaux et régionaux du Conseil de l’Europe a été chargé par le Conseil de l’Europe et la Commission européenne de mettre en oeuvre une nouvelle activité conjointe visant à favoriser la création d’une Association nationale des pouvoirs locaux de Géorgie. A cet effet, un Groupe de Pilotage composé d’une vingtaine de représentants locaux et régionaux géorgiens a été constitué.

Différentes institutions ont été invitées à participer aux réunions du groupe de pilotage en tant qu’observateurs du projet. On peut citer ainsi, l’Administration du Président de Géorgie, la Commission parlementaire sur l’autonomie locale et la politique régionale, certaines associations géorgiennes de pouvoirs locaux et régionaux des ONG locales et internationales (Urban Institute, National Democratic Institut, GTZ, Association nationale de pouvoirs locaux et régionaux de Norvège - KS), et des Institutions internationales (Union européenne, OSCE).



Mieux représenter les autorités locales au niveau national…

· Créée pour représenter, au niveau national, les intérêts de toutes les autorités locales géorgiennes et pour favoriser le développement d’une culture de partenariats entre autorités locales et centrales, cette association oeuvre pour l’instauration d’une meilleure démocratie locale.

Elle joue un rôle actif dans les processus législatifs relatifs à l'autonomie locale, et se fait donc le gardien des besoins et aspirations de ses membres dans leur relations avec le gouvernement central, en rédigeant notamment des commentaires sur les projets de lois et en fournissant une expertise qui exprime leurs besoins et leurs demandes.

· D’autre part, l’association représente les autorité locales géorgiennes auprès des organisations internationales. Elle contribue par exemple à la composition de la délégation géorgienne au Congrès des Pouvoirs Locaux et Régionaux du Conseil de l’Europe (suspendue entre 2002 et 2005), en accord avec l'article 3 de la Charte du Congrès.


… et l’international

· L’association favorise l’instauration d’un dialogue et d’une meilleure coopération entre les différentes organisations intéressées par les questions de l’autonomie locale, mais aussi avec les citoyens, afin de généraliser les bonnes pratiques et échanger des expériences réussies en terme de démocratie locale.

· Enfin, l’association propose des services à ses membres à travers ses différentes commissions, notamment celles de la formation, et une information régulière en veillant à se rapprocher des régions.

Secrétariat

Marité Moras
Tel: +33 3 88 41 22 33
Fax: +33 3 88 41 37 47 / 27 51
Email