Retour

L'Ukraine 42e État membre du Groupe Pompidou

31 août 2021 strasbourg
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
L'Ukraine 42e État membre du Groupe Pompidou

Le ministre ukrainien des Affaires étrangères Dmytro Kuleba a remis une lettre à la Secrétaire générale du Conseil de l'Europe, Marija Pejčinović Burić, l'informant de la décision de son pays de rejoindre le Groupe Pompidou à compter de janvier 2022. Borys Tarasyuk, Représentant permanent de l'Ukraine auprès du Conseil de l'Europe a évoqué ce sujet pendant sa rencontre avec Denis Huber, Secrétaire Exécutif du Groupe Pompidou. Il a réitéré que la participation d'experts ukrainiens aux travaux du Groupe facilitera la mise en place et la réalisation des programmes de traitement des addictions, de prise en charge et de réhabilitation des personnes atteintes de troubles liés à l'usage de substances, ainsi que l'échange d'informations sur les tendances liées au trafic et à la consommation de drogues.

À la fin du mois dernier, le président ukrainien Volodymyr Zelenskyi avait promulgué la décision positive du Parlement ukrainien sur « l'adhésion de l'Ukraine à l'accord partiel sur la création d'un groupe de coopération pour lutter contre l'abus et le trafic illicite de drogues (Groupe Pompidou) ». Cette décision fait suite à 10 années de coopération fructueuse entre l'Ukraine et le Groupe Pompidou, notamment l'engagement de nombreux décideurs et professionnels travaillant dans le domaine des drogues et leur soutien à une approche de la politique en matière de drogues fondée sur les droits de l’Homme.

« La plate-forme du Groupe Pompidou est essentielle pour partager les bonnes pratiques entre les États membres pour traiter les problèmes de drogue dans notre pays et à travers l'Europe », a déclaré Mariya Mezentseva, députée à la Verkhovna Rada d'Ukraine et chef de la délégation ukrainienne à l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe, qui a joué un rôle central dans le processus d'adhésion de l'Ukraine au Groupe Pompidou formalisant une coopération de longue date.

L'Ukraine a adhéré au Conseil de l'Europe en 1995 et a pris un certain nombre d'engagements concernant l'État de droit, la démocratie et les droits de l'Homme. Sa décision de rejoindre le Groupe Pompidou est une étape supplémentaire pour relever les défis liés à la drogue sur la base des valeurs du Conseil de l'Europe, notamment en intégrant les droits de l'Homme à toutes les étapes de l'élaboration des politiques en matière de drogues. Une attention renforcée aux droits de l'Homme est l'un des éléments clés du mandat renouvelé du Groupe Pompidou adopté en juin 2021 à l'occasion de son 50e anniversaire, qui a également été étendu aux conduites addictives liées aux substances licites (comme l'alcool ou le tabac) et aux nouvelles formes de dépendances (telles que les jeux d'argent et de hasard sur Internet).

En rejoignant le Groupe Pompidou, l'Ukraine pourra ainsi bénéficier d'un cadre politique et juridique renouvelé qui aidera le Groupe à fonctionner comme une référence internationale clé pour les droits de l'Homme dans les politiques en matière de drogues. Entre autres, l'Ukraine, en tant que nouvel État membre, bénéficiera d'un soutien international pratique dans la lutte contre le trafic de drogue grâce à l'accès à des réseaux spécialisés d'application de la loi et à des plateformes de coopération professionnelle pour l'échange d'informations opérationnelles et politiques. Il sera également aidé à expérimenter des réponses flexibles pour lutter contre les dépendances du XXIe siècle tels que le jeu en ligne ainsi que les nouvelles connaissances issues de la recherche et de la pratique sur la prévention et le traitement scientifiques des troubles liés à l'utilisation de substances.