à propos à propos

La Convention du Conseil de l’Europe sur la prévention et la lutte contre la violence à l’égard des femmes et la violence domestique repose sur l’idée qu’il s’agit d’une forme de violence sexiste dans la mesure où elle est exercée sur les femmes parce qu’elles sont des femmes. Il incombe à l’Etat, sous peine d’être en faute, de lutter efficacement contre cette violence sous toutes ses formes en prenant des mesures pour la prévenir, en protégeant les victimes et en poursuivant les auteurs. Selon la convention, il est clair que la parité ne sera pas une réalité tant que la violence sexiste persistera à grande échelle, au vu et au su des organismes publics et des institutions.

Focus Focus

Election de 10 membres du GREVIO

Le mandat des 10 membres actuels du GREVIO expirera le 31 mai 2019. Conformément à la règle 9 de la Résolution du Comité des Ministres [Résolution CM/Res(2014)43 relative aux règles pour la procédure d’élection des membres du Groupe d’experts sur la lutte contre la violence à l’égard des femmes et la violence domestique (GREVIO)], les gouvernements de 28 États parties ont été invités à soumettre au Secrétaire Général du Conseil de l’Europe, les noms et les curricula vitae d’un maximum de trois candidatures remplissant les critères établis par les règles 2 à 5, au plus tard le 1 février 2019.

*Pays concernés à présenter des candidatures : Albanie, Andorre, Autriche, Belgique, Bosnie-Herzegovine, Croatie, Chypre, Danemark, Espagne, Estonie, "L'ex République yougoslave de la Macédoine", Finlande, France, Grèce, Islande, Italie, Luxembourg, Malte, Monaco, Monténégro, Pologne, Portugal, Roumanie, Saint-Marin, Serbie, Slovénie, Suisse, Turquie

Vidéo Vidéo
 

AlbanaisAllemandArabeGéorgienItalienRoumainSerbe