Retour

Le GREVIO publie ses rapports sur le Portugal et la Suède

Strasbourg 21/01/2019
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Le GREVIO publie ses rapports sur le Portugal et la Suède

Aujourd'hui, le Groupe d'experts du Conseil de l'Europe sur la lutte contre la violence à l'égard des femmes et la violence domestique (GREVIO) a publié ses rapports d'évaluation sur le Portugal et la Suède.

Les rapports contiennent une analyse globale de la mise en œuvre des dispositions de la Convention d'Istanbul. Ils mettent en évidence des initiatives positives concernant la prévention et la lutte contre toutes les formes de violence à l'égard des femmes au niveau national et fournissent des suggestions et des propositions afin d’améliorer la situation des femmes confrontées à la violence.

Dans le cas du Portugal, les experts du GREVIO constatent que des progrès ont été accomplis dans l'élaboration de politiques globales de lutte contre la violence à l'égard des femmes et de mesures préventives, en particulier par la promotion de l'égalité des sexes et la lutte contre les stéréotypes sexistes. Il constate que de nouveaux progrès sont nécessaires pour intensifier la coopération interinstitutionnelle, soutenir les ONG de femmes et renforcer l'action du pouvoir judiciaire en vue de protéger les victimes et leurs enfants, ainsi que de tenir les auteurs de ces actes pour responsables.

En ce qui concerne la Suède, le GREVIO souligne les nombreuses mesures législatives et politiques adoptées au cours des 40 dernières années qui démontrent clairement la détermination de la Suède à prévenir et combattre la violence à l’égard des femmes. Les approches novatrices ont valu à la Suède une reconnaissance internationale en tant que leader dans ce domaine, comme le confirme l’évaluation du GREVIO à bien des égards. Dans le même temps, le GREVIO constate un important arriéré de cas de violences domestiques et de viols que les autorités répressives sont invitées à traiter. Il souligne également la nécessité d’un système efficace d’ordonnances d’interdiction et de protection en cas d’urgence, intégré dans une approche multi-agences associant tous les organismes concernés et des services spécialisés pour les femmes.

 

La publication de ces deux rapports d'évaluation marque une étape importante dans la procédure de suivi du GREVIO et démontre son engagement pour l’élimination de toute forme de violence à l’égard des femmes.

Commentaires du Gouvernement du Portugal (en anglais uniquement) Commentaires du Gouvernement de la Suède (en anglais uniquement)
Le résumé en portugais  
Déclaration de presse - rapport Portugal Déclaration de presse - rapport Suède