Retour

Le GREVIO publie son rapport d'evaluation de référence sur la Pologne

Strasbourg 16/09/2021
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Le GREVIO publie son rapport d'evaluation de référence sur la Pologne

Aujourd'hui, le Groupe d'experts du Conseil de l'Europe sur l'action contre la violence à l'égard des femmes et la violence domestique (GREVIO) a publié son premier rapport d'évaluation de référence sur la Pologne.

Le rapport contient une analyse complète de la mise en œuvre des dispositions de la Convention d'Istanbul. Le GREVIO salue la récente création d’un outil juridique, les ordonnances d’urgence d’interdiction, qui permet aux forces de l’ordre d’expulser temporairement les auteurs de violences domestiques du domicile familial. L’outil, qui s’accompagne de mesures de formation, témoigne selon le rapport des efforts positifs accomplis par le gouvernement polonais pour instaurer un « élément fondamental » de la Convention.

Le GREVIO estime que, malgré ces progrès, des mesures plus vastes doivent être prises pour mettre fin à la violence sexuelle, au viol et au harcèlement sexuel, à commencer par modifier la définition même du viol. Comme d’autres pays ayant fait l’objet d’une évaluation, la Pologne devrait aligner la définition du viol sur les exigences de la convention, c’est-à-dire passer d’une définition basée sur le recours à la force à une définition couvrant tous les actes sexuels non consentis. D’autre part, le GREVIO constate que le pays manque de centres d’accueil d’urgence pour les victimes de viol ou de violence sexuelle, qui offrent des soins médicaux, des examens médicolégaux de qualité ainsi qu’un soutien post-traumatique immédiat, à court terme et à long terme, assuré par des professionnels formés. Ces services devraient être disponibles en nombre suffisant et leur répartition géographique devrait les rendre accessibles aux victimes en milieu rural aussi bien que dans les villes.

Aussi, le rapport appelle les autorités polonaises à améliorer la formation des forces de l’ordre, comme en effet, les policiers sont parfois les premières personnes avec lesquelles la victime d’un viol entre en contact ; ils doivent alors lui indiquer les services de soutien existants et la conduire dans un établissement de santé afin de recueillir les preuves médicolégales.

 Commentaires du gouvernement polonais


 Communiqué de presse
Pologne : des initiatives prometteuses contre la violence domestique, mais une nécessité urgente de lutter contre les autres formes de violence à l’égard des femmes, selon un nouveau rapport


Couverture médiatique

NFP - Notes from Poland - Report praises steps against domestic violence in Poland but urges further progress

Gazeta Prawna - Article

Reuters - “Europe's rights watchdog tells Poland to change definition of rape”

Russia today - Europe’s top human rights organization calls on Poland to change criminal definition of rape

State Crime Watch - Poland: Promising initiatives towards home violence however pressing steps wanted to fight different types of violence towards girls

Swiss Info - Europe's rights watchdog tells Poland to change definition of rape