Retour

Le Passeport européen des qualifications des réfugiés prend des mesures en faveur des réfugiés ukrainiens

Strasbourg / En ligne 24 mars 2022
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Le Passeport européen des qualifications des réfugiés prend des mesures en faveur des réfugiés ukrainiens

Le Passeport européen des qualifications des réfugiés (EQPR) a tenu une réunion extraordinaire du groupe de coordination du projet le 24 mars afin de discuter des actions communes à entreprendre dans le cadre de la crise des réfugiés ukrainiens.

Mme Kateryna Suprun, Cheffe par intérim du Groupe d'experts sur la transformation numérique de l'éducation et de la science au Ministère ukrainien de l'Education et de la Science, a fait un compte rendu de la situation et a présenté des mesures et des outils pour soutenir l'échange d'informations sur la situation actuelle de l'enseignement supérieur en Ukraine. Elle a déclaré qu'« il est important de soutenir la continuité de l'éducation des réfugiés ukrainiens, et à cet égard, l'EQPR pourrait être un outil très intéressant ».

Les 13 pays [1] participant actuellement au projet ainsi que le HCR ont noté que la pertinence et l'importance de ce projet ne cessent malheureusement de croître. M. Kosmas Papavlassopoulos, de l'ENIC-NARIC hellénique, a souligné qu'« il aurait été préférable que nous n'en ayons pas besoin dans cette triste situation, mais grâce au projet EQPR, nous avons maintenant l'expérience et les connaissances nécessaires pour aller de l'avant ».

Plusieurs possibles mesures d'urgence à mettre en œuvre par le projet en faveur des réfugiés ukrainiens ont été discutées au cours de la réunion, notamment :

  • Une formation en ligne sur la façon d'évaluer les qualifications ukrainiennes pour les évaluateurs de l’EQPR, les collègues des réseaux ENIC-NARIC, les évaluateurs novices et les établissements d'enseignement supérieur aura lieu le 29 mars 2022.
  • Un groupe de travail (task force) sur les qualifications ukrainiennes sera mise en place pour systématiser et partager les informations pertinentes avec la communauté des évaluateurs de professionnels en Europe et au-delà.
  • Un nouveau cycle de sessions de formation sur la méthodologie de l’EQPR sera organisé pour les évaluateurs professionnels, afin de renforcer les capacités et d'élargir le pool d'évaluateurs formés pouvant prendre part au processus d'évaluation de l’EQPR.
  • Des sessions d'évaluation en personne et en ligne dans les pays accueillant des réfugiés d'Ukraine pourront également avoir lieu lorsque le besoin s'en fera sentir.
  • Le questionnaire d'auto-évaluation de l’EQPR et les documents d'information pertinents seront traduits en ukrainien.

Mis en œuvre par le Conseil de l'Europe depuis 2017, le Passeport européen des qualifications des réfugiés permet aux réfugiés et aux demandeurs d'asile de faire évaluer leurs qualifications même en l'absence de documents complets. L'EQPR aide les réfugiés et les demandeurs d'asile à entamer des études complémentaires ou à rechercher un emploi. Il élimine les évaluations supplémentaires inutiles et répétées des mêmes qualifications dans d'autres pays européens si et quand le titulaire de l'EQPR déménage.

Pour de plus amples informations, veuillez consulter le site web www.coe.int/eqpr ou envoyer un courriel à : [email protected].

 

[1]  Arménie, Bosnie-Herzégovine, Canada, CroatieFrance, Allemagne, Grèce, Italie, Pays-Bas, Norvège, Roumanie, Serbie et Royaume-Uni


Nous contacter Nous contacter

Service de l'Education

Conseil de l'Europe
Batiment Agora
1, Quai Jacoutot
67075 Strasbourg Cedex
France

 Nous écrire