Médias - liberté d'expression et d'information

CONSEIL DE L’EUROPE
COMITE DES MINISTRES

________

RECOMMANDATION N° R (84) 3

DU COMITÉ DES MINISTRES AUX ÉTATS MEMBRES
SUR LES PRINCIPES RELATIFS À LA PUBLICITÉ TÉLÉVISÉE

(adoptée par le Comité des Ministres le 23 février 1984,
lors de la 367e réunion des Délégués des Ministres)

Le Comité des Ministres, en vertu de l'article 15.b du Statut du Conseil de l'Europe,

Considérant que le but du Conseil de l'Europe est de réaliser une union plus étroite entre ses membres afin de sauvegarder et de promouvoir les idéaux et les principes qui sont leur patrimoine commun;

Ayant à l'esprit la Convention de sauvegarde des Droits de l'Homme et des Libertés fondamentales;

Rappelant son attachement aux principes de la liberté d'expression et de la libre circulation d'informations et d'idées contenues notamment dans la déclaration du 29 avril 1982;

Conscient que les médias électroniques facilitent de manière croissante la communication et une meilleure compréhension entre les individus et entre les peuples;

Conscient que les nouvelles technologies, et en particulier l'utilisation des satellites, ont rendu plus urgente l'élaboration de principes communs européens en matière de publicité télévisée;

Considérant que les Etats membres adoptent des attitudes différentes à l'égard de la publicité télévisée;

Conscient de l'importance que la publicité peut revêtir pour le financement des médias;

Conscient de l'impact exercé par la publicité télévisée sur les attitudes et les comportements du public;

Considérant l'importance de l'image des femmes et des hommes projetée par les médias, notamment dans la publicité télévisée;

Conscient de l'importance de sauvegarder les intérêts du public à l'égard de la publicité;

Se félicitant du fait que des codes de déontologie et de bonne conduite en matière de publicité ont été volontairement adoptés par des organisations et professionnels de la publicité aussi bien au niveau national qu'international;

Tenant compte de l'autonomie de programmation des organismes de radiodiffusion,

Recommande aux gouvernements des Etats membres:

a. de s'assurer que les principes énoncés ci-dessous en matière de publicité télévisée soient respectés et,

b. à cette fin, de les diffuser le plus largement possible aussi bien vers les organismes compétents que vers le public en général.

Principes

Les principes suivants s'appliquent aux messages publicitaires télévisés, spécialement lorsqu'ils sont transmis par satellite.

I. Principe général

1. La publicité doit être conçue dans un esprit de responsabilité envers la société et en accord avec les valeurs morales qui, constituant la base de toute société démocratique, sont communes à tous les Etats membres, notamment la liberté individuelle, la tolérance et le respect de la dignité et l'égalité de tous les êtres humains.

II. Contenu

2. Toute publicité doit être loyale, honnête, véridique et décente.

3. La publicité doit respecter la loi du pays d'émission et, en fonction de l'importance de l'audience dans un autre pays, devra tenir dûment compte de la loi de ce pays.

4. La plus grande attention doit être portée aux conséquences négatives que peuvent avoir les messages publicitaires concernant le tabac, l'alcool, les produits pharmaceutiques et les traitements médicaux, ainsi qu'à la possibilité de limiter, et même de supprimer, la publicité dans ces domaines.

5. Les messages publicitaires destinés aux enfants ou utilisant des enfants devront éviter de porter préjudice aux intérêts de ces derniers et respecter leur personnalité physique, mentale et morale.

III. Forme et présentation

6. Les messages publicitaires, quelle que soit leur forme, doivent toujours être clairement identifiables en tant que tels.

7. La publicité doit être clairement séparée des programmes; ni les messages publicitaires ni les intérêts des annonceurs ne pourront avoir d'influence sur leur contenu.

8. Les messages publicitaires doivent de préférence être groupés et insérés de façon à ne pas porter atteinte à l'intégrité et à la valeur des programmes, ni au déroulement normal de ceux-ci.

9. Le temps d'émission consacré aux messages publicitaires ne doit être ni excessif ni altérer la fonction d'information, d'éducation, de développement social et culturel et de divertissement de la télévision.

10. Aucune publicité subliminale ne doit être permise.