Culture, patrimoine et diversité



Sauvegarde du patrimoine naturel de l’Europe : le défi de la diversité biologique


Il y a plus de 30 ans, le Conseil de l’Europe a mis en place un instrument juridique novateur pour protéger la faune et la flore sauvages d'Europe. La Convention relative à la conservation de la vie sauvage et du milieu naturel de l'Europe (1979), ou Convention de Berne, est devenue le premier traité international visant à protéger à la fois les espèces et leur milieu, et à réunir les nations pour décider des mesures à prendre en matière de sauvegarde de la nature.

Le changement climatique, l'effondrement des stocks de poissons, la dégradation massive des sols, les coûteuses dévastations provoquées par les inondations et la disparition de la vie sauvage ne sont que quelques exemples des tristes conséquences des atteintes à la biodiversité. La dégradation des écosystèmes est souvent irréversible, et la science et la technique ne peuvent pas toujours réparer ce qui a été détruit: les espèces disparues sont perdues à jamais.

Pourtant, la biodiversité est essentielle pour la prospérité économique, la justice sociale, la sécurité, la santé et d’autres aspects de notre vie quotidienne, y compris le bien-être humain.

La Convention de Berne vise à préserver la plus grande partie de notre patrimoine naturel et encourage la représentation et la participation au débat sur l’environnement, au suivi et, dans une certaine mesure, aux processus décisionnels.



Réunions
Highlights
Diplôme européen des espaces protégés : Visite exceptionnelle au Parc national de la forêt de Bavière, Allemagne : 24 - 25 février 2015 - Communiqué de presse
La mise à mort illégale d’oiseaux sauvages sur la sellette pour les experts de la Convention de Berne : 24 - 25 février 2015 - Communiqué de presse (anglais seulement)
2ème réunion des points focaux spécifiques sur la mise à mort, la capture et le commerce illégaux des oiseaux sauvages - Madrid (Espagne) - 24-25 février 2015
Liens utiles
Recherche
   
Activités