Retour

Une attaque judiciaire contre un journal montre qu’il faut réaliser des réformes pour protéger la liberté d’expression.

Groupe médiatique ukrainien c. Ukraine  | 2005

Une attaque judiciaire contre un journal montre qu’il faut réaliser des réformes pour protéger la liberté d’expression.

…Selon les analystes, [l’affaire] a eu un effet immédiat sur les tribunaux ukrainiens. Elle est devenue aussitôt un moyen efficace de protéger les journalistes contre les actions en justice intentées par des personnalités politiques 

Ganna Yudkivska, Juge à la Cour européenne des droits de l’homme, dans une publication concernant l’effet de la CEDH sur les changements démocratiques en Europe centrale et orientale

Historique de l’affaire

Au cours de la campagne présidentielle de 1999 en Ukraine, le journal Den’ (« Le jour ») a publié des articles critiquant deux candidats, où il mettait en doute leur capacité à diriger le pays.

Les deux candidats ont engagé des actions en diffamation contre le journal en affirmant que les articles étaient mensongers et qu’ils avaient porté atteinte à leur réputation. Le tribunal leur a donné raison. Le journal a été condamné à verser des dommages-intérêts et à publier des correctifs.

Les propriétaires de Den’ ont estimé que les décisions de justice étaient une forme de censure politique, qui portait atteinte à la capacité du journal de diffuser librement des informations.

L’affaire s’est déroulée à un moment où des institutions internationales et des organisations non gouvernementales avaient exprimé leur grave préoccupation au sujet de la liberté d’expression en Ukraine.

Arrêt de la Cour européenne

La Cour européenne a jugé que les propriétaires du journal Den’ (« Le jour ») avaient été sanctionnés uniquement parce qu’ils avaient publié les opinions d’autrui. L’approche adoptée par les tribunaux ukrainiens avait violé le droit à la liberté d’expression.

Par cette affaire, nous tournons une page historique et nous offrons sans doute de nouvelles perspectives. La Cour européenne a été d’une grande aide pour le journaliste ukrainien

Larissa Ivshyna, rédactrice-en-chef du journal Den’, citée par VOA Ukraine

Suites

Une fois que l’affaire a été déposée à la Cour européenne, la loi sur la diffamation a été modifiée. Une révision de 2003 a précisé que les opinions n’avaient pas à être prouvées et ne pouvaient donner lieu à des plaintes pour diffamation.

La loi a aussi instauré d’autres protections de la liberté d’expression, notamment le principe selon lequel les journalistes ne peuvent être tenus responsables de publier de fausses informations s’ils sont de bonne foi et qu’ils ont vérifié les informations avant leur publication.

En outre, en 2005, certains articles du Code civil ukrainien (qui avaient été critiqués par la Cour européenne) ont été révisés. Cela a contribué à renforcer la protection de la liberté d’expression en Ukraine.

Le Comité des Ministres du Conseil de l’Europe continue de surveiller la liberté d’expression en Ukraine dans le cadre du groupe d’affaires Myrskyy.


Exemples similaires

Justice pour le rédacteur en chef d’un magazine condamné à payer des dommages considérables – nouvelles règles pour protéger la liberté d’expression

Un journaliste retraité a été condamné à payer des dommages considérables après avoir perdu une affaire de diffamation. La Cour européenne a jugé que les dommages qui lui avaient été imposés étaient si excessifs qu’ils avaient violé son droit à la liberté d’expression. Un arrêt de la Cour suprême du Monténégro a précisé que les dommages pour diffamation ne devaient pas être d’un montant propre...

Read more

Réforme pour protéger la liberté d’expression après qu’un écrivain a été poursuivi pour avoir signalé des allégations de brutalités policières

Au début des années 1980, Thorgeir Thorgeirson a écrit des articles affirmant que les brutalités policières constituaient un problème à Reykjavik. Il se fondait sur les poursuites engagées contre un fonctionnaire de police et sur diverses allégations publiques. Néanmoins, il a été condamné pour avoir diffamé la police de la capitale islandaise. La Cour européenne a jugé que c’était là une...

Read more

Magazine contraint de verser des dommages pour avoir critiqué le comportement homophobe d’une personnalité politique

Le Magazine Mladina a publié un article critiquant un homme politique pour des déclarations homophobes lors d’un débat parlementaire. Celui-ci a entamé des poursuites contre le magazine parce qu’il s’était senti outragé par les critiques. Les tribunaux slovènes ont condamné le magazine à verser des dommages. La Cour européenne a jugé que cela avait violé les droits du magazine, ce qui a conduit...

Read more

Justice pour les victimes de l’oppression soviétique

Klaus et Yuri Kiladze avaient 9 et 11 ans quand leur père a été exécuté par les autorités soviétiques. Leur mère a été alors envoyée alors au goulag, leur appartement de famille a été saisi et ils ont été placés abusivement en détention. Des dizaines d’années plus tard, une loi a été adoptée en Géorgie pour octroyer aux victimes de l’oppression soviétique un droit à indemnisation. Cependant,...

Read more

La liberté d’expression mieux protégée après des poursuites engagées contre un journaliste

En juillet 2000, Ilnar Gorelichvili a rédigé un article sur un homme politique qui possédait plusieurs biens de grande valeur. Elle s’est demandée comment il les avait achetées alors qu’il travaillait pour les services publics pour des revenus modestes. L’homme politique l’a poursuivie en diffamation et a obtenu gain de cause. La Cour européenne a estimé que la législation géorgienne n’avait...

Read more

Réformes pour protéger la liberté d’expression après des poursuites contre des journalistes

Matti Paloaro et Pentti Eerikäinen étaient journalistes. Ils ont fait état des poursuites engagées contre une femme d’affaires, qui avaient détourné des fonds publics et qui a ensuite été condamnée à la prison. La femme d’affaires a engagé des poursuites contre les journalistes en affirmant qu’ils avaient porté atteinte à sa vie privée en rendant publiques les poursuites. Elle a obtenu gain de...

Read more

Un journaliste condamné pour avoir posé des questions remporte une action sur la liberté d’expression devant la Cour européenne

Dans un reportage sur des allégations de corruption au sein du monde du football portugais, José Manuel Colaço Mestre a posé des questions à son interlocuteur sur le double rôle joué par M. Pinto de Costa, qui à cette époque, était à la fois président du FC Porto et Président de la Ligue portugaise de football. En raison de ces questions, M. Colaço Mestre et son employeur ont été tous deux...

Read more

Un sénateur jeté en prison pour avoir critiqué le gouvernement

Le sénateur Miguel Castells a écrit un article affirmant que le gouvernement refusait d’engager des enquêtes sur une série de meurtres. Il a été reconnu coupable d’outrage au gouvernement et condamné à un an de prison. La Cour européenne a jugé que son droit à la liberté d’expression avait été violé. La Cour constitutionnelle espagnole a alors développé sa jurisprudence pour que la liberté...

Read more