Retour

Justice pour le rédacteur en chef d’un magazine condamné à payer des dommages considérables – nouvelles règles pour protéger la liberté d’expression

Koprivica c. Monténégro  | 2011

Justice pour le rédacteur en chef d’un magazine condamné à payer des dommages considérables – nouvelles règles pour protéger la liberté d’expression

L’arrêt de la Cour européenne pour moi est une satisfaction morale, mais aussi un encouragement pour les journalistes libres.

Veseljko Koprivica, cité par tacno.net

Contexte

Veseljko Koprivica était rédacteur-en-chef de Liberal, un magazine hebdomadaire. En 1994, la revue a publié un article rédigé par un correspondant spécial, qui formulait des allégations contre certaines personnes.

M. Koprivica s’était fié au reportage de son correspondant spécial. Cependant, il s’avéra que les allégations étaient erronées. Une des personnes mises en cause entama des poursuites en diffamation. Les tribunaux du Monténégro reconnurent M. Koprivica coupable et le condamnèrent, lui et le fondateur de la revue Liberal, à verser une indemnité égale à 25 fois la pension de M. Koprivica.

Arrêt de la Cour européenne

La Cour a jugé que pour que la liberté d’expression soit protégée, le montant des dommages octroyés dans les affaires de diffamation devait être proportionné au préjudice subi.

Bien que la condamnation de M. Koprivica puisse se justifier, les dommages disproportionnés qui lui ont été infligés ont violé son droit à la liberté d’expression.

En particulier, la Cour estime que les dommages et les frais accordés étaient très importants par comparaison avec les revenus du requérant à l’époque, soit environ 25 fois la pension du requérant.

Arrêt de la Cour européenne des droits de l’homme, novembre 2011 - © Photo Veseljko Koprivica

Suites

Après ces événements, la Cour suprême du Monténégro a adopté en 2011 un avis contraignant sur les normes européennes concernant la liberté d’expression. Elle y précise que les dommages infligés dans les procès en diffamation contre des journalistes doivent être conformes à la jurisprudence de la Cour européenne et ne pas être d’un montant tel compare with EN qu’il dissuade ceux-ci de faire leur travail en faveur de la démocratie. L’avis juridique s’impose à tous les tribunaux du Monténégro.

La décision de diffamation contre M. Koprivica a été annulée. L’affaire contre lui a été rouverte et la demande a finalement été retirée.


Exemples similaires

Une attaque judiciaire contre un journal montre qu’il faut réaliser des réformes pour protéger la liberté d’expression.

Avant une élection présidentielle, le journal Den’ (« Le jour ») a publié des articles critiquant deux des candidats. Ceux-ci ont poursuivi en justice les propriétaires du journal en demandant des dommages-intérêts et ont gagné. La Cour européenne a estimé que les propriétaires avaient été punis uniquement parce qu’ils avaient publié des opinions, ce qui violait le droit à la liberté...

Read more

Réforme pour protéger la liberté d’expression après qu’un écrivain a été poursuivi pour avoir signalé des allégations de brutalités policières

Au début des années 1980, Thorgeir Thorgeirson a écrit des articles affirmant que les brutalités policières constituaient un problème à Reykjavik. Il se fondait sur les poursuites engagées contre un fonctionnaire de police et sur diverses allégations publiques. Néanmoins, il a été condamné pour avoir diffamé la police de la capitale islandaise. La Cour européenne a jugé que c’était là une...

Read more

Magazine contraint de verser des dommages pour avoir critiqué le comportement homophobe d’une personnalité politique

Le Magazine Mladina a publié un article critiquant un homme politique pour des déclarations homophobes lors d’un débat parlementaire. Celui-ci a entamé des poursuites contre le magazine parce qu’il s’était senti outragé par les critiques. Les tribunaux slovènes ont condamné le magazine à verser des dommages. La Cour européenne a jugé que cela avait violé les droits du magazine, ce qui a conduit...

Read more

Justice pour les victimes de l’oppression soviétique

Klaus et Yuri Kiladze avaient 9 et 11 ans quand leur père a été exécuté par les autorités soviétiques. Leur mère a été alors envoyée alors au goulag, leur appartement de famille a été saisi et ils ont été placés abusivement en détention. Des dizaines d’années plus tard, une loi a été adoptée en Géorgie pour octroyer aux victimes de l’oppression soviétique un droit à indemnisation. Cependant,...

Read more

La liberté d’expression mieux protégée après des poursuites engagées contre un journaliste

En juillet 2000, Ilnar Gorelichvili a rédigé un article sur un homme politique qui possédait plusieurs biens de grande valeur. Elle s’est demandée comment il les avait achetées alors qu’il travaillait pour les services publics pour des revenus modestes. L’homme politique l’a poursuivie en diffamation et a obtenu gain de cause. La Cour européenne a estimé que la législation géorgienne n’avait...

Read more

Réformes pour protéger la liberté d’expression après des poursuites contre des journalistes

Matti Paloaro et Pentti Eerikäinen étaient journalistes. Ils ont fait état des poursuites engagées contre une femme d’affaires, qui avaient détourné des fonds publics et qui a ensuite été condamnée à la prison. La femme d’affaires a engagé des poursuites contre les journalistes en affirmant qu’ils avaient porté atteinte à sa vie privée en rendant publiques les poursuites. Elle a obtenu gain de...

Read more

Un journaliste condamné pour avoir posé des questions remporte une action sur la liberté d’expression devant la Cour européenne

Dans un reportage sur des allégations de corruption au sein du monde du football portugais, José Manuel Colaço Mestre a posé des questions à son interlocuteur sur le double rôle joué par M. Pinto de Costa, qui à cette époque, était à la fois président du FC Porto et Président de la Ligue portugaise de football. En raison de ces questions, M. Colaço Mestre et son employeur ont été tous deux...

Read more

Un sénateur jeté en prison pour avoir critiqué le gouvernement

Le sénateur Miguel Castells a écrit un article affirmant que le gouvernement refusait d’engager des enquêtes sur une série de meurtres. Il a été reconnu coupable d’outrage au gouvernement et condamné à un an de prison. La Cour européenne a jugé que son droit à la liberté d’expression avait été violé. La Cour constitutionnelle espagnole a alors développé sa jurisprudence pour que la liberté...

Read more

La victoire d’un journal en faveur de la liberté d’expression conduit à des réformes.

En 1988, le journal local Bladet Tromsø a publié les affirmations d’un inspecteur gouvernemental concernant les manquements de certains chasseurs de phoques. Les tribunaux norvégiens ont estimé que le journal était coupable de diffamation parce qu’il s’était fondé avant tout sur des rapports des autorités. La Cour européenne a jugé que cela avait violé le droit du journal à la liberté...

Read more