Retour

Réforme pour protéger la liberté d’expression après qu’un écrivain a été poursuivi pour avoir signalé des allégations de brutalités policières

Thorgeir Thorgeirson c. Islande  | 1992

Réforme pour protéger la liberté d’expression après qu’un écrivain a été poursuivi pour avoir signalé des allégations de brutalités policières

Le libre accès à des opinions et des informations – en particulier les opinions et les informations dérangeantes qui sont difficiles à obtenir et qui sont davantage susceptibles d’ouvrir les yeux à l’opinion sur de nouvelles perspectives – c’est aussi la pierre angulaire de la démocratie.

Thorgeir Thorgeirson, dans son intervention du 14 mars 1990 devant la Commission européenne des droits de l’homme.
Repris dans Pressan, février 1994 - © Photo Icelandic Film Centre

Contexte

Au début des années 1980, il y a eu une série d’allégations de brutalités policières en Islande, ce qui a entraîné des poursuites contre des fonctionnaires de la police de Reykjavik.

Thorgeir Thorgeirson était écrivain et cinéaste. En 1983, il a publié deux articles dans le journal Morgunbladid, où il affirmait qu’il y avait un grave problème de brutalités policières à Reykjavik. Il a été poursuivi, reconnu coupable de diffamer la police de la capitale et condamné à une amende de 10 000 couronnes islandaises.

Arrêt de la Cour européenne

La Cour européenne a estimé que les articles avaient porté sur une question suscitant une grave préoccupation de l’opinion. Les allégations de brutalités policières avaient été largement diffusées au sein de la société et dans un cas, elles avaient abouti à la condamnation d’un fonctionnaire de police. Le fait de poursuivre et de condamner M. Thorgeirson pour avoir écrit à ce sujet pouvait décourager le débat public sur de graves questions touchant la société.

C’est pourquoi, les actes des autorités ont été disproportionnés et ont violé le droit à la liberté d’expression de M. Thorgeirson.

Suites

En 1995, le Parlement islandais a aboli la loi en vertu de laquelle M. Thorgeirson a été poursuivi. Une nouvelle version rend plus difficiles les poursuites pour diffamation lorsque des fonctionnaires ont été critiqués.