D'autres organisations européennes, régionales et internationales prennent des initiatives importantes pour rassembler des informations, donner des orientations et sensibiliser sur l’impact de l’épidémie et sur ses conséquences spécifiques pour les femmes.

Cette page vise à compiler et à diffuser ces informations, y compris les initiatives prises par les membres de la Plateforme des Mécanismes d’Expert-e-s Indépendant-e-s sur la Discrimination et la Violence à l’égard des femmes (Plateforme EDVAW).

Les réactions d’autres Organisations Internationales Les réactions d’autres Organisations Internationales

 

NATIONS UNIES
Comité pour l'élimination de la discrimination à l'égard des femmes
ONU Femmes
Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA)
Agence des Nations Unies pour les réfugiés (UNCHR)
Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (UNCTAD)
Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF)
Programme des Nations Unies pour le développement (UNDP)
Institut interrégional de recherche des Nations unies sur la criminalité et la justice (UNICRI)
Institut des Nations unies pour la recherche sur le désarmement (UNIDIR)
Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l'homme
UN Special Rapporteur on violence against women
Inter-Agency Standing Committee and Global Protection Cluster on GBV Protection and Response
Organisation mondiale de la santé
Office for the Coordination of Humanitarian Affairs (OCHA) with the World Health Organisation (WHO) and International Federation of Red Cross and Red Crescent Societies (IFRC)
Organisation internationale du travail
Organisation des États américains
Commission interaméricaine des droits de l'homme
Union Interparlementaire
Organisation pour la securité et la coopération en Europe (OSCE)
UNION EUROPEENNE

Conseil de l'Union Européenne

Commission Européenne

Parlement Europeen

Institut européen pour l’égalité entre les hommes et les femmes

Agence des droits fondamentaux de l'Union européenne (FRA)