Séminaire de haut niveau en ligne

21 octobre 2020, 14h30-17h30 (CET)


 Enregistrement vidéo du séminaire
 

L'interprétation des réunions permet de faciliter la communication et ne constitue pas un compte-rendu officiel des débats. Seul le discours original fait foi. La responsabilité de l’interprète, dans l’exercice de sa fonction, n’est pas engagée.

 

PRESENTATIONS PRESENTATIONS

Séance 1: Mécanismes institutionnels pour l'égalité entre les femmes et les hommes : état des lieux et impact de la pandémie de Covid-19


Séance 2: Veiller à ce que les mesures de relance renforcent les organismes et services liés à l'égalité entre les femmes et les hommes

INTRODUCTION INTRODUCTION

Les mécanismes institutionnels pour la promotion des femmes et de l'égalité entre les femmes et les hommes sont essentiels pour soutenir les politiques publiques dans ce domaine et pour assurer des progrès durables. Depuis de nombreuses années, le Conseil de l'Europe promeut et met en œuvre une double approche de l'égalité entre les femmes et les hommes qui implique, d'une part, des politiques et mesures spécifiques pour promouvoir l'égalité entre les femmes et les hommes et, d'autre part, une stratégie d'intégration de la dimension de genre.

Au niveau des Etats membres, les dispositions institutionnelles, les ressources disponibles et le pouvoir des mécanismes d'égalité entre les femmes et les hommes varient. Le rapport d'examen Béjing+25 2020, préparé par l'Institut européen pour l'égalité entre les hommes et les femmes (EIGE), indique que dans les pays de l'Union européenne, le statut des structures gouvernementales chargées de l'égalité entre les femmes et les hommes a diminué entre 2012 et 2018, et que les efforts d'intégration de la dimension de genre ont également diminué au cours de cette période. La Convention d'Istanbul fournit un cadre juridique cohérent pour prévenir et combattre la violence à l'égard des femmes et la violence domestique, y compris en ce qui concerne les dispositions institutionnelles nécessaires dans les États parties.

La pandémie COVID-19 a jeté un nouvel éclairage sur la nécessité d'une forte perspective d'égalité de genre dans toutes les politiques, accompagnée de ressources appropriées, afin d'atténuer l'impact de la crise sur les femmes et les hommes, notamment en mettant l'accent sur la lutte contre la violence fondée sur le sexe et la violence domestique.

Le séminaire :

  • examinera les conséquences de l’épidémie de Covid-19 en termes de genre et le rôle que peuvent jouer les mécanismes institutionnels pour limiter les conséquences négatives au lendemain de la crise ;
  • échangera des pratiques prometteuses au niveau national, international et de la société civile ;
  • fournira une plate-forme pour discuter des solutions visant à renforcer les mécanismes institutionnels et l'intégration de la dimension de genre.