La politique du Conseil de l’Europe à l’égard des autres organisations et institutions internationales est guidée par les décisions de ses Etats membres.

La Déclaration et le Plan d’Action adoptés lors du Troisième Sommet du Conseil de l’Europe à Varsovie, en mai 2005, ont abordé le rôle du Conseil de l’Europe sur la scène européenne en définissant ses principaux objectifs. Les Chefs d’Etat et de Gouvernement ont déclaré leur détermination à « assurer la complémentarité du Conseil de l'Europe et des autres organisations engagées dans la construction d’une Europe démocratique et sûre » en insistant sur les relations avec l’Union européenne, l’OSCE et les Nations Unies.

Le Comité des Ministres a établi des règles régissant les relations du CdE avec les autres organisations internationales. Le 16 janvier 2008, le Comité des Ministres « [a rappelé] que toute démarche formelle en vue de la conclusion d’un mémorandum d’accord avec d'autres organisations devrait [lui] être soumise à l’avance ».

Le 20 octobre 2010, le Comité des Ministres a également adopté l’Arrêté n° 1318 du 20 octobre 2010 sur les Lignes directrices applicables à la conclusion d’accords entre le Conseil de l'Europe et d'autres organisations internationales intergouvernementales ou d'autres entités de droit international public.

Actuellement, le CdE entretient des relations avec une centaine d’organisations et entités internationales. La plupart de ces relations s’appuient sur des accords-cadres de coopération et/ou sur divers accords sectoriels avec leurs différentes composantes.

De plus, le CdE entretient des contacts et relations ad hoc avec certaines organisations internationales actives dans les domaines des droits de l’homme, de la démocratie et de l’état de droit.

Parmi toutes ces organisations internationales, l’UE, l’OSCE et les Nations Unies demeurent les partenaires principaux du Conseil de l’Europe. Outre l’UE, l’OSCE et les Nations Unies, quelques 40 organisations internationales participent aux travaux des comités intergouvernementaux du CdE.

Le 21 mai 2021 à Hambourg, le Comité des Ministres a décidé que « La coopération pratique entre le Conseil de l’Europe et, en particulier, l’Union européenne, l’OSCE et les Nations Unies, ainsi que d’autres organisations internationales, doit encore être renforcée et la contribution du Conseil de l’Europe aux objectifs de développement durable (ODD) pertinents doit être accrue. » (para. 11, CM/Del/Dec(2021)131/2a, 131ème Session du Comité des Ministres (Hambourg (par vidéoconférence), 21 mai 2021) - 2. La sécurité démocratique, une responsabilité partagée - a. Le Cadre stratégique du Conseil de l’Europe et les activités à venir)

Le Comité des Ministres a également « [pris] note des propositions figurant dans le document CM(2021)71 visant à renforcer les relations entre le Conseil de l’Europe et les autres organisations internationales, y compris dans le cadre de la mise en œuvre des Objectifs de développement durable (ODD), et [a invité] ses Délégués et la Secrétaire Générale à les mettre en œuvre » (“activités à venir du Conseil de l’Europe”, Para. 7. CM/Del/Dec(2021)131/2a, 131ème Session du Comité des Ministres (Hambourg (par vidéoconférence), 21 mai 2021) - 2. La sécurité démocratique, une responsabilité partagée - a. Le Cadre stratégique du Conseil de l’Europe et les activités à venir)

La DAPRE est responsable de la coopération avec les autres organisations internationales et des bureaux de liaison du Conseil de l’Europe avec d’autres organisations et institutions internationales (à Bruxelles, Genève, Vienne et Varsovie).

Pour de plus amples informations sur les relations du Conseil de l'Europe avec les Organisations Internationales, veuillez vous référer aux liens ci-dessous: