Les relations empreintes de pragmatisme que noue le Conseil de l’Europe avec les Etats non-membres de tous les continents lui permettent d’élargir son champ d’action et d’avoir un rayonnement mondial.

Plus de 90 Etats non-membres sont parties à des traités du Conseil de l’Europe ou bien sont associés à titre de membre, d’observateur ou de participant, aux  accords partiels et élargis comme la Commission de Venise, le groupe Pompidou ou encore le Centre Nord-Sud. Les instruments juridiques du Conseil de l’Europe sont élaborés de plus en plus souvent avec la participation d’Etats non-membres intéressés.

 Le Conseil de l'Europe entretient  par ailleurs des relations spécifiques avec les bénéficiaires de la politique du Conseil de l'Europe à l'égard des régions voisines.