Retour

Appel à manifestation d’intérêt visant à élargir le pool d’experts pouvant assister les délégations du CPT chargées des visites

Le Comité européen pour la prévention de la torture et des peines ou traitements inhumains ou dégradants (CPT) procède à l’établissement d’une liste d’experts pouvant éventuellement l’assister dans le cadre de visites de lieux de privation de liberté.
26/07/2019
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Appel à manifestation d’intérêt visant à élargir le pool d’experts pouvant assister les délégations du CPT chargées des visites

Le CPT recherche des experts reconnus pour leur compétence dans un ou plusieurs des domaines d’activités suivants, de préférence comprenant une expérience démontrée de visites de lieux de privation de liberté :

  1. questions de police : fonctionnaire de police, juge spécialisé, procureur ou autre professionnel ayant une expérience avérée dans les enquêtes sur des cas de mauvais traitements ou d'inconduite policière, professeur d'université spécialisé dans les questions de police, etc. ;
  2. questions pénitentiaires : professeur d'université spécialisé dans les questions pénitentiaires, directeur de prison, agent pénitentiaire, juge spécialisé, procureur ou autre professionnel supervisant les prisons, etc. ;
  3. rétention de migrants : professeur d’université ou juge spécialisé ou autre professionnel du droit traitant des questions d'asile et de rétention de migrants, directeur d'un centre de rétention de migrants, etc. ;
  4. détention de mineurs : professeur d'université ou juge spécialisé ou autre professionnel des questions relatives aux enfants, directeur ou membre du personnel d'un centre de détention pour mineurs, etc.
  5. soins de santé : professionnel de la santé (médecin généraliste, médecin de prison, médecin légiste, psychiatre, psychologue ou infirmier(ière)) ayant une solide expérience de la prestation de soins aux personnes en garde à vue, en rétention, dans des prisons, dans des hôpitaux psychiatriques ou dans des foyers sociaux, etc.
  6. experts en droits de l'homme ayant l'expérience du travail avec un mécanisme national de prévention établi en vertu du Protocole facultatif se rapportant à la Convention des Nations Unies contre la torture.

Les candidatures doivent être soumises avant le 16 septembre 2019.

Cet appel à manifestation d'intérêt est clôturé.


Combattre la torture en Europe
www.cpt.coe.int

Actualités par année Actualités par année