Retour

Le CPT retourne en Hongrie pour évaluer la situation des ressortissants étrangers retenus en vertu de la législation relative aux étrangers

Une délégation du Comité pour la prévention de la torture et des peines ou traitements inhumains ou dégradants (CPT) du Conseil de l'Europe a effectué une visite ad hoc en Hongrie du 20 au 26 octobre 2017.
30/10/2017
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Le CPT retourne en Hongrie pour évaluer la situation des ressortissants étrangers retenus en vertu de la législation relative aux étrangers

L’objectif principal de cette visite était d’examiner la façon dont sont traités les ressortissants étrangers retenus en vertu de la législation relative aux étrangers ainsi que les conditions dans lesquelles ils sont privés de liberté. A cette fin, la délégation du CPT s’est rendue dans les deux zones de transit de Röszke et Tompa, à la frontière avec la Serbie, ainsi que dans les locaux de détention de la police des frontières du comté de Csongrád à Szeged (Moszkvai körút) et ceux de la police au poste frontière de Röszke. De l’autre côté de la frontière, en Serbie, la délégation a pu s’entretenir avec des ressortissants étrangers qui ont récemment été escortés de l’autre côté de la clôture de la frontière hongroise par des agents de la police des frontières.

Lors de la visite, la délégation s’est entretenue avec Sándor Pintér, ministre de l’Intérieur, László Felkai, secrétaire d’Etat au ministère de l’Intérieur, ainsi qu’avec des hauts fonctionnaires du ministère de l’Intérieur, de l’administration pénitentiaire, de la direction de la police nationale et de l’office national de l'immigration et de l'asile.

La délégation a également rencontré László Székely, Commissaire aux droits fondamentaux (médiateur). D’autres rencontres ont eu lieu avec des représentants de l’antenne régionale du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) et d’organisations non gouvernementales œuvrant dans des domaines intéressant le CPT.

A l’issue de la visite, la délégation a fait part de ses observations préliminaires aux autorités hongroises. Un rapport détaillé relatif à la visite sera transmis, en temps voulu, au gouvernement.

La visite a été effectuée par les membres du CPT suivants :

  • Mark Kelly, 2e Vice-Président du CPT (chef de la délégation)
  • Inga Harutyunyan
  • Wolfgang Heinz.

Ils étaient secondés par Petr Hnátík et Patrick Müller du Secrétariat du CPT, et assistés par un expert, Alan Mitchell, médecin généraliste au centre de rétention de Dungavel, Royaume-Uni.


Combattre la torture en Europe
www.cpt.coe.int

Actualités par année Actualités par année