Retour

Le Président du CPT évoque auprès du Comité des Ministres du Conseil de l’Europe la nécessité d’agir davantage pour faire du continent européen un espace exempt de torture

Le 3 juillet 2019, Mykola Gnatovskyy, Président du Comité pour la prévention de la torture et des peines ou traitements inhumains ou dégradants (CPT) du Conseil de l’Europe, a eu son échange de vue annuel avec le Comité des Ministres, organe décisionnel statutaire du Conseil de l’Europe. L’échange a eu lieu lors de la 1351ème réunion des Délégués des Ministres à Strasbourg.
04/07/2019
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Le Président du CPT évoque auprès du Comité des Ministres du Conseil de l’Europe la nécessité d’agir davantage pour faire du continent européen un espace exempt de torture

« Il convient certes de prévenir la torture, mais il s’agit encore de la combattre dans certaines parties de l’Europe également», a indiqué M. Gnatovskyy. « Les défis sont si nombreux aujourd’hui qu’il nous faut tous, représentants gouvernementaux, CPT et autres partenaires de la prévention de la torture, faire preuve de la plus grande détermination en matière de prévention et de lutte contre la torture à travers tout le continent européen », a -t-il ajouté.

M. Gnatovskyy estime que la prévention de la torture dans le domaine de la police devrait figurer parmi les plus hautes priorités et rappelle que, ces dix dernières années, le CPT a recueilli des allégations crédibles et d’autres indices de mauvais traitements policiers pouvant être qualifiés d’actes de torture dans près d’un tiers des pays membres du Conseil de l’Europe.

Le Président du CPT a en outre exprimé l’espoir que le Comité des Ministres donnera systématiquement suite aux déclarations publiques formulées par l’organe de prévention de la torture européen conformément à l’article 10 (2) de la Convention qui l’a instauré. Il a également souligné le fait que le CPT est un mécanisme de contrôle agissant en amont, axé sur les victimes et fondant son action sur des informations factuelles qui a besoin d’un solide soutien.

Cet échange de vues a aussi permis d’évoquer les pratiques mises en avant par le CPT dans son 28ème rapport général.

A l’issue des discussions, M. Gnatovskyy a remercié les Délégués des Ministres pour leur confirmation de toute l’importance qu’ils attachent au CPT et à ses travaux.


Combattre la torture en Europe
www.cpt.coe.int

Actualités par année Actualités par année