Retour

Visite du Comité anti-torture du Conseil de l'Europe au Liechtenstein

Une délégation du Comité européen pour la prévention de la torture et des peines ou traitements inhumains ou dégradants (CPT) du Conseil de l'Europe a effectué du 20 au 24 juin 2016 une visite périodique au Liechtenstein.
27/06/2016
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF

L’objectif principal était d’examiner les mesures prises par les autorités du Liechtenstein pour mettre en œuvre les recommandations formulées par le Comité suite à ses précédentes visites. Ainsi, la délégation du CPT a accordé une attention particulière au traitement et aux conditions de détention des personnes incarcérées (y compris aux soins de santé), ainsi qu’aux garanties offertes aux personnes privées de leur liberté par la police. La délégation s’est en outre rendue dans une maison de retraite médicalisée, et a examiné les garanties juridiques dont bénéficient les patients dans le cadre d’un placement non volontaire en hôpital psychiatrique.

Au cours de la visite, la délégation du CPT a pu s’entretenir avec Thomas ZWIEFELHOFER, Premier Ministre Adjoint et Ministre des Affaires intérieures, de la Justice et de l’Economie, et avec Mauro PEDRAZZINI, Ministre des Affaires sociales. Elle a également mené des discussions avec des représentants de la commission de surveillance des prisons (Strafvollzugskommission) dans sa qualité de « Mécanisme national de prévention » établi en vertu du Protocole facultatif à la Convention des Nations Unies contre la torture.

Au terme de la visite, la délégation a présenté ses observations préliminaires aux autorités du Liechtenstein.

La visite a été effectuée par les membres du CPT suivants:

  • Anton VAN KALMTHOUT, chef de délégation
  • Marie LUKASOVÁ
  • Arta MANDRO.

Ils étaient secondés par Almut SCHRÖDER and Patrick MÜLLER du secrétariat du CPT et assistés d’une experte, Veronica PIMENOFF, psychiatre, ancienne Cheffe de département au sein de l’hôpital psychiatrique universitaire d’Helsinki (Finlande).

La délégation s’est rendue dans les établissements de privation de liberté suivants:

  • Prison de Vaduz
  • Commissariat de police, Vaduz
  • Hôpital de Vaduz (chambre sécurisée pour détenus)
  • Maison de retraite médicalisée St. Laurentius, Schaan
  • Cellules de détention au Tribunal de Vaduz


Combattre la torture en Europe
www.cpt.coe.int

actualités par année actualités par année