Retour

Visite du Comité anti-torture du Conseil de l'Europe en Finlande

Une délégation du Comité européen pour la prévention de la torture et des peines ou traitements inhumains ou dégradants (CPT) du Conseil de l'Europe a effectué une visite périodique en Finlande du 7 au 18 septembre 2020. Il s’agissait de la sixième visite périodique effectuée dans le pays.
22/09/2020
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Visite du Comité anti-torture du Conseil de l'Europe en Finlande

L’objectif de la visite était d’examiner la façon dont sont traitées les personnes privées de liberté et de renforcer, le cas échéant, leur protection contre la torture et les peines ou traitements inhumains et dégradants. Dans ce cadre, la délégation a étudié les mesures prises par les autorités finlandaises en réponse aux recommandations formulées par le Comité suite à la visite de 2014. Ainsi, une attention particulière a été accordée à la situation des personnes placées en garde à vue (notamment celle des personnes en état d'ébriété), des prévenus placés dans des établissements de police, des étrangers retenus dans des centres de rétention, des personnes placées en détention provisoire ou des personnes condamnées ainsi que celle des patients psychiatriques. La délégation a également visité deux établissements pour mineurs (pensionnats).

Au cours de la visite, la délégation s’est entretenue avec Maria Ohislao, ministre de l’Intérieur, Malin Brännkärr, secrétaire d’Etat au ministère de la Justice, et Saila Ruuth, secrétaire d’Etat au ministère des Affaires sociales et de la Santé, ainsi qu’avec d’autres hauts fonctionnaires des ministères susmentionnés.

La délégation a en outre rencontré Petri Jääskeläinen, médiateur parlementaire, et Pasi Pölönen, médiateur parlementaire adjoint, en leur qualité de mécanisme national de prévention finlandais (NPM).

Au terme de la visite, la délégation a présenté ses observations préliminaires aux autorités finlandaises.

La visite a été effectuée par les membres du Comité suivants :

  • Marie Lukasová, cheffe de délégation
  • Kristina Pardalos
  • Arman Tatoyan
  • Marika Väli.

Ils étaient secondés par Borys Wódz (chef de Division) et Almut Schröder du Secrétariat du CPT, et assistés de deux experts, Pétur Hauksson, psychiatre, ancien chef du Service de psychiatrie du Centre de réhabilitation de Reykjalundur, Islande, et George Tugushi, avocat et ancien Défenseur public (Ombudsman) de Géorgie.

La délégation s’est rendue dans les lieux de privation de liberté suivants:

Etablissements relevant du ministère de l’Intérieur
  • Locaux de détention par la police ("prisons de la police") à Espoo, Haukipudas, Helsinki (Pasila), Kemijärvi, Kuusamo, Mikkeli, Raahe, Turku, Vantaa et Ylivieska
  • Locaux de détention pour personnes en état d'ébriété à Töölö, Helsinki
  • Centre de rétention pour étrangers à Metsälä, Helsinki
  • Locaux de rétention des gardes-frontières au poste frontière de Kuusamo

Etablissements relevant du ministère de la Justice

  • Prison d’Oulu
  • Prison de Turku

Etablissements relevant du ministère des Affaires sociales et de la Santé

  • Pensionnat de Sairila
  • Pensionnat Sippola
  • Hôpital de Kellokoski.

Combattre la torture en Europe
www.cpt.coe.int

Actualités par année Actualités par année