Retour

Le Comité anti-torture du Conseil de l'Europe publie un rapport sur la Grèce

Le Comité pour la prévention de la torture et des peines ou traitements inhumains ou dégradants (CPT) du Conseil de l'Europe publie aujourd'hui le rapport sur sa septième visite périodique en Grèce, qui s'est déroulée du 28 mars au 9 avril 2019, ainsi que la réponse des autorités grecques.
09/04/2020
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Le Comité anti-torture du Conseil de l'Europe publie un rapport sur la Grèce

L'objectif principal de la visite était d'examiner la situation dans les prisons et d'évaluer si des progrès avaient été réalisés dans la mise en œuvre des précédentes recommandations du Comité concernant la surpopulation, les niveaux élevés de violence entre détenus, le manque structurel de personnel, les conditions matérielles inadéquates et les soins de santé médiocres.

À cet effet, le rapport décrit les conclusions critiques des visites effectuées dans les deux plus grandes maisons d'arrêt du pays à Athènes et à Thessalonique et dans trois nouvelles prisons pour détenus condamnés ainsi que dans le centre de santé de la prison de Korydallos (ancien hôpital pénitentiaire). Le rapport comprend également une série de recommandations remettant en question l'approche actuelle de la gestion des prisons.

En outre, le rapport du CPT est très critique à l'égard des conditions de transport des prisonniers dans le pays et de la situation des prisonniers détenus dans les centres de transfert gérés par la police hellénique.

Une attention particulière a également été accordée au traitement et aux conditions de détention des personnes privées de liberté par la police et le rapport du CPT réitère une fois de plus ses préoccupations concernant les allégations de mauvais traitements par la police et le manque de garanties effectives. Le rapport examine également la manière dont les enquêtes sur les allégations de mauvais traitements par des policiers sont menées et fait un certain nombre de recommandations pour améliorer l'approche actuelle.

Les principales conclusions du CPT sont présentées dans le résumé du rapport.

Dans leur réponse, les autorités grecques fournissent des informations sur les mesures prises pour mettre en œuvre les recommandations formulées dans le rapport du CPT.

Le rapport du CPT et la réponse des autorités ont été rendus publics à la demande du gouvernement grec.


Combattre la torture en Europe
www.cpt.coe.int

Actualités par année Actualités par année