Retour

Le Comité anti-torture du Conseil de l'Europe publie un rapport sur la Bosnie-Herzégovine

Le Comité pour la prévention de la torture et des peines ou traitements inhumains ou dégradants (CPT) du Conseil de l’Europe a publié aujourd’hui le rapport relatif à sa visite en Bosnie-Herzégovine effectuée entre le 29 septembre et le 9 octobre 2015.
05/07/2016
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF

Le rapport se concentre sur le traitement de personnes placées en garde à vue, la situation dans les prisons dans les deux Entités et les établissements psychiatriques dans le Canton de Sarajevo. Il fait aussi une évaluation de la mise en œuvre des recommandations formulées à la suite des visites du CPT en 2011 et 2012.

Les principales conclusions du CPT sont exposées dans le résumé du rapport (anglais seulement). Le CPT met en évidence l’existence de mauvais traitements physiques de personnes détenues par les forces de police dans les deux Entités ainsi que l’inefficacité des garanties en place pour la prévention des mauvais traitements. Le rapport est particulièrement critique quant à la présence de sept patients relevant de la psychiatrie médico-légale dans le quartier réservé aux prévenus de la prison de Tuzla, hébergés dans des conditions mauvaises et non hygiéniques, qui ne recevaient pas les soins et l’attention nécessaires.  En ce qui concerne les mineurs, le CPT recommande que des mesures immédiates soient prises pour améliorer la situation des mineurs détenus à la prison de Tuzla où les conditions étaient précaires et les activités constructives insuffisantes.

La réponse des autorités de Bosnie-Herzégovine est attendue pour septembre 2016.

Le rapport du CPT a été rendu public à la demande des autorités de Bosnie-Herzégovine et il est disponible en anglais et en bosnien sur le site web du CPT : http://www.cpt.coe.int.


Combattre la torture en Europe
www.cpt.coe.int

actualités par année actualités par année