Archive news [2012]
 

Novembre

Le Comité anti-torture du Conseil de l'Europe annonce des visites dans dix États en 2013 pour évaluer la situation des personnes privées de liberté
[30/11/2012]
Dans le cadre de son programme de visites périodiques en 2013, le Comité européen pour la prévention de la torture et des peines ou traitements inhumains ou dégradants (CPT) compte examiner le traitement des personnes privées de liberté dans les dix pays suivants : Belgique, Chypre, Grèce, Hongrie, Monténégro, Pologne, Saint-Marin, République slovaque, Turquie et Ukraine. Toute personne en possession d’informations concernant la privation de liberté dans l’un de ces pays et qui pense qu’elles pourraient être utiles au CPT est invitée à les porter à l’attention du Comité. Le CPT organisera également des visites ad hoc lorsqu’il estimera qu’elles sont exigées par les circonstances. (suite ...)  

Le rôle de la coopération internationale dans la lutte contre la violence sexuelle à l’égard des enfants
[30/11/2012]
Quel est le rôle de la coopération internationale pour lutter contre la violence sexuelle à l’égard des enfants ? De nouvelles approches et stratégies peuvent-elles être identifiées et promues ? Ces thématiques ont été discutées lors d’une conférence internationale à Rome les 29-30 novembre 2012. (suite ...)  

Journée internationale pour l’élimination de la violence faite aux femmes : Thorbjørn Jagland appelle les gouvernements à ratifier la convention
[29/11/2012] "Il n'est pas de jour en Europe sans que des femmes ne soient victimes de violences juste parce qu'elles sont des femmes. La Journée internationale pour l’élimination de la violence faite aux femmes, le 25 novembre, nous rappelle que nous devons tous combattre cette violation des droits fondamentaux de l’être humain.La Convention du Conseil de l'Europe sur la prévention et la lutte contre la violence à l'égard des femmes contient toutes les mesures qu'il convient de prendre pour prévenir la violence, protéger les victimes et mettre fin à l’impunité. J’appelle donc les gouvernements de toute l’Europe à assumer leur responsabilité de protéger des millions de femmes européennes et de leur donner les moyens d’agir en ratifiant la convention du Conseil de l'Europe. Cette convention a été signée par 24 Etats membres et ratifiée par la Turquie. Il faut neuf autres ratifications pour qu’elle puisse entrer en vigueur.Le meilleur engagement que puissent prendre les gouvernements européens le 25 novembre est de signer et de ratifier la convention du Conseil de l'Europe." (suite ...)  

Conférence à Ankara pour accroître les progrès dans le combat de la violence à l'égard des enfants
[28/11/2012] Comment mettre en œuvre efficacement des stratégies nationales integrées de lutte contre la violence et renforcer les systèmes de protection de l'enfant? Comment renforcer les responsabilité et la réactivité pour protéger les droits des enfants, et éliminer toute violence à leur égard? Ces questions sont abordées lors d'une conférence organisée par le gouvernement turc, le Conseil de 'lEurope et l'UNICEF, à Ankara les 27 et 28 novembre 2012. (suite ...)  

Lancement d'un documentaire du Conseil de l'Europe: "Protège-moi"
[20/11/2012] A l'occasion de la Journée mondiale de l'enfance, le Conseil de l'Europe a lancé un documentaire pour la télévision et le web entitulé : "Protège-moi". Ce documentaire illustre les bonnes pratiques en cours dans les différents États membres grâce à la prévention, à l'éducation et à la protection des victimes, et en favorisant une justice adaptée aux enfants.
Lien au documentaire

Le Comité anti-torture du Conseil de l'Europe demande instamment aux Etats de mettre en place des structures nationales de contrôle des lieux de privation de liberté
[06/11/2012] Dans son rapport annuel publié aujourd'hui, le Comité européen pour la prévention de la torture et des peines ou traitements inhumains ou dégradants (CPT) demande instamment à tous les Etats membres du Conseil de l’Europe de ratifier un traité des Nations Unies et de mettre en place des structures nationales indépendantes de contrôle du traitement des personnes privées de liberté. « Les mécanismes de contrôle nationaux peuvent intervenir souvent et rapidement, et donc fournir une contribution considérable dans la prévention des mauvais traitements. Pour cette raison, il est vital que de telles structures indépendantes soient mises en place sans délai dans tous les pays. Ils seront aussi une source d’information importante pour le CPT et pourront soutenir le travail de contrôle du comité, en particulier en effectuant le suivi de la mise en œuvre des recommandations du CPT », a déclaré Lətif Hüseynov, Président du CPT.
Site web du CPT