Retour

Visite du CPT en Italie pour examiner la situation des migrants en rétention

Une délégation du Comité pour la prévention de la torture et des peines ou traitements inhumains ou dégradants (CPT) du Conseil de l’Europe a effectué une visite ad hoc en Italie du 7 au 13 juin 2017.
15/06/2017
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Visite du CPT en Italie pour examiner la situation des migrants en rétention

L’objectif de la visite était d’examiner la situation des migrants placés en rétention en Italie. A cet égard, la délégation du CPT a visité lesdits “hotspots” de Lampedusa, Pozzallo et Trapani (Milo), et un “hotspot” mobile dans le port d’Augusta. De plus, elle a pu observer le déroulement d’une procédure de débarquement au port de Trapani. La délégation a également visité les centres fermés d’éloignement (Centri di Permanenza per il Rimpatrio, CPR) de Caltanissetta, Ponte Galeria (Rome) et Turin, ainsi que les locaux de rétention de l’aéroport de Rome Fiumicino.

Au cours de la visite, la délégation du CPT s’est entretenue avec Mario Morcone, Chef de Cabinet du Ministre de l’Intérieur, Carmine Valente, Chef de Service adjoint chargé des libertés civiles et des questions d’immigration, ainsi qu’avec des hauts fonctionnaires du ministère de l’Intérieur. Elle a également tenu des réunions avec des représentants des différentes entités des forces de l’ordre (Carabinieri, Guardia di Finanza, Polizia di Stato), les gardes côtes italiens et les autorités régionales compétentes.

En outre, la délégation a rencontré le chef de l’autorité nationale chargée des droits des personnes privées de liberté (Garante nazionale dei diritti delle persone detenute o private della liberta’ personale). Des discussions ont également eu lieu avec des représentants du HCR pour l’Europe du sud et d’organisations non gouvernementales travaillant sur des thématiques d’intérêt pour le CPT.

A l’issue de la visite, la délégation a présenté ses observations préliminaires aux autorités italiennes.

La visite a été effectuée par Jari Pirjola (chef de délégation), Régis Bergonzi et María José García-Galán San Miguel, membres du CPT. Ils étaient secondés par Jeroen Schokkenbroek, Secrétaire exécutif du CPT, et Sebastian Rietz du Secrétariat du CPT, et assistés par Alan Mitchell, médecin généraliste au centre de rétention de Dungavel, Royaume-Uni, et Jean-Pierre Restellini, médecin et juriste, ancien Président de la commission nationale pour la prévention de la torture, Suisse (experts).


Combattre la torture en Europe
www.cpt.coe.int

Actualités par année Actualités par année